Le Monde secret des Emojis- Tony Leondis

Critique Film: Le Monde secret des Emojis- Tony Leondis

Le dimanche 8 octobre au matin, j’ai assisté à l’avant-première du film Le monde secret des Emojis en présence des voix françaises Jérôme Commandeur, Jonathan Cohen, Caroline Receveur. Pourquoi je suis allée voir ce film aux antipodes de mes choix habituels? Pour mes enfants, la bande annonce les avait fait rire. Je me suis dit, allons tentons l’expérience.

☙Synopsis:☙

Au sein de l’appli de messagerie, la cité de Textopolis fourmille d’activité : c’est là que vivent tous les émojis, chacun porté par l’espoir d’être choisi par l’utilisateur du téléphone… Dans ce monde, chaque émoji ne possède qu’une seule expression faciale. Seul Bof, un émoji exubérant né sans aucun filtre, dispose de multiples expressions. Rêvant désespérément de devenir « normal », pareil aux autres émojis, Bof demande de l’aide à son meilleur ami, Tope-Là, et à la célèbre casseuse de codes, Rebelle. Tous trois s’embarquent dans une « app-venture » épique d’appli en appli, passant d’un monde fou et amusant à l’autre, à la recherche du code qui accomplira le rêve de Bof. Mais un terrible danger menace bientôt le smartphone. Le destin de tous les émojis repose désormais sur les trois amis. À eux de sauver leur monde avant qu’il ne soit effacé à jamais..

☙Mon avis:☙

Avant de découvrir les Emojis sur grand écran, nous avons eu la chance de voir le court métrage tiré de Hotel Transylvanie, un chiot d’enfer. J’ai eu un immense sourire. Et j’ai encore plus envie de découvrir le troisième opus maintenant. C’est le récit de l’adoption du chiot le plus monstrueusement improbable par la famille des créatures la plus loufoque de l’animation. (Non, la Famille Addams, je ne vous oublie pas, je vous aime toujours).

 

Bon, alors, je ressors mitigée de la projection. Je ne suis pas la cible. Clairement. Mais le regard sur l’emploi des Emojis pour remplacer les mots se dessine habillement. Les longs discours laissent place à des images pour condenser les pensées. Les héros sont jeunes. Collégiens ou lycéens, ils sont pile poil dans ceux qui usent le plus des smileys en tout genre (caca, crevette ou émotions). Pour ma part, mon regard de parent s’est plus focalisé sur cette hyperconnectivité qui se dévoile de plus en plus chaque jour. Les relations se tissent à travers la toile. Les messages écrits sont rythmés par des images et plus des phrases. Bien des interprétations sont possibles. Le sujet est amené avec humour, et une pointe de critique. Même si à mes yeux, ça reste survoler. Ok, ok, nous sommes dans une animation familiale pas un documentaire moralisateur. Mais justement, un petit tâcle plus senti aurait été bien. Prouvez que les liens peuvent exister en se parlant de visu, sans un écran interposé aurait été sympathique.

L’informatique est omniprésent au quotidien. Les réseaux sociaux sont à porter de clic. La génération d’adolescents de 2017 est né avec, a grandi avec, vit avec. Pour eux c’est comme une seconde peau. Les Emojis décrivent bien des expressions, des sentiments. Pourtant, chaque être humain est différent. Pas les smileys. Ils doivent rester comme ils sont jusqu’au bout, heureux ou malheureux par exemple. Les Emojis sont dans des cases. Exit les émotions, exit les rendus possibles, exit les horizons variés. Les limites sont fixées. Le héros se bat contre son anomalie. Il ne rentre pas dans le moule. Sur sa route, il croise une jeune Emoji. Elle permet de démontrer la place de la femme dans le monde virtuel. L’air de rien, elle frappe dans la fourmilière. Pas sûre que ça parle à tout le monde…

Le monde des Emojis est comme un parc sectorisé. Chaque chose a sa place. Chaque chose a son univers. Ca fait froid dans le dos. Rien ne dépasse sauf s’il souhaite être éliminé. Les blagues sont fluides. Le ton léger. Les personnages attachants parfois, drôles. Mais il manque ce petit truc irrésistible pour faire craquer. Du moins pour moi. Et mon mini de dix ans a le même ressenti. C’est troublant. Tous les deux, nous avons souri aux mêmes échanges, levés les yeux au ciel aux mêmes moments. Visuellement c’est mignon, niveau scénario, c’est divertissant sans être une vraie étincelle.

Le point sourire a été en très grosse partie dans la bande son. J’ai eu l’impression de voir mon enfance défilée dans les amplis. Si vous aimez les années 80, vous allez être servis. La musique leur fait très fortement du pied. C’est dynamique, pétillant et ça pousse à bouger. Vous avez envie de partir partout. Un peu comme l’attention qui se décroche, virevolte de plus en plus avec les technologies modernes. Les notes accentuent l’utilisation limite accro du smartphone. J’avoue les clins d’oeil à Candy Crush, Just dance m’ont aussi fait sourire. 

Au final, Le Monde secret des Emojis restera le film le plus improbable de mon année cinéma. Il surfe sur l’ère du temps avec l’hyper connectivité et les nouveaux moyens de communication. Le public visé est essentiellement la génération des 10/25 ans, je pense. Il trouvera écho dans tous les spectateurs accro aux smileys et à la technologie. Les autres souriront un peu moins. Mais le divertissement pourra les détendre le temps d’une séance. Laissez votre cerveau à l’entrée de la salle, respirez et profitez.

☙Ma note:☙

🌟6+/10🌟

☙Informations:☙

Titre original The Emoji Movie
Distributeur Sony Pictures Releasing France
Date de sortie 18 octobre 2017
Durée: 1h 26min
De Tony Leondis
Avec en version originale: T.J. Miller, James Corden, Anna Faris
En version française: Jérôme Commandeur, Jonathan Cohen, Caroline Receveur…
Genres Animation, Aventure, Comédie
Nationalité Américain
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *