[Avis] Adaptation Les Malheurs de Sophie – Le roman du film

Synopsis:
Loin d’être une petite fille modèle, Sophie de Réan ne fait que des bêtises ! Sa mère, son cousin Paul et ses amies Camille et Madeleine ont beau essayer de l’entraîner dans la bonne voie, les tentations sont toujours trop fortes.

Cependant, sa mère a d’autres soucis : elle doit partir en Amérique. Sa réticence est comme un mauvais présage : madame de Réan se noie pendant la traversée. Et bientôt, le père de Sophie, qui s’est remarié avec madame Fichini, succombe à la maladie…

Ce qu’il ignore, c’est qu’au lieu de protéger sa fille en lui donnant une nouvelle mère, le père de Sophie l’a placée entre les mains de la plus cruelle des marâtres qui, de retour en France, fait de la vie de Sophie un véritable enfer. Seule madame de Fleurville, la mère de Camille et de Madeleine, se rend compte du calvaire de la fillette. Elle propose alors à madame Fichini de la prendre sous son aile…

Les Malheurs de Sophie – Le roman du film

Mon avis:

Les Malheurs de Sophie ont bercé une partie de mon enfance. Après la version film de Christophe Honoré, j’ai pu lire le roman adapté du long métrage. Le récit s’inspire de l’oeuvre de la Comtesse de Ségur. L’édition s’avère un petit bijou illustré par des nombreuses photographies de Jean-Louis Fernandez. Les images tirés du film accompagnent les mots avec force. Elles offrent une pose, une vision plus large aux jeunes lecteurs dès 8 ans.

Le livre est un joli moyen de prolonger l’aventure cinématographique, ou de se pencher sur l’univers de Sophie. Il pourra être l’occasion d’échanges entre les générations ceux ayant eu la Comtesse de Ségur en table de chevet et la nouvelle, cette petite version espiègle, malicieuse et tendre de la jeune héroïne Sophie. Le récit se découpe en plusieurs parties. La première offre la possibilité de découvrir ou redécouvrir cette petite fille désobéissante, têtue, un peu bornée, qui vire parfois dans un degré de méchanceté à se hérisser les cheveux. Différents épisodes permettent de suivre les aventures malheureuses de l’héroïne « La poupée », « L’écureuil », « Les poissons rouges », etc…

La présentation du roman original demeure à travers les dialogues théâtraux. Le vocabulaire risque de surprendre par son ton moderne. La tournure des phrases a pris un coup de jeune. La lecture n’en subit pas de désagrément. Les plus jeunes apprécieront le style. Les plus âgés hausseront peut-être les sourcils.

Dans la seconde partie, qui englobe « Les Petites filles modèle », l’ambiance change. Mme Fichini, la vilaine belle-mère apporte une touche différente à l’histoire. Elle humilie, frappe Sophie. La pauvre est reléguée au fond de l’intrigue. La petite héroïne souffre. Mme de Fleurville offre une vision de la vie de la jeune puce, révoltée, les mots prennent un tournant décisif. La joie de Sophie s’efface. Mais la fin redonne le sourire.

Les Malheurs de Sophie – Le roman du film est un ouvrage magnifique. Je reste très attachée à la version originale. Néanmoins, la modernité et le condensé offrent une vision moderne de l’oeuvre qui peut ouvrir des perspectives intéressantes.

★ Merci aux éditions Hachette pour ce SP ★

Ma note:
★ 7/10 ★

Informations:

Les Malheurs de Sophie – Le roman du film
Par Christophe Honoré | Inspiré de la Comtesse de Ségur
Date de parution : 30/03/2016
A partir de 8 ans
240 pages – 14.9 €

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

3 commentaires sur “[Avis] Adaptation Les Malheurs de Sophie – Le roman du film

  1. Ce film n’a rien à voir avec les autres. Et pour cause, c’est aussi drôle que touchant, voire par moment déroutant et troublant.

  2. Au départ, j’étais sceptique, mais au final, j’ai été agréablement surprise. J’ai trouvé que ce film est à la fois beau et émouvant. Mention spéciale à la petite fille qui interprète le rôle de Sophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *