49 jours, je compterai pour toi- C.S. Quill

Critique roman: 49 jours, je compterai pour toi de C.S. Quill

C.S. Quill est une des auteures dont je guette les romans. Ses 49 jours, je compterai pour toi m‘intriguait. Le résumé et la présentation envoyaient de nombreuses promesses. Ils sortaient des sentiers. Le côté romance atypique me séduisait. J’ai pu partager toutes mes émotions avec Lectrice Lambda via une lecture commune sur Twitter (et en privé). Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

1… 2… 3…
Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…
Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…
Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

Mon avis:

Dès les premières pages, j’ai senti que ma lecture serait teintée de mille nuances. Mon coeur a été secoué. Mon âme aussi. C.S. Quill a écrit une romance qui sort de l’ordinaire. Elle a modifié les codes. Elle a joué avec. Et les émotions qui en ressortent sont une vraie cascade.

via GIPHY



Je vous passerai tous les échanges que nous avons pu avoir Lectrice Lambda et moi. Chacune a eu son lot d’hypothèses. Nous avons croisé nos regards. Nous avons pris des pistes différentes. Mais nous avons en commun d’être tombée amoureuse de Breen et Sawyer. Puis d’avoir eu des tas de frissons tout le long de notre avancée. Nous avons posé des images à la the Notebook pour la romance et Usual suspects pour le côté thriller, suspense.

49 jours, je compterai pour toi est une histoire hors norme. Différente. Etonnante. Prenante. Addictive. Son décompte entraîne dans un dédale captivant, bouleversant, riche et intense. Je n’ai jamais autant détesté avoir raison dans certaines de mes pensées. J’ai été émue aux larmes. J’ai craqué littéralement pour Breen. J’aurai voulu la protéger. Sawyer n’est pas en reste.

L’histoire prend vie avec brio. Elle gagne sa place parmi les grandes. Elle est divine dans son style. J’ai peur de trop vous en dire. J’ai peur de ne pas savoir partager tout ce que j’ai ressenti au fil des chapitres. J’ai live-tweeté une partie sur Twitter.

J’ai adoré ce roman complexe, brillant. J’ai adoré son jeu d’ombres et de lumières. J’ai adoré son cheminement particulier. Des petits riens assemblés m’ont conquise. Des petits riens qui sont un grand tout. Les personnages, le fond, la reconstruction, l’amour avec un grand A (qui prend bien des formes…)… La violence se lie à la tendresse. La cruauté du destin se lie avec sa douceur. Le ballet est un vrai billet pour les montagnes russes.

Breen est si forte, si merveilleuse. Elle l’ignore simplement. Sa force elle la nie. Pourtant, c’est l’une des héroïnes les plus courageuses que j’ai pu rencontrer.

Sawyer, est son opposé, sa lumière. Le duo est tout en contraste. J’ai adoré ses pointes d’humour avec Sofa. J’ai aimé les personnages comme Ben, Mei… J’ai détesté d’autres protagonistes. J’ai même juré comme un charretier… J’ai suivi les petits cailloux dressés pour guider vers la rédemption. Je me suis laissée prendre par la main tout en réfléchissant aux indices. Le jeu en vaut largement la peine.

C.S. Quill réussit à donner vie à un récit humain, tout en arc-en-ciel, elle saisit toutes les petites facettes de la vie pour les partager à son public. C’est sublime, touchant, poétique, mélancolique, percutant. Sa romance s’allie à un côté thriller fascinant. Le cocktail détonne. La psychologie des héros saisit aux tripes. L’affection s’en trouve augmenter. Du moins, pour moi, car les caractères, les sentiments, les pensées sont développés avec brio. J’ai eu une vraie impression d’être à Camaret.

En bref, 49 jours, je compterai pour toi s’avère un très beau coup de foudre. Les éclairs fusent. Les tons se parent de mille couleurs. Surprenantes, déroutantes, sombres, lumineuses, les teintes envoient des émotions qui se percutent sans jamais tomber dans les ténèbres totalement. Car C.S. Quill parvient à maintenir cet espoir, cette étincelle d’amour au-delà des événements, des drames de la vie, des hauts et des bas. L’humour ne s’absente jamais. Il désamorce les ombres. L’auteure offre une romance entre deux héros terriblement attachants: Breen et Sawyer sont hors normes. 49 jours est une ode à l’amour.

Voir cette publication sur Instagram

?#49jours de @c.s.quill est une romance atypique. ❤️ je l’ai dévoré. J’ai Live-tweeté mon avancée. J’ai adoré. Si vous suivez Breen et Sawyer vous allez pousser les portes vers un univers complexe, riche et intenses en émotions. J’ai fait une merveilleuse découverte toute en montagnes russes aux côtés de ma @lectrice_lambda pour une lecture commune qui a laissé des marques sur nos cœurs. J’ai adoré le mélange étonnant entre romance, mystère et thriller. J’ai eu le souffle coupé. J’ai adoré Breen et Sawyer. Mon petit coeur n’est pas sorti indemne. Avancez dans ce roman m’a donné l’impression de me pencher dans un cocktail #thenotebook et #usualsuspects chaque indice a sa place. Chaque jour(s) apporte son lot d’émotions. Le décompte prend tout son sens pas après pas. Merci merci pour ce voyage ❤️ •Résumé: 1… 2… 3… Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser. • 15… 16… 17… Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter. • 47… 48… 49… Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ? • Date de parution: 28 mars 2019 chez @HugoNewromance #bookstagram #instabook #igbooks #instaread #bookphotography #bookNerd #bookworm #bookstragrammer #bookshelf #bookhaul #bookish #bookread #bookobsessed #bookcommunity #bookshop #bookread #bookgeek #bookblog #currentlyreading #nkotg #livrestragram #frenchblogger #romance #csquill #lecturecommune #newadult #hugoroman #newromance

Une publication partagée par Audrey (@3moopydelfy) le

Ma note:

9+/10

via GIPHY

Informations:

Auteure: C.S. Quill
397 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de parution: 28 mars 2019
Collection : New romance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.