Signé Poète X- Elizabeth Acevedo

Critique roman: Signé Poète X de Elizabeth Acevedo

Elizabeth Acevedo est un nom que j’attendais en France. J’avais entendu parler de son Poet X. Je désirais fortement le lire. J’ai sauté de joie en apprenant que les éditions Nathan avait confié la traduction à Clémentine Beauvais pour sortir le titre en août 2019. J’ai pu voir l’envers du travail fourni lors d’une présentation par cette dernière. J’ai été encore plus impatiente. Et je me retiens depuis un petit moment de vous parler de cette pépite. Il est temps… Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Harlem. Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes. 
Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix. 

Mon avis:

Les mots frappent fort. Ils abordent des sujets variés. Ce sont des armes. Elles n’hésitent pas à taper du pied dans la fourmilière. Elles abordent le sexisme, la misogynie, l’homophobie, la honte, les abus, les agressions sexuelles et le harcèlement. Les messagers touchent en plein coeur. La marque de Clémentine Beauvais accompagne à merveille le matériel original d’Elizabeth Acevedo. La traduction est remarquable. Elle entraîne dans un monde poétique, brut, étonnant et envoûtant. Difficile de rester insensible face aux proses de Xiomara alias Poète X.

Ce titre Signé Poète X est atypique, merveilleux, décalé.

Il offre une vision de la vie à travers les poésie de X. La voix s’exprime en une musique qui charme. J’ai pensé à Grand corps malade en l’écoutant. Car des notes se mettent à battre au fil de la lecture. Des morceaux se composent. X prend vie. Elle vibre. Elle emporte dans son sillage.

J’ai adoré rencontrer Xiamora. J’ai adoré suivre son histoire, sa relation avec sa famille, ses difficultés, voir la religion à travers ses yeux. J’ai eu l’âme brisé en découvrant l’abus qu’elle a subi. Les larmes ont coulé. J’ai vu un ange brisé si fort, si lumineux, si intense que j’ai eu mal.

Elizabeth Acevedo signe un roman étonnant.

Elle joue avec les mots. Elle écrit des poésies magiques. Le coeur est envahi d’une multitude d’émotions. Le format des vers se savoure. Le récit se pare de mille nuances qui chamboulent le lecteur. Moi, je l’ai été. J’ai eu des sourires et des larmes. J’ai adoré voir comment les complexités de l’adolescence se posent. J’ai adoré X. J’ai adoré son moyen d’expression. J’ai eu un vrai tourbillon. J’ai écouté sa voix. J’ai eu l’impression d’assister à un envol.

En bref, Signé Poète X s’avère un roman tout en poésie, poignant, profond et complexe. Il aborde bien des thèmes sans fards. Les mots se font réels. Ils transmettent la voix de Xiamora et brisent le silence. Laissez-vous captiver. Ecoutez-les. Offrez-les.

Ma note:

10/10

Informations:

Titre original : The Poet X
Auteure:  Elizabeth Acevedo
Traductrice: Clémentine Beauvais
9 – 12 années
Editeur : Nathan
Date de parution: 29 août 2019
Collection : GRAND FORMAT DIVERS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *