[Avis Livre] Hard Boy de Helena Hunting

Depuis le temps que j’étais tentée par un roman de Helena Hunting, j’ai craqué sur Hard Boy. Besoin de me réconforter après ma dernière lecture. Je ne regrette pas du tout mon choix, une excellente surprise à la clé. Sous sa couverture séduisante, sexy se cache un récit captivant, chaud comme la braise.

Synopsis:
Avec un célèbre joueur de hockey pour demi-frère, Violet connaît bien la réputation sulfureuse de ses camarades de jeu. Notamment du capitaine de l’équipe, le légendaire Alex Waters qui fait rêver toutes les filles.

Mais un jour, la jeune femme découvre qu’Alex n’a rien du simple sportif écervelé, qu’il sait aussi se montrer intelligent et subtil. Complètement sous le charme, elle passe une nuit avec Alex qui se révèle très doué dans le maniement de tous les styles de bâtons…

Violet pense que cette nuit magique n’était justement que cela : une nuit. Elle se trompe. Il est impossible de ne pas s’attacher à quelqu’un comme Alex. Le problème c’est que les médias décortiquent la vie du joueur vedette et Violet n’a pas du tout envie de se retrouver sous le feu des projecteurs…

hard-boy-helena-hunting

Mon avis:
Dès les premières pages, l’ambiance et le ton sont donnés. La rencontre avec Violet est explosive, étonnante. Loin d’être le genre de présentation à laquelle je m’attendais pour découvrir l’héroïne. J’ai un faible pour les romances avec une once de sport dedans. Les beaux mâles sont omniprésents, les athlètes de Hockey sur glace retiennent l’attention. Ils dégagent un taux d’hormones à faire valdinguer les petites culottes. L’ambiance des matchs, les vestiaires tous sont décrits pour faire monter les vapeurs. Hard Boy permet de suivre deux héros attachants. Ce qui semblait être un plan cul s’avère être autre chose, l’attirance physique et psychologique gagnent en puissance au fil des pages.

Violet, demi-sœur de Buck hockeyeur des Hawks débarque à un de ses matchs avec la famille. Elle y rencontre Alex Waters capitaine de l’équipe, canadien et à croquer. Il démonte en un rien de temps ses idées préconçues comme quoi les sportifs sont idiots et ne possèdent que des muscles rien d’autres. L’héroïne ne cherche pas de liaisons durables, elle décide de céder une fois, une seule à Alex. Le hic, lui refuse de s’arrêter à une seule nuit.

Que vous dire ? Je suis tombée sous le charme franc, direct, nature des deux personnages. Violet m’a littéralement fait mourir de rire. J’ai eu des fous rires monstrueux en la suivant. Trash, cash, elle parle sans soupapes, sans mettre des guillemets. Ses pensées fusent sans barrières. Derrière son apparente assurance et ses sarcasmes se cachent un cœur blessé, une âme sensible qui souhaiterait quelqu’un qui l’aime et à aimer. L’air de rien, notre jeune femme craque pour le camarade de son frère, elle se laisse envoûter par Alex.

Alex Waters succombe dès le premier échange à Violet, il ne résiste pas un seul instant. Entre son physique, ses yeux, son langage, sa manière de le mettre sur la touche, tout le séduit. Les étincelles entre eux sont superbes. Leurs échanges savoureux donnent parfois lieux à des situations cocasses. Le sportif traîne une réputation de tombeur, il a un secret. Pour ce dernier, étrangement je m’attendais à un mystère plus horrible, plus sombre. Les journaux sont au taquet pour suivre sa vie privée. L’image qu’ils renvoient est erronée. Les apparences sont trompeuses. Le héros tente de le démontrer avec moultes attentions à Violet. Il lui fait la cour, la couvre de cadeaux, de sms, de coup de téléphone. Il refuse de baisser les bras. Tous les coups sont permis pour ramener Violet dans sa vie.

J’ai adoré tous les échanges sensuels ou non entre nos deux héros. Violet n’arrive pas à retenir son désir devant Alex. Super sexy, diablement attirant, il la fait sourire, l’enivre dès qu’il pose les mains sur elle pour découvrir ses atouts et son castor. L’esprit de notre héroïne se barre littéralement quand il a sous les yeux un appétissant met comme Alex.

Hard Boy est un coup de cœur. Drôle, intense, sensuel, tordant, torride, très bien écrit. La découverte du castor et du mammouth m’aura fait sourire, je ne m’attendais pas du tout à cette version. J’étais pliée en deux avec les explications. Plus jamais je ne regarderais les canadiens du même œil.

J’ai refermé Hard Boy en ayant envie de découvrir Bad Boy et Dark Love. Helena Hunting possède une plume hilarante, provocante, captivante, addictive, passionnante, chaude et pimentée, sexy en diable, moderne et maîtrisée. Le mélange rires et scènes torrides fonctionnent à merveille. J’ai oublié cette mélancolie, cette tristesse qui avait pris possession de mon cœur. J’ai souri, j’ai vibré. Attention, c’est chaud, bouillant comme la braise, explosif, avec des nombreuses scènes sensuelles, provocantes, délicieusement décrites.

Violet et Alex forment un duo complice, aux tempéraments forts, attachants, ils donnent des sueurs. La tension sexuelle entre eux est un peu comme les bonbons qui piquent succulents à poser sous la langue. Une vraie petite dynamite intéressante du début à la fin. Pour ne rien gâcher, les personnages secondaires sont tordants entre Skye la mère de Violet, Buck le demi-frère ou Sunny la sœur d’Alex. Ils ont tous ce petit grain de folie qui marque. Ils sont uniques et merveilleux.

Tout commence par une partie de jambes en l’air pour se développer en une jolie romance. Les pages se tournent sans s’en rendre compte. La fin arrive avec regrets, j’aurai bien passé plus de temps avec Violet et Alex. Leur amour emporte dans un tourbillon. L’auteure réussit de très belles descriptions des personnages, des ébats, des lieux, rien n’est épargné. Et que dire des petites pointes d’humour qui ponctuent le récit ? Un vrai plaisir à lire. De plus, l’alternance des points de vue offre la possibilité de comprendre les actes de Violet et Alex. Tout est distillé savamment pour succomber. Puis les titres des chapitres, j’ai manqué plus d’une fois de mourir de rire rien qu’en les lisant.

Hard Boy s’avère une New Romance très divertissante, éclatante par son humour, sa sensualité, ses ébats torrides omniprésents. Helena Hunting a réussi à ne pas tomber dans l’excès ni dans la vulgarité suprême. Les sportifs sont du genre sexy à damner un saint, attention à vous si vous plongez dans cette lecture. Tout est habillement amené, l’addiction s’installe et fait fondre les cœurs. Si vous voulez passer un bon moment, foncez ! Pour ma part, c’était parfait pour décompresser. Vivement la suite.

Ma note:
9,5/10
Coup de coeur

Informations:
Série Pucked (3 livres)
Auteure: Helena Hunting
Editions: City Editions
410 pages

1 commentaire sur “[Avis Livre] Hard Boy de Helena Hunting

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *