[Avis] Pacific Rim de Guillermo del Toro

Synopsis:

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été
mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.
Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

PACIFIC RIM

Mon avis:

Pacific Rim est à mes yeux un pur régal du début à la fin. Pour ma part, j’ai eu l’impression d’être transportée sans bouger de mon siège. J’ai presque eu le sentiment de revoir les films que j’adorais enfin: les Godzilla avec les Kaijus, les Powers Rangers (oui rigolez si vous voulez), Evangelion, Blade Runner ou encore Hunger Games pour les plus jeunes et j’en passe. Visuellement, les images sont éblouissantes. Les méchas sont à tomber. C’est à peine si l’envie de sauter du siège et d’enfiler une combinaison de pilote de Jaeger ne m’a pas titillé devant l’oeuvre de Del Toro. L’ensemble percute la rétine: les combats, les préparations, les deux camps…

La musique qui s’adapte aux origines des robots m’a laissé sans voix. J’ai aimé les tonalités, les notes et l’ambiance qui s’en dégageait. Nul besoin d’être un pro des méchas pour réussir à comprendre le pourquoi du comment du conflit Jaeger / Kaijus, tout est expliqué d’une manière assez agréable sans prendre pour des billes. Mêmes si quelques points sont vite passés.

Pacific Rim - Jaeger

Niveau casting, les amateurs de séries télévisées seront aux anges, du moins moi j’y étais entre Idris Elba (Luther) Idris Elba, qui interprète Stacker Pentecost, avec son indécrottable caractère et mou mi-figue mi-tendre, Charlie Hunnam (Sons of Anarchy) qui joue Raleigh Becket souffrant du syndrome du survivant, mignon mais pas que… Mention spéciale au duo des chercheurs qui m’a fait rire: Charlie Day et Burn Gorman incroyablement hilarant en Gottlieb. Sans compter Ron Perlman (Hellboy, Sons of Anarchy) ou Max Martini (The Unit commando d’élite) ce dernier m’a ému dans sa relation avec son fils. La seule héroïne tient la dragée au beau gosse de service: Rinko Kikuchi.

Pacific Rim - Photo Charlie Hunnam, Idris Elba

J’ai été un peu déçue de la profondeur des personnages, quelques petits points en plus n’auraient pas été de trop. Cependant, j’ai apprécié le ton. J’ai pris un vrai plaisir à voir Pacific Rim en 3D. Pour une fois, je n’ai pas eu mal au crâne et j’ai pas détesté les couleurs ni les effets.  Pendant toute la durée, j’ai passé les petits défauts, j’ai eu l’âme d’un enfant qui s’éclatait en voyant un rêve de môme prendre vie. Merci Del Toro. De l’amour, de l’amitié, des sacrifices, des combats, des rêves et des illusions en barre, une bonne dose d’adrénaline, des méchas… je suis sortie avec un sourire d’enfer de la projection.

Restez après le générique, une scène vous attend.

Ma note:

9/10

Informations:

Date de sortie: 17 juillet 2013 / Distributeur: Warner Bros France/ Genre: Action, Aventure
Acteurs:

Ron PerlmanIdris ElbaCharlie HunnamCharlie DayClifton Collins Jr.Heather DoerksenMax MartiniRinko KikuchiRobert Maillet
Durée: 2H10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *