[Crok’Lecture] Contes des Royaumes, tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Contes des Royaumes de Sarah Pinborough proposent de révisiter les contes de fées. Le premier tome se penche sur le berceau de Blanche-Neige. Je suis friandes des contes et des réécritures. J’ai été surprise de la plume de l’auteure et de la tournure des événements. Ma lecture est en demi-teinte. J’ai apprécié certains points, et d’autres moins.

contes-des-royaumes,-tome-1-poison-Sarah-Pinborough

Synopsis:

Blanche-Neige le conte de fées revisité, dans une magnifique édition illustrée :
prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le
monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse,
et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous
les personnages, à leurs motivations et leurs désirs.

Mon avis:

Poison présente Blanche Neige plus dans une tournure digne de Grimm que le conte de Disney. Je m’explique: Le ton se pare d’un reflet plus adulte, moins enfantin. Il captive par son style. Les mots se suivent sans se ressembler, les pages défilent sans que temps morts. La trame s’installe et captive. Sarah Pinborough réussit à entrainer le lecteur dans les péripéties de son héroïne. Elle parvient à attiser la flamme, la curiosité, à maintenir en haleine. La fragile barrière entre le bien et le mal est tenue. Les apparences n’ont jamais été aussi trompeuses. Le personnage principal Blanche Neige s’éclipse face aux autres protagonistes.

Je me suis retrouvée scotchée à apprécier avec un gros coup de coeur la belle-mère. Je ne pensais pas un jour la trouver sidérante, captivante, merveilleuse. Et ce n’est pas le seul personnage qui m’a étonnée. Sans trop en dévoiler, le Prince réserve son lot de stupéfaction. Comme les nains, mais la palme revient au Prince Charmant haut la main. J’ai été intriguée par le penchant »érotique », les passages ont manqué de peps. Enfin, si je peux dire ça de cette manière. Les scènes m’ont chagrinée, elles n’ont pas eu toute la saveur que j’attendais. Peut-être pas assez détaillé, je ne sais pas… Quitte à verser dans les ébats entre adultes… Scènes à ne pas mettre entre toutes les mains.

J’ai été plus bouleversée par l’envers du décor, les pensées de la méchante Reine personnage on ne peut plus complexe et d’autres passages. Et j’ai trouvé excellent de mêler d’autres contes à Blanche Neige. La mémoire travaille, cherche et sourit avec Aladdin, Hansel et Gretel… Poison m’a laissée sur ma fin. Il s’avère original, savoureux, cruel, mais il manque une étincelle pour le rendre magique littéralement. J’ai refermé les pages avec un petit soupir, trop rapide, un tantinet de pincements dans le coeur. L’idée de donner la part belle aux vilains de l’histoire est très agréable, surprenante et divinement mise en scène. Ca retourne en offrant une autre perspective des faits. Blanche-Neige n’a jamais été mon conte favori. (Je crois que j’ai vraiment aimé ce personnage deux fois et deux fois dans des films sous les traits de Kristen Stewart – Blanche Neige et le chasseur- d’ailleurs j’ai pensé à Chris Hemsworth tout le long de ma lecture- et Lily Collins la Blanhce Neige de Tarsem Singh). Je suis néanmoins, encore plus curieuse de voir ce que réserve Sarah Pinborough à Cendrillon et à la Belle au Bois Dormant. La séduction sensuelle a opéré sur moi en demi-teinte sur ce tome.

Ma note:

7/10

informations:

Auteur: Sarah Pinborough
Titre Vo: Tales from the kingdom 1 : Poison
Traducteur:
Editeur: Milady
Collection: Fantasy
Pages: 240
Sortie: 21 mars 2014

Je remercie les éditions Milady et plus particulièrement Aurélia pour la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *