Moana, tome 1 : La saveur des figues -Silène Edgar

Critique roman: Moana, tome 1 : La saveur des figues de Silène Edgar

Silène Edgar est une plume que j’apprécie. J’étais curieuse de la suivre à travers sa saga Moana. J’ai foncé et j’ai fait une belle découverte.

☙Synopsis:☙

Dans un futur post-apocalyptique, le monde est en proie à un grand refroidissement et l’humanité est menacée de disparaître. La Polynésie où vit Moana n’échappe pas à cette règle : elle est recouverte de neige. Selon les règles édictées par son peuple, la jeune fille doit se marier et avoir des enfants au plus vite. Mais il est hors de question pour Moana de suivre ces règles qui ne lui conviennent pas. Une seule solution : fuir, pour vivre sa vie selon ses propres choix.



☙Mon avis:☙

Moana c’est une adolescente de douze ans. Elle a toute l’impétuosité de la jeunesse. Elle habite en Polynésie dans une tribu. Alors, oui, je vous vois venir, ou alors il n’y a que moi, j’imaginais l’héroïne avec les trait du personnage Disney Vaiana

Pourquoi cette image? Car Moana est pétillante, courageuse, passionnante. Elle m’a conquise. J’ai été touchée par son statut. Et par celui des petites filles qui se marient trop tôt. A un âge, où les jeux ne devraient pas être dans une couche, mais sur le terrain, à découvrir le monde, à grandir. La vie pousse les personnes à se lier avant l’heure. L’environnement de Moana donne vie à des options qui troublent. Le monde est rationné. Il compte sa nourriture. Il compte ses enfants. Et dès que les jeunes filles sont aptes à enfanter, elles sont mariées. Devenir mère n’est pas un choix. S’unir non plus. Aimer non plus.

Le tour de Moana arrive. Sa grand-mère Mémine l’a bercé de récits avant la catastrophe. Un autre univers existait. L’héroïne tient à sa liberté. Elle veut découvrir cette vision que sa famille lui a offerte. Elle refuse de briser ses ailes. L’envie de partir s’installe rapidement. La possibilité de découvrir l’ancien monde se dessine. Ni une ni deux, la jeune adolescente embarque le lecteur dans une folle aventure. Les émotions tourbillonnent. Le coeur est secoué. Tous les protagonistes apportent leur pierre à l’intrigue. Tout est bien mené.

Sur sa route, Moana rencontre des nouveaux amis. Des personnes qui vont l’accompagner un petit bout de route, lui apporter les ingrédients pour grandir. La curiosité de la petite héroïne se propage. Les pas sont incertains, teintés de violence, de craintes, de moments où la sécurité est loin d’être simple. Mais l’attention est captivée. Le moral sans faille du personnage principal est comme une énorme bouffée de fraîcheur, une lueur d’espoir. La rébellion mérite d’être suivie.

Silène Edgar offre une dystopie jeunesse fluide, addictive, très bien écrite. Parfaite pour les enfants dès 8 ans, elle permet une belle immersion dans un monde fascinant. Moana est attachante, elle marque l’esprit. Sa quête devient celle du lecteur. Le ton un peu catastrophe permet d’aborder des sujets profonds, graves tout en finesse. L’auteure porte un regard sur nos actes, sur leurs conséquences. Les souvenirs sont magnifiquement posés. Laissez-vous tenter.

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟

☙Informations:☙

Saga Moana
280 pages
Editeur : Castelmore
Date de parution: 14 mars 2018
Collection : Lectures 12-15 ans

Lu via NetGalley France
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *