Les Marvels -Brian Selznick

Critique roman jeunesse: Les Marvels -Brian Selznick

Certains romans sont de vraies oeuvres d’art. Elles possèdent tous les atouts pour charmer les sens des lecteurs. Les Marvels en font partie. L’auteur et dessinateur Brian Selznick propose un récit étonnant, unique et original.

☙Synopsis:☙

Tout commence par un voyage en mer en 1766 sur le Kraken où se joue une pièce de théâtre… Entrez dans cette histoire en images et suivez une grande famille de comédiens, les Marvels, de génération en génération, jusqu’en 1900.
Puis, découvrez, un siècle plus tard, l’histoire de Joseph, échappé d’un austère pensionnat. Le garçon vient chercher refuge à Londres chez son oncle Albert Nightingale. Ce dernier vit dans une étrange maison comme sortie d’un autre monde… Qui vit entre les murs ? Qui sont ces Marvels dont les portraits fleurissent partout ? Joseph décide de percer le mystère des lieux…

☙Mon avis:☙

Un de ceux qui ravissent dès les premières pages et emporte dans une aventure littéraire magnifique. Ouvrez grands vos yeux, profitez du voyage, admirez et profitez des illustrations et des mots. La magie opère d’une double manière qui ravit les coeurs.

Les Marvels offrent mille émotions. Mille sensations. Mille beautés. C’est comme si Selznick avait tenté de répertorier toutes une myriade d’étoiles et de les coucher sur le papier. Les yeux et l’esprit en prennent plein les mirettes. Somptueux de bout en bout, le roman est une MERVEILLE. L’édition est un pur bonheur en barre. Elle laisse le choix à l’imagination de se déployer pleinement à travers deux parties aussi riches l’une que l’autre. La première oublie les mots pour privilégier les images. La force, le poids des traits s’en ressent encore plus.

Imaginez, un naufrage en 1766, un drame ne laissant qu’un seul survivant: Billy Marvel. Comment ne pas être marqué à vie? A son retour à Londres, il décide de se consacrer à sa passion le théâtre. Le suivre s’avère un vrai régal. Les dessins projettent sa vie avec des détails passionnants. Les trous se bouchent avec l’imaginaire du lecteur.

La deuxième partie du roman se penche sur une histoire plus récente. Joseph entraîne dans son sillage. Il fuit le pensionnat. Son refuge lui ouvre une porte vers une autre époque, comme si elle savait que pour avancer, parfois il faut connaître le passé… Tout respire l’influence des Marvels. Tout intrigue. Tout s’installe avec brio pour captiver l’attention. Le style fluide, addictif, prenant passionne. Qu’est-ce qui relie l’oncle du jeune héros Albert Nightingale, les Marvels et les trésors de la maison qui lui sert d’ancrage?

Les questions pleins la tête, la découverte dévoile pas à pas ses secrets. L’ambiance particulière se pare d’un côté un peu étrange, un peu entre deux temps qui pique la curiosité. Et tout le talent de Selznick se montre dans la manière dont tous les pans du récit sont ramifiés. Les rebondissements et les révélations surprennent. Du moins pour ma part, j’ai été étonnée… Brian Selznick aborde avec délicatesse, et charme des sujets délicats comme le deuil et les liens familiaux.

Au final, Les Marvels ont un charme hors norme. Il se dégage un souffle unique, captivant, magique, mystérieuse, poétique de son mélange surprenant. Un petit bijou dans un écrin somptueux déploie ses ailes dans un cocktail brillant, rempli de moments merveilleux, de sentiments, de vision peu conventionnelles de la famille. Le ton mêle habillement la joie et la tristesse. Une très très belle découverte.

Ps: j’ai largement préféré ce roman à Hugo Cabret…

☙Ma note:☙

🌟10/10🌟Coup de foudre

☙Informations:☙

Prix: 19,90 euros

Auteur et illustrateur : BRIAN SELZNICK
Traducteur : DIANE MÉNARD
À partir de 12 ans
Editions Bayard Jeunesse
Collection : LITTERATURE 10 ANS ET +
Date de parution : 25/10/2017
Thèmes : Aventure, Deuil, Enquête, Imagination

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

1 commentaire sur “Les Marvels -Brian Selznick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *