Les Écorchés # 1 Ruine – Tillie COLE

Critique roman: Les Écorchés # 1 Ruine – Tillie COLE

Le cocktail romance sombre, héros brisé et mafia m’attirait. Tillie Cole a réussi à me faire plonger dans un univers complexe, brute, intense et percutant. Ruine emporte tout sur son passage. Accrochez-vous!

☙Synopsis:☙

Kisa est la fille du chef de la mafia russe de New York qui tient le Donjon – un ring clandestin – et la fiancée d’Alik, un tueur endurci. Un jour, elle croise par hasard un sans-abris couvert de tatouages et de cicatrices qui éveille en elle des sentiments inconnus. Quelque temps plus tard, elle le revoit en train de combattre au Donjon. Alors qu’il sème la peur et la mort sur son passage, Kisa brûle de désir pour cet homme que tout le monde appelle Ruine. Mais celui-ci poursuit un but ignoré de tous : il recherche celui qui lui a volé sa vie et souhaite enfin assouvir sa vengeance qu’il attend depuis de trop longues années…

☙Mon avis:☙
Les Ecorchés ouvrent une porte vers le monde de la mafia russe. Direction, New York et le pouvoir partagé par trois familles. Ruine permet de rencontrer son héros du même nom et Kisa. Kisa est la fille du chef. Depuis plusieurs années, Alik Durov est son homme. Je craignais un triangle amoureux. Pour moi, le trio reliant Kisa/Alik/ Ruine n’en est pas un.

Comment vous définir Alik? Dès les premiers regards, il vous annonce la couleur. Violent à l’extrême, possessif, obsédé par Kisa, il donne envie de prendre la fuite. Une lueur de folie règne dans son entourage. Impossible de ne pas ressentir les picotements de froid qu’il traîne. Combattant émérite, il joue des poings dans les cages contre des adversaires qui n’ont aucune chance de remporter la victoire. Du moins jusqu’à un jour fatidique, où tout change…

Kisa connaît depuis l’enfance Alik. Il est comme une obligation pour elle. Le choix n’existe pas. Elle est sa chose. D’une certaine façon, des sentiments sont là. J’avoue que j’ai eu de nombreux pincements en la voyant uni à un tel personnage. Les traitements quotidiens infligés à l’héroïne m’ont tordu les tripes. Et ce n’est qu’une partie de la dureté du roman. Je comprends que la jeune femme soit dans un cercle de violence, de peur, de craintes. Mais j’aurai aussi voulu la voir réagir. C’est un paradoxe. Sa liberté ne tient qu’à un fil. Un soir, une attaque et un sans-abri modifie la donne… Ce sans domicile est Ruine.

Ruine est surnommé par un chiffre: 818. Un nombre qui a une signification précise. Le héros est en ruine. Son prénom le décrit à la perfection. Il est un champs défraîchi, usé. Enfant, il a connu le goulag, violé, torturé, drogué, frappé, les sévices subis ont laissé des traces. Attention âmes sensibles, vous allez avoir la nausée. C’est le seul souvenir qui subsiste de son passé. Le mystère l’entoure. Devenu un monstre, il sait se servir de son corps comme une arme de guerre. Nul ne lui résiste. Son apparition sonne le glas du destin de Kisa. Il respire pour se venger. Son seul indice pour parvenir à ses fins repose sur un nom: Alik Durov. Pour le battre, une seule solution, entrer dans la cage au Donjon et le tuer. Sa clé pour y arriver sera Kisa.

Ruine m’a captivé. Son passé l’a forgé d’une façon dure, sans limites, la violence le suit. Et pourtant, il dégage une aura impossible à oublier. Sa relation avec Kisa est comme une étincelle de vie, un espoir, une lueur dans son monde sombre. C’est somptueux, tragique et passionnant. Leur deux coeurs liés à jamais m’ont émerveillée.

Au final, Ruine souffle un vent sanglant. Loin d’être une romance douce, tendre, fraîche, elle glace et transporte en son sein des meurtres, des abus, des mauvais traitements. Le coeur subit les violences avec force. Il se craquèle. Il hurle. Il se noie et tente de reprendre vie. Il suit les mots de Tillie Cole pour découvrir le Gulag, les combats, les liens entre Kiasa et Alik, Ruine. Je me suis laissée prendre dans les filets de l’auteure. Les ailes brisées de Ruine se touchent du doigt. Les descriptions retournent l’estomac et l’âme. Difficile de ressortir indemne de sa lecture en croisant des êtres aussi abîmés, des cinglés, des dédales toxiques et la mort. Dans l’obscurité, une histoire d’amour sublime, profonde, bouleversante permet de souffler et de ne pas sombrer. Accrochez-vous le chemin vers la liberté est teintée de souffrance. Accrochez-vous et laissez-vous porter par le talent de Cole. Attention, lecture à réserver à un public averti.

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟
Coup de coeur

☙Informations:☙

Saga les Ecorchés
titre vo: Raze (Scarred Souls #1)
Auteure: Tillie Cole
Photo : © Shutterstock
Illustrateur : Anne-Claire PAYET
Traducteur : Fanny ADAMS
Editions Milady
Date de parution : 01/12/2017
ISBN : 9782811239633
Prix: 16,90 euros
Disponible en numérique: oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *