L’épouse ennemie- Penny Watson Webb

Critique roman: L’épouse ennemie- Penny Watson Webb

Penny Watson Webb se penche dans une époque de l’histoire avec des teintes plus sombres que ces autres romans. Si vous aimez sortir des sentiers battus, avoir le coeur qui bat, fondre pour un récit avec des teintes plus grises, foncez!!!

☙Synopsis:☙

Face à la reine de France, Brunhilde sent son cœur battre à tout rompre. La souveraine lui a accordé le droit de choisir son époux, et attend à présent sa réponse. Brunhilde sait que tout le monde souhaite qu’elle désigne, sur l’ordre de son frère, l’arrogant seigneur de Valcoudray, dont l’alliance renforcerait sa famille. Ce noble normand est même prêt à passer outre le baiser qu’il a surpris la veille entre elle et Conan de Ker Glenn, leur ennemi breton. Conan, l’homme à qui Brunhilde a caché son identité et qui lui lance aujourd’hui des regards noirs. Si c’est lui qu’elle choisit, il la méprisera, elle le sait, et la traitera comme une étrangère dans sa propre demeure. Mais la paix entre Bretons et Normands serait désormais actée. Consciente des regards qui pèsent sur elle, Brunhilde lève enfin les yeux, déterminée. Elle sait ce qui lui reste à faire.

☙Mon avis:☙

Penny Watson Web a conquis mon coeur par son style. Avec l’épouse ennemie j’ai été surprise de la tournure un peu plus brute, plus noire, plus lugubre que son récit prend. Certains passages soulèvent le coeur. Les tripes sont mises à rude épreuves. Mais le réalisme s’avère saisissant. C’est comme si l’auteure ouvrait une porte vers le passé. Avec ses mots, le poids des événements se montrent sous toutes leurs facettes. Les parts d’ombres, de violence, les manigances, les meurtres sont déclinés à la perfection. Accrochez vos ceintures, la romance historique proposée n’est pas de tout repos.

Direction le XIV siècle, l’histoire offre un rythme dynamique, addictif. Les conflits entre les bretons et les normands font rage. Webb semble donner vie à la bataille entre les deux peuples. Les descriptions permettent d’imaginer le tout. Les conflits, les intrigues, les haines, les meurtres se déploient avec vigueur. Le fictif se mélange au réel avec passion. Je me suis laissée prendre au piège. Je n’ai pas vu venir plusieurs actes du récit. La trame a su allier sensations intenses et plus douces. Je me suis retrouvée à ne plus vouloir quitter le roman. Je voulais savoir ce que l’auteure réservait à ses héros. Quitte à avoir le coeur en morceaux.

Au programme, pas de temps morts, tout s’enchaîne dans un dédale de morts, de sang, de destruction mais teintée de petites choses plus tendres, plus joyeuses. Les pointes de lumière décompressent et sauvent de toutes les ombres horribles. Les Montgomery et les Mont Dot entraînent dans un récit captivant. La passion coule à travers les mots. Les tensions crépitent dans tous les domaines.

Je suis tombée sous le charme de Brunhilde mais aussi de Conan. Chacun a des secrets. Lui est un homme torturé qui souhaite plus que tout se venger des Montgomery. Le charme agit sans retour. Le potentiel se dégage peu à peu. C’est magistral, touchant, percutant, frappant. Les caractères opposés attirent le regard et le retiennent. Les horreurs s’étalent mais la lueur d’espoir pousse à s’accrocher, à rester.

Le panel de personnages posé marque l’esprit. Les mystères emportent dans un sillage de trahisons, de morts, de cruauté digne de l’époque à laquelle ils sont placés. Le style de Penny Watson Web joue avec les nerfs à la perfection. Le voyage vaut le détour. J’ai vibré. J’ai pleuré. J’ai chouiné (oui je chouine parfois).

Au final, si je n’ai pas le total coup de foudre, c’est la faute à cette fin. J’étais limite en position de sécurité en refermant le roman. Je ne m’attendais pas à la tournure des événements. J’ai été surprise par les rebondissements. Les choix sont douloureux, brutaux, étonnants. J’ai eu le coeur brisé. Plusieurs interrogations restent en suspend. Rien n’est acquis. La curiosité est accentuée. J’ai hâte de découvrir la suite de cette saga. Les indices placées par ci par là emportent tout sur leur passage. La magie de Penny Watson Webb a agit avec délices de multiples façons.

☙ Merci aux éditions Harlequin pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟

Coup de foudre

The Tudors GIFs - Find & Share on GIPHY

☙Informations:☙

Auteure: Penny Watson Webb
Saga: Héritiers des larmes,
Tome 1/3
Genre : Romance historique
Editions Harlequin
Collection Victoria
Date de parution: 1 septembre 2017
Victoria N°36
384 pages – EAN 9782280367110
Prix: 7,90 euros
Disponible en numérique: Oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *