[Film] 4 extraits d’Adèle Blanc-Sec et visuel des personnages.

Le prochain film de Luc Besson avec Louise Bourgoin, Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve et Mathieu Amalric, sortira en salle le 14 avril prochain. Voici 4 extraits inédits d’Adèle Blanc-Sec ainsi que le visuel des personnages principaux.

Extrait « Yallah » :

Extrait « L’argent ne fait pas toujours le bonheur » :

Extrait « Visite chez le Président » :

Extrait « Le ptérodactyle » :

Le Professeur Ménard, le célèbre scientifique qui hante les allées du Jardin des Plantes

Andrej Zborowski, le sympathique assistant du Professeur Ménard très épris d’Adèle

Adèle Blanc-Sec, la jeune et intrépide héroïne de notre histoire

Justin de Saint-Hubert, le chasseur de fauves tout droit venu d’Afrique pour chasser le ptérodactyle

Marie-Joseph Espérandieu, le savant mystique spécialiste de la vie après la mort

Dieuleveult, l’ennemi juré d’Adèle

Akbar, l’Egyptien cupide à la triste destinée

L’inspecteur Caponi, dont la perspicacité n’égale certainement pas la gourmandise

4 commentaires sur “[Film] 4 extraits d’Adèle Blanc-Sec et visuel des personnages.

  1. Oh ! Je n’avais pas vu tous les personnages mais c’est vrai qu’en tous cas ils ressemblent bien à ceux de la BD !

    Adèle Blanc Sec, c’est vraiment des BDs que j’ai regardé (puis lu) des dizaines de fois lorsque j’étais petit, de grands souvenirs ! (Momies en folie etc)

    Maintenant bon, les adaptations ciné, je m’en méfie toujours un peu. Il parait que c’est tout public, pourtant la BD est assez « violente » par moment. On verra bien …

    En tout cas, je me demande depuis tout petit pourquoi personne n’a l’idée d’adapter ça, voilà qui est chose faites ! :evil:

    1. Les personnages sont proches physiquement des personnages de Tardi. Après faut voir ce que l’adaptation donnera. Je me méfie des transpositions d’une oeuvre papier au ciné. J’ai encore le traumatisme de Deadpool. Je suis curieuse de voir ce que Besson a pu réalisé avec Adèle. Mais le tout public m’effraie un peu. Enfin, j’ai réussi à être mititgée avec le dernier Burton. Alors je crains que le plaisir donné par la BD ne soit pas le même. Je tiens quand même à me faire mon idée, même si les premiers échos ci et là ne sont pas des plus flatteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *