Mes coups de coeur: Films de danses mais pas que 5 danses et Frances Ha

2 coups de coeur ces derniers mois, deux films de danses, deux styles différents, deux oeuvres qui m’ont apporté un vrai plaisir des sens.

5 Danses de Alan Brown

Chip est danseur et n’a qu’un seul but dans la vie : réussir à vivre de sa passion.
Fraîchement débarqué à New York, il intègre une troupe de danse moderne à Soho et est vite confronté aux rites de passage d’un danseur à New York rythmés par la discipline, le travail acharné, la camaraderie, la compétitivité, la peur de ne pas être à la hauteur et la satisfaction personnelle. Durant sa dure initiation, il va trouver réconfort auprès de Théo, un autre danseur.

Affiche 5 Danses Alan Brown

5 tableaux, 5 danses, 5 immersions dans le coeur de Chip (Ryan Steele) . La découverte de l’amour d’un jeune danseur, sans le sou, avec une fierté qui se craquelle au contact de la superbe Katie (Catherine Miller). Le film de  a su me toucher par son esthétisme, sa musique, ses silences. Ces derniers ont laissé parler les corps, la danse et les émotions dans un cocon parfait pour appuyer sur les sentiments des protagonistes. L’histoire d’amour entre Chip et Théo s’avère tendre, délicate et brillamment amené. Aucune faute, aucun cliché ne l’entache, elle frappe direct avec une puissance incroyable, la douceur de l’éclosion de leur amour. Les chorégraphies sont remplies d’une magie qui donnent aux corps toute la force d’exprimer au delà des mots les premiers émois, tomber amoureux, la découverte de son corps, de son désir, de sa sexualité. La relation naissante entre les deux danseurs est magnifiquement amenée sensuelle, divine et magique. L’amour se déploie sous les yeux du spectateur avec talents.

Si je devais noter le film: 9/10

Sortie le 19 juin 2013 / Distributeur: Optimale / Genre: Drame , Romance , Musical

Affiche Frances Ha Greta Gerwig

Frances Ha de Noah Baumbach

Frances, jeune New-Yorkaise, rêve de devenir chorégraphe. En attendant, elle s’amuse avec sa meilleure amie, danse un peu et s’égare beaucoup…

France Ha est un bijou, un conte moderne. L’héroine interprétée par Greta Gerwig touche en incarnant à la perfection le passage délicat d’un âge à un autre. Le cap des années poussent vers des choix et met devant un constat. La jeune femme est superbe, l’attachement à son personnage se forme petit à petit, j’ai eu du mal à quitter Frances. Elle est restée dans un coin de ma tête longtemps après la séance. Le passage à la trentaine apporte son lot de décisions. Les rêves reviennent tel des boomerangs, la petite fille s’éloigne encore un peu plus de l’adulte que nous devenons. Frances avance dans sa vie avec une froce remarquable, elle fait face et avance, elle s’installe, construit son existence.  Obstinée, forte, bluffante, Frances étonne. Elle refuse de se tenir aux souhaits de son entourage. Son personnage, est décidé à mener sa barque. L’esthétisme de la photographie en noir et blanc ajoute un aspect fragile, magique, irréel et fort. Les fans de la série Gilrs reconnaitront Adam. Frances Ha est une histoire d’amitié, de vie, de passion et de rêves. Une danse avec la vie imparfaite, magique. Le côté anti-héros maladroit de Frances m’a littéralement fait fondre. A voir pour la grâce et le talent de Gerwig.

Note: 9/10
Sortie le 3 juillet 2013 / Distributeur:Memento Films Distribution / Genre: Comédie dramatique

Films diffusés lors du Champs Elysées Film Festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *