[Avis] Vaiana, la légende du bout du monde de John Musker, Ron Clements

★Synopsis:★
Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi…
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l’aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves… En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même.

★Mon avis:★
Petit moment de joie, petit moment d’intensité digne d’un enfant de 5 ans dans mon année, la découverte du Disney de Noël. J’ai eu le bonheur d’être invitée à assister à une projection du film Vaiana: La légende du bout du monde. Le dernier né des Studios Disney me faisait déjà rêvé avec les annonces et ce qu’il avait dévoilé au fil des mois, j’étais curieuse de voir le rendu final. Et je n’ai pas du tout du tout était déçue.

vaina-puoiJ’ai fait une très belle rencontre avec Vaïana (Moana, en version originale). La jeune héroïne est tout simplement parfaite, fille d’un Chef de Tribu d’une île du Pacifique, elle rêve depuis son plus tendre âge de partir au delà de la barrière du récif que son père lui interdit de franchir. Elle baigne dans les légendes contées par sa grand-mère, et notamment celle de Mau’ui, un héros et demi-dieu qui a volé un coeur sacré et entraîné sa perte. Vaïana par une suite d’événements se retrouvera à sa recherche pour sauver le monde.

Vaiana avait tout pour me faire craquer sur le papier, des images sublimes, de l’humour, des héros attachants, des personnages secondaires au charme étonnant et des chansons superbement mise en musique. J’ai craqué pour son récit, pour cette héroïne épatante qui m’a offert le duo le plus improbable que j’aurai pu imaginer. Une conception peu ordinaire, un caractère affirmé, fort, déterminée, une jeune fille qui a ses qualités et ses faiblesses, mais surtout un coeur en or. Je n’ai pas eu toutes les étincelles souhaitées, mais j’ai eu un magnifique voyage. Le film a su me toucher, me marquer, me passionner. Et cela même si par certains points, il est imparfait. J’ai souri en pensant à La Petite Sirène, Aladdin et Hercules, ou encore plus surprenant Mad Max Fury Road. J’ai rigolé en voyant un Sven.

J’ai eu des étoiles dans les yeux de nostalgies en pensant à tous ces longs métrages des années 90 qui m’avaient plu. Les pointes d’humour omniprésentes dans Vaiana désamorcent avec brio le côté très dramatique, sombre et permettent aux enfants comme aux grands de souffler. Car la magie opère. Suivre Vaiana s’avère un régal. Un gros.

Vaïana est juste parfaite. Dès sa première apparition, j’ai succombé. Un gros coup de coeur pour cette adorable personnage. Aussi bien bébé qu’adolescente ou jeune adulte, elle m’a fait penser à Mérida, forte, intrépide, têtue, curieuse, passionnée, intelligente… Un cocktail dynamique, merveilleux. Elle souhaite tellement découvrir le monde. Tellement voir loin loin de chez elle, l’océan l’appelle avec une intensité qui ne souffre pas de non. Sa chanson bleu lumière lui sied à un poin que les mots me manquent. Cerise Calixte lui donne une puissance, une séduction, une accroche incroyable. J’en ai encore des frissons dans la colonne en y repensant.

Tenacious teenager Moana (voice of Auliʻi Cravalho) recruits a demigod named Maui (voice of Dwayne Johnson) to help her become a master wayfinder and sail out on a daring mission to save her people. Directed by the renowned filmmaking team of Ron Clements and John Musker, produced by Osnat Shurer, and featuring music by Lin-Manuel Miranda, Mark Mancina and Opetaia Foa‘i, “Moana” sails into U.S. theaters on Nov. 23, 2016. ©2016 Disney. All Rights Reserved.
Tenacious teenager Moana (voice of Auliʻi Cravalho) recruits a demigod named Maui (voice of Dwayne Johnson) to help her become a master wayfinder and sail out on a daring mission to save her people. Directed by the renowned filmmaking team of Ron Clements and John Musker, produced by Osnat Shurer, and featuring music by Lin-Manuel Miranda, Mark Mancina and Opetaia Foa‘i, “Moana” sails into U.S. theaters on Nov. 23, 2016. ©2016 Disney. All Rights Reserved.

Tous les personnages ont un traitement intéressant. Mau’ui a su me surprendre. Il a un côté hilarant, sous ses airs de gros durs, il cache un héros qui voulait être reconnu, aimé. Il m’a touché et fait rire à de nombreuses reprises. L’interprétation d’Anthony Kavanagh a apporté un peps, un humour agréable. J’ai pensé à Hercule en le voyant. Sans parler des personnages secondaires, comme le poulet Hei Hei, de parfaits compagnons, qui risquent d’en séduire plus d’un. Le poulet m’a fait ma journée comme on dit. Le cochon et lui sont très très mignons. Leur design a un côté doux totalement irrésistible.

vaiana-hei-hei
Vaiana aborde la culture et les croyances de la Polynésie avec des îles perdues au milieu de l’Océan Pacifique avec une beauté visuelle qui vous scotche la rétine. Les images sont des vraies pépites. Le réalisme surprend, entraîne et emporte vers un autre monde. L’animation est MAGIQUE. J’avais envie de tendre la main pour toucher les cheveux de Vaiana. J’avais l’impression de voir une vraie chevelure, de sentir toutes les nuances, pareil pour les expressions. Et sans compter les mouvements de la mer, retranscrits visuellement avec talent, donnant presque le sentiment d’être sur l’eau.

La transmission des contes oraux se montre avec une délicatesse infinie à travers le personnage de la grand-mère, comme si c’était hors du temps, en perte, tout en étant important de transmettre le savoir et les idées. La manière de l’aborder est magnifique. Disney profite d’aborder la culture, les changements, les quêtes d’identité à travers Vaiana. Il teinte ses dialogues de répliques moderne (peut-être trop, je sais pas, je m’attendais pas à avoir Twitter dedans…). Les échanges musicaux m’ont mis Aladdin en tête, longtemps. J’ai eu un coup de foudre pour la chanson de l’héroïne.Elle la résume si bien.Je me remets du cochon… Je suis encore un peu sous le choc… Des ficelles sont exploitées rapidement, cependant, l’accroche et les sentiments sont présents, le rendu fonctionne. Bref, malgré des petits bémols, j’ai craqué.

En conclusion, allez voir Vaiana, une héroïne forte qui a un coeur immense, qui démontre que nul besoin de prince pour sauver le monde.

A noter, le court-métrage avant, Raison/Déraison est BRILLANT.

★ Merci au Disney Social Club pour cette découverte ★
affiche-vaiana-disney
★Ma note:★
★9 /10 ★

★Informations:★
Titre original: Moana
Distributeur: The Walt Disney Company France
Projections avec la féérie des eaux au Grand Rex à Paris dès le 16 novembre 2016
Date de sortie 30 novembre 2016
Durée: 1h 43min
De John Musker, Ron Clements
Voix françaises: Cerise Calixte, Anthony Kavanagh, Mareva Galanter
Genres Animation, Famille, Aventure
Nationalité Américain

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

2 commentaires sur “[Avis] Vaiana, la légende du bout du monde de John Musker, Ron Clements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *