Bumblebee- Travis Knight

Critique film: Bumblebee- Travis Knight

Les Transformers sont un petit plaisir coupable à la maison. Mes minis ont plus l’habitude de voir les épisodes de la vieille série que les films (je les juge un peu trop brutus pour les voir en famille). J’étais curieuse de découvrir le nouvel opus consacré à Bumblebee classé en familial. J’ai vu le film avec ma 10 ans. Avons-nous été conquises? Réponse après le résumé.

☙Synopsis:☙

1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire.



☙Mon avis:☙
Je laisse les pensées de ma miniature de 10 ans. J’ai trouvé son regard critique très observateur, fin et percutant dans son analyse. Il a donné lieu à une discussion intéressante. Je vous offre en vrac ses mots.

Qu’est ce que cette mode? Pourquoi les familles sont quasiment toutes fragmentées dans les oeuvres? Elles se décomposent. Elles sont brisées. Je vois souvent dans les récits, un parent manque, soit par la séparation, soit par un décès. Les adultes semblent se remettent plus facilement de la perte que les enfants. C’est étrange. A croire, qu’une histoire ne peut exister sans un point de départ fragile. Les émotions tristes et le coeur abîmé se posent en première ligne.

Pour une fois, une héroïne forte, combattante, têtue vole la vedette à l’écran. Charlie ‘(Hailee Steinfeld) est lumineuse, même dans ses moments malheureux. Elle dégage une étincelle qui touche. Elle n’abandonne jamais. Elle fonce et défend ses amis. Le tout sans aide d’un garçon, l’adolescente poursuit sa route sans s’appuyer sur les autres. J’ai adoré son caractère et sa force.

Bumblebee est le gros point charme du film. Ce robot est incroyable. Il réagit comme un chat. Ses émotions passent par ses mimiques. Ses oreilles, ses yeux, ses gestes expriment tout. Pas besoin de mot, il fait comme les félins, il réagit et transmet ses pensées sans en utiliser. Son amitié avec Charlie est magnifique. Le duo cartonne. Bee permet à Charlie de faire son deuil. A son contact, elle avance, s’ouvre et reprend goût à la vie. Lui aussi.

L’amour rend stupide. Guillermo “Memo” Gutierrez, interprété par le gentil Jorge Lendeborg Jr fait foncer tête baissée sans se soucier des dangers. Personnellement, je serai partie moi. J’aurai pas posé mes fesses et suivie sans sourciller. (C’est mignon… il est tellement amoureux de Charlie qu’il oublie le reste). (Laissez moi sourire 5 minutes avec mon coeur de maman, vous voulez? )

Le film montre comment les hommes ont tendance à agir avant de réfléchir. Un inconnu sur leur route, le premier réflexe est de le détruire. Si ils se posaient deux minutes avant de foncer dans le tas, ils auraient de meilleurs contacts. La violence égratigne. Ils auraient du discuter et tirer ensuite. Les combats cachent la brutalité avec des effets spéciaux. Le choc est moins rude.

Bumblebee et Charlie sont un trésor de tendresse. Je veux un Bee comme ami. 



Mon regard d’adulte:
Bumblebee a toujours eu une place particulière dans les Transformers. Le film dédié à son personnage offre un reboot plus familial, moins sanglant. Travis Knight modifie la route. Il ouvre une nouvelle ère. Les Autobots et les Decepticons se dévoilent avec leur guerre à travers le récit plus personnel de son duo d’héros. Adolescente et robot se lient pour un excellent divertissement.

Charlie est minée par le drame qui la ronge. La perte de son père a laissé des marques. Le deuil n’est pas encore réalisé. Sa rencontre avec Bee va modifier la donne. L’héroïne est un vrai régal à suivre, avec ses soucis d’adolescente, ses goûts musicaux ou cinématographiques. Un petit point de rebellion dans la trame, parfait et imparfait, je me suis attachée à cette jeune femme. Elle n’arrive pas à trouver sa place dans sa famille recomposée. La page n’a pas été tournée.

Les relations entre Bee et Charlie sont troublantes de réalisme. Tous les deux se complètent à merveille. C’est génial de voir comment les liens entre humains et Transformers peuvent être sans violence, sans cruauté. Charlie réfléchit avec le coeur, par instinct. Son amitié est précieuse. Les expressions du robot sont justes bluffantes. J’ai adoré ses réactions. Ses émotions se passent de grands discours. L’atmosphère est maitrisée, elle permet de plonger dans les années 80 avec un grand sourire par bien des clins d’oeil comme le Breakfast club.

Bumblebee se révèle une vraie pépite dans son style. Il se montre craintif, effrayé, courageux, attachant, drôle, touchant, brillant, maladroit, curieux… Il devient une coccinelle qui m’a rendue nostalgique des films de mon enfance. Il est cet ami adorable et craquant qui fera craquer tous les jeunes spectateurs (et les plus vieux aussi).

Le personnage de John Cena m’a fait sourire. J’ai pensé à une caricature de ses militaires qui ont inondé les films des années 80. Mais je vous laisse le découvrir. L’adolescence et ses hauts/bas sont adroitement abordés. Comme la perte, la place d’un nouveau membre, les recompositions, le ton s’adapte à son public. Tous les personnages forment un ensemble qui fonctionne. Même si la cerise sur le gâteau repose sur Charlie Watson ( Hailee Steinfeld), Guillermo “Memo” Gutierrez (Jorge Lendeborg Jr.), et Bumblebee leur interactions font mouches. C’est sympathique, mignon. J’ai pensé à mes propres découvertes avec E.T, les Goonies… J’ai souri et j’ai profité du spectacle.

En bref, Bumblebee s’avère un film familial avec une héroïne captivante, un robot terriblement attendrissant, une belle dose d’action, d’amitié et d’amour. Bee souffle un vent de tendresse infinie. Il saura apporter un joli moment d’évasion aux amateurs de Transformers sans propager mille heurts et conflits sur son passage. Une porte vers de futures promesses d’aventures s’ouvre.

☙Ma note:☙

🌟8+/10🌟

☙Informations:☙

Date de sortie 26 décembre 2018
Distributeur Paramount Pictures France
Durée: 1h 54min
De Travis Knight
Avec Hailee Steinfeld, John Cena, Jorge Lendeborg Jr.
Genres Action, Aventure, Famille, Science fiction
Nationalité Américain
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *