I still see you- Et si le passé vivait dans le présent? – Daniel Waters

Critique roman: I still see you- Et si le passé vivait dans le présent? de Daniel Waters

Le résumé envoyait du lourd. Imaginez un monde envahi par les fantômes. Une catastrophe a causé des milliers de morts qui décident d’errer dans le monde des vivants. J’étais intriguée. Daniel Waters a su piquer ma curiosité. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Depuis l’Événement, voir les gens qui sont morts fait partie de la vie. Et, au grand dam de Veronica, plutôt que de disparaître, les fantômes semblent gagner en présence… et en puissance.
Sauf que Veronica en a assez. Avec son  ami Kirk, elle voudrait déterrer les causes de ce phénomène. Mais rien ne l’aurait  préparée au combat qui l’attend.
Car au lycée, l’un des professeurs de Veronica,  dévasté par le fait que sa défunte fille ne soit pas revenue d’entre les morts, est hanté par une idée fixe : sa fille  attend peut-être un corps tout frais pour se réincarner. Et celui de Veronica semble parfait…

Mon avis:

Un univers entre deux eaux se dessinent. Une atmosphère particulière, prenante, mystérieuse se déploie. Les personnes décédées revivent les événements produits avant leur fin tragique. Les souvenirs animent la trame. Nul zombie. Nul bain sanglant entre morts vivants et survivants. L’histoire change de routes. Car les défunts pourraient être le danger, mais Daniel Waters prend le parti d’une autre optique. Il place ses indices dans un ballet fantastique. Les ficelles dessinent un thriller captivant.

Veronica l’héroïne plonge le lecteur dans ce monde particulier. Elle vit avec son père. Tout irait bien, si ce dernier n’était pas un fantôme. La routine se rejoue scènes après scènes. Bien décidée à savoir pourquoi les morts ne connaissent pas le repos et restent sur terre, elle part dans une enquête avec son ami Kirk. Des personnages s’ajoutent au fil des pages, le professeur Bittner inconsolable de la perte de sa fille, qui refuse de venir le visiter, Brian. L’esprit est emporté dans un tourbillon savoureux. Il souhaite savoir le fin mot de la catastrophe.

La tension grimpe crescendo. Veronica se retrouve la cible d’un tueur qui veut sa mort pour ressusciter un être cher né le 29 février, le jour de sa naissance. Le suspens s’installe petit à petit. Par bribes, il augmente son potentiel. Des petits riens s’accumulent pour piquer à vif l’attention. Le rythme est bien mené. Aucun temps morts. Pas le temps de s’ennuyer, des réponses restent en suspend. C’est regrettable. J’aurai aimé toucher l’événement d’une manière plus approfondie.

En bref, I still see you s’avère haletant, passionnant, mystérieux. Le roman aborde le thème du deuil d’une manière originale. Daniel Waters m’a surprise. La perte d’un être cher peut mener à tout. Le prix à payer pour le revoir est-il envisageable? Seriez-vous prêts à tout pour passer un moment supplémentaire avec lui? Le récit pousse à s’interroger dans un cocktail habile entre policier et fantastique.

Je compte prolonger l’aventure avec le visionnage du film éponyme qui s’inspire de l’histoire. Avis à suivre.

Ma note:

8/10

Informations:

Titre original : Break my heart 1,000 Times (2015)
Auteur: Daniel Waters
380 pages
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie: 27 mars 2019
Collection : Hors-séries
Prix: 16,90 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *