À demi-mot- Jennifer L. Armentrout

Critique roman: À demi-mot- Jennifer L. Armentrout

Le suite et conclusion de l’histoire d’Andréa posée en fond dans À Huis Clos se dévoile dans À demi-mot. Les deux tomes peuvent se lire indépendamment.

☙Synopsis:☙

Andrea Walters est la spécialiste des bêtises en tout genre. Sa seule certitude ? Elle finira saoule avant 22 heures vendredi prochain ! Ses plans de carrière ? Une récente réorientation quelque peu déprimante quand tous ses proches sont en couple et dans la vie active. Aussi, lorsque sa copine Syd lui propose une semaine de vacances entre amis dans un chalet, Andrea n’hésite pas longtemps. Elle y voit l’occasion de faire le point dans un cadre magnifique, de profiter du jacuzzi… et de commettre un nouvel impair en passant sept jours aux côtés de Tanner Hammond.
Ce magnifique pompier semble voir clair dans son jeu, et même si Andrea déploie des trésors de mépris et de cynisme en sa présence, il pourrait finir par avoir raison de sa belle assurance…

☙Mon avis:☙

Jennifer L. Armentrout pose une héroïne imparfaite, dynamique, aux premiers abords avec des pointes détestables, néanmoins au fond extrêmement touchante. Andréa est loin d’être une jeune femme sans failles, elle possède des secrets. Sous les apparences trompeuses de méchante, sous les sourires, le coeur en morceaux, l’âme brisé, un être magnifique se cache. L’auteure réussit avec brio à dépeindre une romance bouleversante. Les émotions sont là à la pelle. L’intensité grandit doucement mais avec une puissance qui cloue au mur. A travers son personnage central, le roman aborde un sujet grave avec une délicatesse infinie: l’alcoolisme.

Face à Andréa, Tanner (le meilleur ami de Kyler, le petit ami de Sydney) semble plus posé, plus calme, limite le garçon qui est son souffre-douleur plus que l’amour de sa vie. Le jeune homme sera la bouée dans l’ombre de l’héroïne. Il saura aller au-delà des attitudes brusques, des remontrances, des mots durs. Depuis des années, la boisson est devenue un soutien, un moyen d’oublier, de s’évader au dépend des autres. Le gros gros atout du roman repose sur les épaules du duo. En particulier, Andréa, complexe, fascinante, captivante, elle donne envie de peler toutes les couches protectrices formées par l’alcool et de l’aimer. Tanner, a tout pour y parvenir, sous ses airs de séducteur. La carapace tombera en emportant tout sur son passage.

La romance n’a rien d’acquis. Elle se développe suite à une série d’événements. La semaine en huis-clot fait exploser les émotions. Les barrières et les bulles laisseront la place à une savoureuse passion. Le petit plaisir de retrouver les héros du précédent tome est là comme la cerise sur le gâteau. Même si Syndney m’a étonnée de ne pas voir la détresse de sa meilleur amie derrière la façade.

Au final, une romance new-adult sympathique, avec des nuances sombres, des pointes d’humour, un thème qui touche les jeunes posé avec délicatesse. Andréa est poussée dans ses retranchements par Tanner qui sait être là pour la protéger. Les démons de l’alcool doivent être affrontés, non sans heurts. Je regrette juste la conclusion un peu rapide.

☙ Merci aux éditions j’ai lu pour elle pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟
Coup de coeur

☙Informations:☙

Auteure: Jennifer L. Armentrout
Editions j’ai lu pour elle
Collection : Best
Genre : Best-sellers
Thématiques : New Adult, Romance contemporaine
Date de parution : 30/08/2017
Nombre de pages : 320
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *