Les menus kids au fast-food Disneyland Paris, Puy du Fou, McDo ou FunPark

En dehors du cinéma, j’aime les parcs d’attractions, les sorties en famille, lors de mes expéditions avec mes 3 Moopys (en solo ou en duo), il m’arrive d’utiliser les services des restaurations rapides ou fast-food pour les intimes.

Je voudrais vous parler des menus enfants dans les « restaurants » aux abords ou dans les lieux touristiques avec miniatures. En dehors du pique-nique, pas toujours réalisable selon l’âge, la météo, les endroits… Les menus enfants se déclinent un peu partout de la même manière. Très souvent composés sur une base type: entrée/ plat/dessert/boisson. Le côté gamelle à emmener partout, je vous remercie j’ai connu et j’ai encore avec les allergies alimentaires. Les enfants veulent aussi se sentir comme les autres, souffler un peu loin des menus quotidien et du régime imposé pour leur santé. Mon regard est celui d’une maman, d’une consommatrice, pas d’un critique culinaire. Ne le prenez pas mal, c’est simplement un sentiment qui ressort assez désagréable parfois qui ressort sur le traitement des minis mangeurs. J’ai des modèles de mini-moi non adeptes des gros steaks fans de légumes. Enfin sauf un, ma grande crevette carnivore. Je cherche toujours de quoi satisfaire leur appétit en étant équitable. Je ne m’attarder au pas sur l’équilibre alimentaire des propositions de menu. Après les 5 fruits et légumes par jour, le message inculqué aux enfants est différent dans laréalité. Deuze me le dit souvent.

Ma petite surprise ces derniers temps a été le prix légèrement excesssif des menus enfants à Disneyland Paris. Le tarif a fait un bon passant de 6,10 à 7,50euros. Sérieusement, j’ai manqué d’avoir une attaque en lisant le panneau. A ce tarif, le Buzz L’éclair près du Captain Eo qui affiche des tarifs buffets pizza/pâtes/ crudités/ desserts/ boisson à volonté à 8,90 euros vaut la peine pour le déjeuner. Pour les adultes c’est 17,90 euros, je le précise pour ceux qui voudraient savoir. Entre l’ambiance Toy Story et le repas, vos bambins seront ravis de la pause.

Je trouve dommage le peu de choix dans les aliments et la chute de qualité. Au fur et à mesure des mois, j’ai le sentiment déplaisant que le goût est passé à la trappe mais pas les tarifs. D’accord, vous me direz, si tu veux un repas correct n’optes pas pour le fast-food. Je vous répondrais, c’est pratique, et rapide ne signifie pas dégoûtant, horrible et désastreux, de plus, vous savez ce petit côté, je suis comme tout le monde, je me détend. L’hamburger/frite a son charme bien préparé, il arrive même qu’il soit proposé avec haricots ou de la salade. Je prends 2 repas kids au sein de Disneyland Paris en exemple, vous en avez plus, et ils mériteraient un post à part rien que pour les détailler.

A l’Hypérion, le menu kid ne comporte au choix qu’un hamburger ou un chicken. Exit, la tête de Mickey, drôle, sympathique et dans le ton du parc, un simple pain avec aucune sauce sur le steack. Ou alors à chaque fois Prem est mal tombé. Mon carnivore a eu des larmes devant la taille du morceau. Ca résout le soucis des allergies à la tomates ou au fromage. Pour les nons fans de viande, point de poissons, ni de plat de rechange. J’ai demandé plusieurs fois sans succès. Le seul endroit avec du poisson est situé à côté du Meet Mickey Mouse. Oubliez si vous restez le soir, il est souvent portes closes

pour le diner.

Le Pizza Bela Note propose des pizzas margherita ou des pâtes bolognaise ou napolitaine. C’est le restaurant le plus flexible que j’ai pu avoir. Les Moopys sont écoutés, ils peuvent avoir les ingrédients de leurs repas et ils ont pu avoir des pâtes sans sauce. Pour vous, c’est peut-être stupide, pour eux, ça les touche. (Moi aussi, d’accord). Psst, non Bella n’est pas pour la saga Twilight. L’ambiance La Belle et le Clochard est douce, mignonne et fait pétiller les yeux en transportant en Italie.

Autre bémol, si votre poussin n’aime pas les frites (oui ça arrive, je vous assure, je n’ai pas des extra-terrestres) et préfère les légumes, vous êtes mal partis. Hormis des tomates, qui sont souvent fades ou trop mûres, pas d’autres variétés d’accompagnement. D’ailleurs, monsieur le président de Disney, mon Deuze tient à vous signaler que l’appelation légume pour les tomates est fausse. C’est un fruit. Du haut de ses 5 ans, il fait la différence. De plus, je suis désolée de constater que les allergiques aux tomates n’ont pas d’autres solutions que les frites. Des haricots verts ne pourraient pas être envisageables? ou des batonnets de carottes comme vous en aviez proposé à un moment donné? Non, je ne me fixe pas sur les allergies, j’ai aussi un grumeau qui les supporte pas en cru mais en sauce, en préparation pas de soucis. C’est comme les adultes, j’en connais plusieurs qui auraient des yeux horrifiés face à une assiette de brocolis ou salsifis. Je ne mets pas en cause les cast-members, chapeau à ceux qui répondent avec le sourire à un enfant de 5 ans qui leur pose des questions.

Ne me dites pas que c’est irréalisable. Des structures y arrivent et le proposent comme le Funpark de Playmobil. Le menu kids est à 5,20euros:

  • 4 nuggets ou 2 saucisses
  • (bon point poisson possible si vous demandez:wink:)
  • des frites portion moyenne ou des légumes (ils varient selon les jours)
  • un yaourt velouté
  • une boisson gazeuse 25 cl, un jus de fruit ou de l’eau 33cl

L’idée du menu famille à 19,20 est une bonne initiative au passage.

  • 18 nuggets
  • 3 frites moyennes ou 3 légumes
  • 3 yaourts ou 3 cookies ou 3 beignets
  • 3 boissons

J’ai testé avec les moopys, les formats sont copieux. L’idée d’avoir des haricots verts à la place des frites a ravi 2 de mes merveilles qui ont été étonnées du goût. Cuisson pas trop croquante, pas trop molle. Je cite. J’ai cru que mon Deuze allait sauter au coup du responsable quand il a discuté avec lui du menu. Il était aux anges d’être écouté, d’avoir des haricots et du poisson. Il a pas osé poser la question pour le yaourt. Nous y retournerons et nous verrons.

Non, parce que je peux aussi comparer avec le menu du McDo 4euros au Disney Village. Eux aussi, ils n’ont pas de légumes, mais des fruits des Tomates. Par contre, ils proposent des fruits à croquer de saison comme la pastèque, le melon. Bon point, il y a du poisson avec le McFish, le prochain pas sera sans pain, comme au KFC. Si on demande pour les allergies, ils ne sont pas lourds et sont prêts à préparer une solution sans tomates, sans l’ingrédient fautif dans la mesure du possible. Les employés les énoncent sans soucis si vous leur demandez en cas de doute.

Au Disney Village, vous avez le Earl of Sandwich avec son menu à 6,95 euros.

  • Sandwich pizza/ Dinde emmental/ cacahuète
  • boisson
  • brownie/ fruits

Sinon, si l’un de vous peut m’expliquer pourquoi au Disney Village, les menus kids sont moins chers que dans les parcs au New York Style Sandwich. 6,10 euros le même que vous pouvez consommer au Studio dans le fast-food en Coulisse ou le chalet de la Marionnette. 

Au KFC, le menu kids coûte 4,40 le même prix que celui de Quick. Du poisson dans les deux, des tomates et du maïs chez l’un chez l’autre tomates ou frites.

Une nouveauté a mis le sourire à mes miniatures et à moi même: des fruits en vente dans des stands ambulants. Au passage, c’est des aberrations ces voitures transportables alors qu’il existe des boutiques de nourritures fixes non utilisées et fermées (genre Café de la Brousse), sous la pluie, sous le soleil les pauvres employés sont comme s’ils étaient sur un marché au lieu d’un grand parc d’attraction. Le prix de vente est 1 euro la banane ou la pomme. Personnellement, les bananes tachées nous freinent assez Deuze, Tite Der et moi, trop mûres d’aspect, celles qu’on a pu voir aux stand dans le Parc Walt Disney Studios® donnaient pas trop envie de croquer dedans.

Je reste encore scotcher par les tarifs des menus kids au Puy du Fou. 8,20 euros la portion. Disneyland Paris a encore de la marge pour y arriver. Aucune alternative si vous choisissez un lieu menu sandwich jambon beurre. Les miens ne sont pas des fans de viande encore moins de porcs et les sandwich en dehors du thon, vous les punissez. Sur tout le parc, aucune trace de poisson pour les moins de 12 ans. Les chips ont un côté rigolo camping et vacances. Par contre, les frites aux pommes de terre de Noirmoutier sont délicieuses, dixit les intéressés modèles réduits. Mes enfants ont préféré les plats adultes les choix étaient plus variés et plus plaisants pour leur appétit.

Dommage que les fast-food présentent tous des menus trop caloriques pour les enfants.  Oui, le menu dans un parc d’attraction ou en sortie est un moment festif, de détente, seulement, tous les grumeaux ne sont pas dans le moule. Ils ont aussi des papilles et des palets. Les goût adultes se façonnent petits. Pourquoi un 3/12 ans ne pourraient-ils pas apprécier une salade? des haricots verts? des fruits comme la pomme, le raisin? 

Pourquoi ne pas prendre à l’unité? Parce que des minis n’ont pas le même appétit. Les portions adultes sont 3 fois trop grosses pour leur appétit d’oiseau. J’en ai 2 qui ne terminent déjà pas leur version kids alors un plat adulte, ils en ont pour toute la journée. Option dooby bag incorporée sinon.

J’aurai pu aussi vous parler des salades sans viande pour les adultes. Ou les absences de menus pour non carnivore hormis très peu de plats. Niveau budget, si des petits appétits sont dans votre entourage, vous regarderez le prix et le choix. Personnellement, je ne mange plus sur les Parcs Disneyland Paris lors de mes visites. Je ressors, je pars au Disney Village. Le calcul est rapide 4×3= 12 euros pour avoir du poisson, des fruits… vs 7,50×3= 22,50euros. Je me sens vache à lait. Je préfère mettre les 10 euros dans des goodies Disney que dans de la nourriture. Au delà du prix, le choix m’a poussé à quitter les enceintes de Mickey et ses amis surtout avec un goût caoutchouteux, un manque de souplesse pour les demandes de minis qui ont aussi envie d’autres choses que des tomates ou frites même en mode plaisir, qui ne sont pas des coureurs de viandes.

Petits ne signifient pas crétins, idiots ou nouilles, ni bouffeurs de crottes de nez. Messieurs dames, les dirigeants de parcs d’attractions, de retaurants rapide, pourriez vous écouter votre mini public. Les 3/12 ans auraient certainement des doléances à vous citer. J’en connais 3 entre 3 et 7 ans qui seraient ravis de discuter avec vous. Une petite minorité dans vos filets, je me doute. Seulement, c’est vos grands de demain, vos futurs acheteurs, vos consommateurs. Ils ne se gavent pas tous de pop-corn, de frites de d’hamburgers.

Le budget alimentaire est une part non négociable des sorties familiales. Les prix s’enflamment en plus des entrées, des souvenirs. Pas uniquement pour les personnes avec enfants, les menus adultes sont aussi assez chers dans les parcs si vous regardez.

Les minis savent parler et ils mordent pas. J’aimerai leur offrir un monde où ils pourraient croire que non les adultes n’ont pas oublié les légumes, ni les fruits. Et que non, les tomates n’ont pas muté suite à une attaque de Pokémon pour finir en légumes, c’est toujours des fruits. Non, Mickey les écoute. Non, ne pas manger de viande ni de fromages n’est pas une tare, ni un drame. Non, chacun a ses goûts alimentaires. Et non, les allergies ne doivent pas exclure. Alors, un simple effort, des haricots verts par exemple ou des carottes en légumes, du poisson ou d’autres solutions rendraient le sourire à des dizaines de poussins qui passent à Disneyland Paris, au Puy du Fou ou ailleurs. Un peu de flexibilité serait la bienvenue. Merci pour eux.

Crédits photos: Earl merci à Disney Gazette, Playmobil Fun Park.

A noter:

1/J’ai focalisé mon article sur Disneylan Resort Pars, c’est le parc d’attractions qui apporte le plus de rêve de toute leur petite vie à mes Moopys. Et vous savez, une vie du haut de 3 ans, 5 ou 7 c’est totalement différent que du haut de nos années d’adultes. Ils ont encore des étoiles dans les yeux et des idées magiques plein la tête tout en profitant de l’enfance.

2/ Différents degrés existent dans les allergies ou les intolérances. Les aliments comme le lait selon leur forme peuvent être digérés plus ou moins bien. Alors oui, telle composition passera peut-être et une autre poussera l’organisme à réagir en défense. Sachez que tout le monde n’est pas à l’abri, il n’y a pas d’âge pour déclarer une « nourriture difficile ».

3/ Pour les moins de 3 ans, si vous tombez sur un cast-member agréable pas surchargé, vous pourrez avoir une portion de pâtes ou de frites pour votre enfant et ce gratuitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *