{Crok’Lecture} Un Beau Jour Peut-Être de Lauren Graham

Synopsis:

« On ne naît pas star, on le devient. » C’est ce que s’est dit Franny Banks en débarquant à New York, avec la ferme intention de devenir célèbre. Un projet ambitieux qu’elle s’est accordé trois ans pour réaliser. Hélas, il ne lui reste plus que six mois pour réussir son pari, et sa carrière de comédienne ne décolle pas.
Sa plus grande réussite jusqu’à présent est une publicité vantant les mérites d’une marque de lessive. Dépitée, Franny se goinfre de feuilletés au fromage et se punit en s’infligeant d’interminables séances de jogging. Et voilà qu’un beau jour, la chance lui sourit : elle tient enfin l’occasion de jouer devant des pros. La célébrité, c’est maintenant ou jamais… à condition de ne pas se laisser déstabiliser par James Franklin, l’acteur le plus talentueux de son cours.
Lauren Graham Un Beau Jour Peut-Être cover

Mon avis:

Lauren Graham, est une actrice que j’ai découvert dans Gilmore Girls. Elle joue aussi dans Parenthood. La découverte de son premier roman Un beau jour peut-être était séduisante sur le papier. La comédienne signe un récit qui n’a pas réussi à me captiver. J’ai eu un pincement au coeur. Je me suis accrochée à la lecture. J’attendais l’étincelle, ce revirement qui me ferait aimer la trame. L’envers du décor du métier d’acteur s’avère intéressant. La plume possède un style agréable. Mais le charme n’a pas opéré, ni pour l’héroïne principale ni pour les autres protagonistes. 

Franny a un côté pétillant, bourré d’humour, fort, presque irrésistible, et pourtant l’alchimie n’a pas pris. L’expérience de Lauren Graham se ressent dans les choix, les bas et les hauts de l’apprentie comédienne. C’est délicieux dans un sens, tout en manquant d’un petit je ne sais quoi qui aurait rendu toute l’histoire totalement savoureuse à lire.

 Les moments drôles, tendres, touchants, les refus, les castings m’ont mis un énorme Joey (Friends) en tête. Je n’ai pas eu le coup de coeur pour les déboires de Franny venue tenter sa chance à New York. La romance n’est pas parvenue à susciter mon émoi. La narration à la première personne offre une immersion qui pourra plaire. Pour ma part, j’ai refermé le livre avec un petit goût déçu.

Note:

6/10

Informations:

Auteur: Lauren Graham
Photo : Claudio Marinesco (personnage) / Moey Hoque (pont)
Traducteur : Françoise MAREL
Date de parution : 23/05/2014
Prix : 18.20 €
Nombre de pages : 448
Editeur: Milady Romance
Collection: Grand Format

Merci aux Editions Milady Romance pour la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *