[Avis Lecture] Trilogie Quantum, Tome 3 : Victorious

Synopsis:
L’histoire haletante et torride de la relation entre une jeune institutrice new-yorkaise rigide et un peu coincée et un acteur de cinéma au sommet de sa gloire, homme à femmes dominateur. Tout les oppose, ils n’ont rien en commun et, pourtant, une passion torride, puissante et irrationnelle va les pousser l’un vers l’autre pour leur faire vivre une grande histoire d’amour du xxie siècle. Lui est tellement épris de Natalie qu’il se persuade qu’il peut changer pour elle et devenir l’homme dont elle a besoin. Mais Natalie a-t-elle vraiment envie que Flynn change ?

C’est dans cette aventure amoureuse passionnée que nous entraîne M.S. Force avec tout son talent, en s’immisçant dans chacun de ses personnages pour nous faire partager son point de vue.

Mon avis:

Trilogie-Quantum-Tome-3-Victorious
Le premier tome avait été une agréable surprise. J’avais continué sur ma lancée avec le second (non chroniqué, j’avoue par manque de temps…) J’avais hâte de retrouver les deux héros Natalie et Flynn.

Attention, vu que c’est le dernier volet d’une trilogie, je risque de vous spoiler sans le vouloir si vous n’avez pas lu les précédents.Virtuous MS Force

Plusieurs jours après, je ne sais toujours pas quoi penser réellement de ma lecture. Je crois que je n’ai jamais eu autant de yeux au ciel. Après avoir laissé les deux amants dans une situation de rupture. Natalie n’appréciant pas les mensonges de Flynn sur ses pratiques sexuelles, le tome 2 se refermait sur la demoiselle découvrant le pot au rose, je pensais vibrer un peu plus avec les rebondissements de Victorious. Je reste mitigée.

La petite déception est là, quelque part. Elle est tapie. Elle tient en un laps de temps assez court pour le pardon des deux héros. 24 heures. Nom d’une noisette, j’en ai relu plusieurs fois pour me remettre, je voyais plus quelques jours passés, voir la réunion, les explications… L’auteure m’a perdue. Un peu. Je me demandais à quoi server le drame du 2 pour conclure si rapidement à se raccommoder. Natalie accepte trop rapidement à mon goût les désirs de sa moitié. Surtout après les abus dont elle a été victime. Là, j’ai levé les yeux au ciel, le manque de réalisme saute un peu sur la rétine. Je suis mauvais juge. Ca colle pas pour moi.

Dans leurs retrouvailles, dans leurs échanges quasiment que sexuels. J’ai frôlerai presque l’overdose. Trop d’ébats nuient. La sexualité de Flynn domine sur celle de Natalie. Cette dernière semble se plier sans sourciller, fond même dans les fantasmes, et cède à la tentation de son amant sans oser émettre ses propres désirs. J’attendais de voir l’évolution. J’attendais de voir comment M.S. Force allait présenter les blessures de son héroïne et comment son regard se dévoilerait sur les envies de son amour. Seulement, je n’ai pas eu les réponses à mes souhaits.

J’ai regretté de ne pas voir plus de détails sur les accusations de Flynn, sur l’enquête sur l’assassinat du responsable de la nouvelle identité de Natalie, sur le FBI. D’accord, d’accord, nous ne sommes pas dans un romantic suspense. Peut-être que j’en désirais trop. Peut-être que je voulais apprécier plus longuement le style de M.S Force, profiter davantage des personnages… Je ne sais pas. L’essentiel du roman repose sur les liens physiques.

Flynn est égal à lui même protecteur, séducteur, amoureux. Natalie se soumet rapidement. Trop peut-être. Encore une fois, j’ai eu du mal avec son passif… Tout s’enchaine vite, très vite. Les deux semblent être parfaits l’un pour l’autre. Flynn est le mari parfait pour Natalie. Attentionné, à l’écoute de sa belle, il la choie, l’aime, la désire. Simplement, je n’ai pas pu m’empêcher de songer au manque de crédibilité. J’ai apprécié de voir Natalie surmonter petit à petit le drame, elle est plus forte que les apparences le laissent supposer. Elle est étonnante.

L’atout charme de la saga Quantum repose sur l’écriture de MS. Force. Le hic, à mes yeux dans ce tome repose en très grosse majorité sur le contenu des scènes de sexe, très détaillées en large et en travers, omniprésentes au détriment de l’intrigue. Nettement plus que dans les autres volets. Le BDSM s’installe avec un cran au-dessus. Attention à ne pas glisser entre toutes les mains, et surtout pas celles qui cherchent une romance soft. J’ai terminé ma lecture frustrée par le potentiel, frustrée car j’ai aimée les héros malgré tout, et je voulais mieux. Tout le long, je ne me suis jamais ennuyée, jamais. J’ai été surprise. Etonnée. Il m’a manqué cette étincelle de peps pour me marquer totalement. Dommage.

Ma note:
6/10

Informations:
Auteure: M.S Force
Traductrice: Alexandra Moreau
400 pages
Editions Blanche
Collection : New Romance
Date de parution: 17 mars 2016
Prix: 17 euros en version papier.
Disponible en numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *