Copycat- Alex Lake

Critique roman: Copycat de Alex Lake

J’alterne en ce moment les récits doux et les thrillers. Copycat se classe dans la seconde catégorie. C’est un thriller psychologique écrit par Alex Lake. La couverture a attiré mon regard. Le titre aussi. Je me suis lancée en ayant lu que le début du résumé. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Quand une vieille amie la contacte sur Facebook, Sarah Havenant découvre que deux profils existent à son nom. Un seul est le sien.
Pourtant, tout est terrifiant de précision sur l’autre. Elle y découvre des photos de son mari, de leurs enfants et même de l’intérieur de leur maison.
Et ce n’est que le début. Car celui qui a créé le second compte n’attendait qu’une chose : que Sarah le découvre.
A partir de cet instant, sa vie ne lui appartient plus…

Mon avis:

 
Copycat entraîne dans une ambiance tourmentée. Suivre les pas de Sarah permet de pousser la porte sur des éléments mystérieux. Tout part d’une recherche sur Facebook qui fera tout voler en éclat. Les événements suspects se succèdent. Les apparences si parfaites de l’existence de l’héroïne vole en morceaux. La vérité est tout autre.

Le roman se lâche très difficilement. L’esprit est captivé dès les premières pages. Il devient passionné. Il cherche les ficelles. Il attend l’étincelle qui enflammera tout. Le rythme tient en haleine. Il envoie des pics de décharge dans la colonne. L’envie de tout découvrir pèse de plus en plus. L’attrait est maintenu jusqu’au bout.



Sarah Havenant est médecin dans une petite ville du Maine où elle vit avec son mari et ses trois enfants. Peu de temps libre, du mouvement en permanence, tout semble bien sur le papier. Une discussion sur Facebook chamboule tout son univers. Une personne aurait repris ou volé l’identité de Sarah. Deux profils Facebook ont ​​été créés à son nom. Un seul est à elle. Qui possède le second? Les interrogations fusent. Une quête s’ensuit…surtout vu les partages effectués. Une blague? Un jeu malsain? La vérité devra éclater.

Les ombres se matérialisent un peu plus avec un profil effacé, des SMS, des courriers, des colis. Une atmosphère particulière se déploie. Le coeur se serre. L’esprit cogite. Qui en veut à Sarah? Le ou la responsable ne plaisante pas. Quelqu’un souhaite nuire à l’héroïne. Pourquoi tous ses actes? L’air de rien, Alex Lake démontre les dangers et les dérives des réseaux sociaux.

Les événements se retournent contre Sarah. Son entourage doute d’elle. L’auteur joue habillement avec les mots et la psychologie de ses personnages. La psyché de Sarah et de son harceleur se dévoilent. Ils augmentent la sensation de malaise et de sinistre. Les informations permettent de prendre au sérieux le méchant sans pointer son identité du doigt. L’esprit cherche. J’ai posé mille scénarios possible. Le roman est fascinant, déroutant, déstabilisant et passionnant.

Copycat embarque dans un dédale captivant. Les routes sont complexes. Sarah intrigue. Sarah capte l’attention. Je me suis retrouvée happer et je suis restée scotcher quand le coupable a été annoncé. Littéralement.

Ma note:

8/10

Informations:

Auteur: Alex Lake
Titre original : Copycat (2017)
Editions Pygmalion
Langue française
444 pages
Sortie : 6 Février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *