A première vue- Colleen Hoover

Critique roman young adult: A première vue de Colleen Hoover

Octobre est le mois Colleen Hoover, après Un bonheur imparfait, j’ai rattrapé une lecture que je n’avais pas prise lors de sa parution en grand format: A première vue. Ai-je succombé? Réponse après le résumé.

Synopsis:

Certaines erreurs méritent d’être pardonnées.

Merit Voss sait qu’elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu’elle n’a pas gagné. C’est en voulant en acquérir dans une brocante qu’elle fait la connaissance d’un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d’être un peu plus compliquée qu’elle ne le pensait et que l’alchimie qu’elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.

Rien n’est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d’une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l’infirmière de son ex-épouse, qui l’a assistée lorsqu’elle a eu un cancer. Ses frères et soeurs ont des traits de caractère qu’elle n’apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.

Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger,
Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question

Maison d’éditions, 4e de couverture.

Mon avis:

Colleen Hoover m’a rarement déçue. Voir jamais. Elle m’a transportée dans des contrées emotionnelles riches et complexes. A première vue laissait entendre une toute autre histoire en lisant son résumé. J’ai été surprise.

Le young adult sort des sentiers battus. Je dois être abonnée aux romances hors normes avec Coho depuis quelques temps. J’aime l’idée que la trame ne soit pas légère mais intense. J’aime l’idée qu’elle cache des promesses. Et j’ai été servie avec A première vue. Faites comme moi, partez à la rencontre de Merit sans vous faire une idée avec la quatrième de couverture.

Merit plonge dans une romance atypique, unique. Dès les premières pages mille informations sont distillées. L’esprit pourrait se perdre. Mais la curiosité est attisée. Le côté déroutant pousse l’intrigue dans des routes surprenantes.

Merit a dix-sept ans, une soeur jumelle, un demi-frère… Rien d’anormal en apparence. Sa famille détonne pourtant pour plusieurs raisons. L’adolescente a du mal à se faire sa place. Elle se cherche. Un peu comme tous les jeunes quelque part… Mais sa mère, son père, tous les membres semblent avoir effacé la jeune femme. Elle est invisible ou presque.

Merit touche de mille façons. J’ai découvert une héroïne captivante, impressionnante, complexe. Elle souffre de dépression. Sa maladie est habillement amenée. Je préfère prévenir car j’ai cherché ce qui clochait. J’ai eu une impression étrange comme si toutes les pièces n’étaient pas imbriquées. Doucement, simplement, étonnamment Colleen Hoover lève le voile et pointe ce côté mystérieux qui intriguait. Merit retourne le coeur. C’est une petite bombe d’émotions en pagaille.

Luck a connu le même mal invisible que Merit. Il tente de l’aider. J’ai aimé comment il tend la main. Doux, patient, attentionné, son personnage est avant tout comme une étincelle pour s’éveiller, pour sortir de sa torpeur. Je n’ai pas les mots pour décrire ce que j’ai éprouvé. J’ai été percutée par leurs émotions. J’ai été secouée. J’ai été émue. J’ai apprécié que la romance ne soit pas le gros du roman. Elle est là, adorable, drôle, douloureuse, mignonne certes. Cependant, le fond est Merit, la dépression qui ronge des dizaines et dizaines de personnes dans le monde.

En bref, Colleen Hoover réussit à me surprendre à chacun de ses romans. Elle parvient à m’entraîner dans un tourbillon. Ses récits sont intenses, captivants, passionnants. Ils retournent mon coeur. Ils traversent des sentiers étonnants. Ses héros sont tour à tour attachants, détestables… Aucun de ses romans ne m’a laissée indifférente. Néanmoins A première vue a une saveur particulière, décalée.

Ma note:

9/10

via GIPHY

Informations:

  • Auteure: Colleen Hoover
  • Titre original : Without Merit (2017)
  • Editions Hugo Poche
  • Date de parution: 11 octobre 2019
  • Prix: 7,60 euros
  • Disponible en numérique: oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *