Toi, moi, Paris et tout le reste- Adeline Ferrigno

Critique roman: Toi, moi, Paris et tout le reste par Adeline Ferrigno

☙Synopsis:☙

« Vu d’aussi haut, j’ai l’impression que Paris se déploie à mes pieds, que je peux marcher sur les toits. Tout est possible, tout est à portée de main. C’est une sensation unique. Tu ne trouves pas ? »

Quand elle apprend le divorce de ses parents, Amanda a l’impression que son monde s’effondre. Julian, lui, part à la dérive depuis le décès de son père.

Le soir où ils se rencontrent à une fête, l’attirance est immédiate. Mais la réputation de tombeur de Julian le précède et Amanda déchante bien vite.

Des mots en l’air, un jugement trop hâtif et c’est l’explosion. Décidés à ne jamais se revoir, ces deux forts caractères ne sont pas au bout de leurs surprises…



☙Mon avis:☙

La couverture invite à voyager. Je n’avais pas lu le résumé et je suis partie à l’aveugle après une réception d’un joli kit d’Hachette. Le chemin se pare de notes tristes, dures au début. Il évolue au fil des pas parcourus par ses héros. Amanda et Julian entraînent dans un dédale passionnant. Imparfait. Comme l’existence. Ils ont chacun ce petit truc en plus qui attire le regard.

Amanda m’a par moments énervé. Elle possède un côté naïf, et pourtant j’ai eu envie de l’aimer. J’ai été touchée par les événements qui font exploser son univers. Ses parents divorcent. Son père a sa garde. Tout son monde éclate en mille morceaux. Lors d’une soirée, pour décompresser, la jeune femme a un langage un peu dur envers un camarade Julian. Les étincelles fusent à tous les niveaux. Les deux adolescents pensaient ne jamais se revoir…

Seulement, le destin s’en mêle. Amanda et Julian vont devoir cohabiter ensemble. L’attirance et l’agacement se mélangent. Un jeu du chat et de la souris, nuancé de je t’aime moi non plus s’installe. Les deux héros ont du répondant. C’est pétillant, complexe. Chacun n’abandonne jamais. Chacun a ses propres raisons d’agir comme il le fait. Les carapaces cèdent au fil des chapitres. Les sentiments se catapultent. Les coeurs se livrent.

Le style d’adeline Ferrigno se lit avec plaisir. Le ton touche, il aborde des sujets graves comme la séparation, le deuil, la rédemption avec un charme particulier. J’ai été portée jusqu’à la dernière page.

En bref, Toi, moi, Paris et tout le reste plonge le lecteur dans la vie d’Amanda et Julian. A travers les deux héros, les caractères campent cette adolescence pleine de doutes, d’incertitudes et des craintes face aux bouleversements de la vie. Comme le divorce de ses parents, grandir n’est déjà pas simple, mais un grain de sable pareil a le don de perturber un peu plus le quotidien. Ou la perte d’un être cher. Chacun réagit à sa façon. Le destin sait tirer les ficelles pour déposer sur sa route, une pointe d’espoir dans les ténèbres. Ce roman propose de l’aborder avec une délicatesse un peu brute (ou je sais c’est pas paradoxale, mais c’est mon ressenti) une histoire teintée d’amitiés et d’amour.

On ne s’habitue jamais à l’absence d’un parent. Surtout quand on ne le reverra jamais.

☙Ma note:☙

🌟8/10🌟

☙Informations:☙

Auteure: Adeline Ferrigno
360 pages
Editeur : Hachette Romans
Date de parution: 22 août 2018
Collection : Bloom
Prix: 18 euros.
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *