La chanson d’Orphée- David Almond

Critique roman: La chanson d’Orphée de David Almond

J’aime les contes et la mythologie. Je suis fascinée par les récits qui s’en inspirent. La chanson d’Orphée de David Almond revisite le mythe avec une nouvelle dimension d’Orphée et d’Eurydice. Il se dégage un charme particulier du roman… un de ceux qui envoûte et retourne le coeur.

☙Synopsis:☙

« Je suis celle qui reste. Je suis celle qui doit raconter. Je les ai connus tous les deux, je sais comment ils ont vécu et comment ils sont morts ».Claire est la meilleure amie d’Ella Grey. Elle était là au moment du coup de foudre avec le beau et mystérieux Orphée. Celui qui a rendu Ella si vivante et qui a causé sa perte. Celui qui est prêt à descendre dans les profondeurs des enfers pour la ramener.

 

☙Mon avis:☙
Dès les premières pages, La chanson d’Orphée entraîne dans un univers poétique décalé. Il se dégage une atmosphère étrange, entre deux mondes. Le coeur part dans un voyage onirique étonnant qui ne le laissera pas indemne. La couverture illustrée par Emmanuel Polanco invitait à passer la porte. Et quelle porte. L’histoire d’amour se dessine fragile, tendre et déchirante. Elle secoue. Elle remue de mille petites manières.

J’ai eu à plusieurs reprises ressenti comme le besoin de reprendre mon souffle. Le ton est tragique, sombre, triste. Pourtant, il dégage aussi une magie incroyable, une puissance, un amour et une amitié hors du commun. Le mythe d’Orphée et d’Eurydice prend son envol sous d’autres facettes. Leurs personnages sont intemporels. Ils sont magnifiques dans leur destinée funeste. La cruauté de l’existence qui frappe leur relation est comme un coup de poignard. Les deux amants se découvrent à travers les mots de la meilleure amie d’Ella. Claire Wilkinson nous apporte sa vision de leur romance.

Dès le début, Orphée et Ella entraînent dans un amour qui finira mal. Leur histoire se teinte d’une mélancolie, d’une illusion et de rêve qui donnent une sensation éthérée, un peu perdue dans un axe du temps qui m’a conquise. Même si des points m’ont dérangé. Où sont les parents? La jeunesse boit autant? L’auteur parvient à distiller des petites doses de légèreté malgré la mort qui rôde. Les deux amoureux sont fous l’un de l’autre, peu importe que le temps leur soit compté, ils se jettent sans hésitation dans cet Amour avec un grand A. Tous les deux s’acceptent comme ils sont. Orphée trouve en Ella une âme soeur qui le laisse errer comme il l’entend. Il est prêt à tout, même à l’Enfer pour celle qu’il aime. Leurs sentiments accentuent le coeur brisé, le coeur vrillé et les pincements qui naissent face à ce qui leur arrive.

David Almond réussit à écrire un récit puissant, touchant, délicat, surprenant,captivant, fascinant, frais, original, émouvant et bien d’autres sensations à la fois. Les destins croisés des héros Orphée, Claire et Ella sont troublants à suivre. Ils brisent un peu le coeur à chaque page. La présentation proche du chant rappèle les appels des sirènes et la mythologie. Elle est intrigante, elle accentue le côté particulier de la chanson et des liens tissés entre les protagonistes.

En bref, La chanson d’Orphée est un récit unique, décalé, hors du temps. Il se construit pièces par pièces. Il donne vie à un tourbillon de sentiments. Les larmes se mettent à couler d’un coup. Le destin paraît si dur avec les deux amoureux. Un conte tragique envoûtant de la première à la dernière page, qui laisse un petit goût doux amer en tête. La noirceur poétique dégagée trouble le coeur. Accrochez-vous.

☙Ma note:☙

🌟8/10🌟

☙Informations:☙

Titre vo: A song for Ella Grey
Auteur: David Almond
Traductrice: Diane Ménard
Illustrateur: Emmanuel Polanco
Thèmes: Amour, Amitié, Mort, Mythologie, Enfer
288 pages
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution: 4 janvier 2018
Collection : ROMANS ADO

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *