Casse-noisette et les quatre royaumes

Critique film: Cassenoisette et les quatre royaumes de Lasse Hallström et Joe Johnston

J’adore les contes. J’adore Casse-noisette. J’étais très curieuse de voir l’adaptation de Disney d’une oeuvre magistrale, enchanteresse qui a touché plus d’un coeur petits ou grands. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Tout ce que souhaite Clara, c’est une clé. Une clé unique en son genre, celle qui ouvrira la boîte contenant l’inestimable cadeau que sa mère lui a laissé avant de mourir. 
À la fête de fin d’année organisée par son parrain, Drosselmeyer, Clara découvre un fil d’or qui la conduit jusqu’à cette précieuse clé … mais celle-ci disparaît aussitôt dans un monde étrange et mystérieux. C’est dans ce monde parallèle que Clara va faire la connaissance d’un soldat nommé Phillip, d’une armée de souris, et des souverains de trois Royaumes : celui des Flocons de neige, celui des Fleurs et celui des Délices.
Pour retrouver cette clé et restaurer l’harmonie du monde, Clara et Phillip vont devoir affronter la tyrannique Mère Gingembre qui vit dans le quatrième Royaume, le plus sinistre d’entre tous…

Mon avis:

Lasse Hallström et Joe Johnston offrent un conte poétique. Ils soufflent un vent magique qui possède un charme particulier. Casse-noisette et les quatre royaumes narre un récit qui se teinte d’un fond complexe derrière son visuel féérique.

Je ne sais pas pourquoi, les rendus photographiques m’a fait penser à Alice au pays des merveilles de Tim Burton. Il se dégage une folie douce, une étincelle étonnante, un peu comme si les histoires pour enfants prenaient vie avec un peps décalé. J’ai aimé cette sensation. J’ai aimé plongé aux côtés de Clara.

Les détails des paysages, des vêtements, des meubles, des coiffures emportent dans un univers flamboyant, perdu entre deux époques. J’ai eu des étoiles dans les yeux. C’est beau à observer. Toutes les pièces s’imbriquent avec brio. Et les pas de danse glissés dans le ballet avec extraits de la musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski accentue le charme. La magie se glisse doucement mais sûrement. Une adaptation du conte d’Hoffman hors du temps avec sa séduction surprenante s’installe.

null


Le film s’avère un petit plaisir touchant, captivant. Les yeux profitent du spectacle. L’extase visuel sera en conquérir plus d’un. Les scènes envoûtent dans une chorégraphie sympathique. Les images effacent presque les bémols. Le thème principal du deuil étouffe presque les pensées. Les plus jeunes n’y prêteront pas forcément la même intensité que les adultes. La mort est là tapie en fond. La violence aussi. La violence du cheminement pour avancer après une perte, la violence du passage à la vie d’adulte avec ses choix sont adaptés à une vision large. Les plus âgés verront toutes les ficelles du récit. Néanmoins, la féérie est là.

Laissez vous porter par la magie. Elle agit de diverses manières. Comme les interprétations de ses héros: Mackenzie Foy en jeune Clara, perdue, attendrissante et renversante. Ou Casse-noisette le charmant Jayden Fowora-Knight. Mention spéciale à Morgan Freeman qui interprète Drosselmeyer, Matthew MacFadyen qui interprète un père inconsolable et Helen Mirren en Mère Gimgembre, ils semblent tout droit sortis d’un conte pour enfants, un conte digne de Grimm. Et ils augmentent l’attrait de l’histoire. Sauf Keira Knightley en Fée Dragée, j’ai eu un blocage d’entrée de jeu. 

null




En bref, Casse-noisette et les quatre royaumes soufflent un vent parfait pour un moment féérique teinté d’un soupçon de conte. Si vous aimez rêver, en prendre plein les yeux tout en douceur, foncez!!!
 


Ma note:

8/10

Informations:

Titre vo: The Nutcracker and the Four Realms

un film de Lasse Hallström et Joe Johnston
avec : Mackenzie Foy, Keira Knightley, Helen Mirren, Morgan Freeman, Eugenio Derbez, Richard E. Grant, Jayden Fowora-Knight, Matthew MacFadyen...
Date de sortie: 20 novembre 2018
Genres Fantastique, Famille
Nationalité Américain
Distributeur: The Walt Disney Company France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *