{Crok’ lecture} Les Séducteurs, tome 2 : Désir Ardent de Beverley Kendall

Lady Amélia a un caractère de feu. Elle est d’une beauté sidérante, sous son apparence de glace, effrontée, intelligente, se cache une héroïne blessée au tempérament passionnée. Face à elle, Lord Armstrong se dévoile d’une manière irrésistible, irascible, tenté par l’indomptable Amélia, protecteur. Leur rencontre évoquée dans le tome 1 de la saga Les Séducteurs m’avait attiré. Autant les aventures de Missy ne m’avait pas totalement subjuguée, que j’étais curieuse de découvrir le récit de son frère. J’étais restée sur un sentiment mitigé en referment Duel Ardent. Je n’ai pas été déçue de suivre Amélia et Thomas dans leur romance.

Dans Désir Ardent, les deux héros sont des séducteurs, chacun dans leur style. Le héros a un charisme tentateur, il est sur de lui. Le héros Lord Thomas Armstrong possède un charisme tentateur, il est sur de lui, un tantinet rapide à monter sur ses grands chevaux et diablement séduisant avec sa grâce dorée, ses yeux verts. Lady Amélia Bertram… soupirs. La glace cache un sacré personnage.

Le jour où son ami et partenaire financier vient le voir avec une requête étrange. Lord Armstrong sourit. C’est le père de Lady Amelia, la jeune femme pétillante qu’il a rencontré dans un bal mémorable dans le tome 1. Les émotions se partageaient face à leur échange: dubitative, étonnée et intriguée… voilà comment j’étais. Lady Amélia n’a pas un abord facile, têtue, langue de vipère, froide comme la glace. Elle a par deux fois mis en doute, humilier le héros. La deuxième fois est de trop en jugeant devant tous leurs pairs ses prouesses sexuelles. L’impolie doit payer ses mots. Thomas a le sang chaud, il réfléchit à une vengeance pour la belle. J’ai encore le souvenir de la bataille avec le bien-aimé de sa soeur Missy dans le tome 1 en tête. Il peut se montrer très possessif. Lord Alex en fera les frais dans ce volume. L’opportunité de remettre en place Lady Amélia s’avère très tentatrice pour Lord Thomas. Peu enclin, les apparences sont trompeuses, les deux héros se cachent leur sentiment.

les-seducteurs,-tome-2-desir-ardent-de-Beverley-Kendall

Synopsis:

Lady Amelia Bertram a beau être connue comme la beauté la plus effrontée de la haute société, elle se scandalise elle-même lorsqu’elle dénigre les performances sexuelles de Thomas Armstrong, un célibataire très en vue, au beau milieu d’une salle de bal pleine à craquer. Mis au défi, le jeune homme n’a qu’une hâte : prouver à la jeune femme qu’elle a été mal renseignée. Il propose à son père d emmener l’insolente dans sa demeure à la campagne, afin de lui donner, sous la surveillance d’un chaperon, quelques leçons de savoir-vivre. Le père d’Amelia cherchait justement un bon parti susceptible de prendre sa fille en charge pendant son absence…

 

Le roman tourne autour des relations entre les deux héros passionnés. Le ton des échanges montent en puissance. La tension sexuelle palpable grimpe au fil des pages. Lord Thomas se demande comment il réussit à garder ses mains loin de l’héroïne. Les baisers sont enflammés, leur sens prend le dessus rapidement à chaque effusion. L’atmosphère est chaude. C’est un délice de lire l’avancement de leur coup de coeur. Car, oui, Amélia et Thomas s’attirent, s’aiment, ils tentent de le nier. Ils passent par divers émotions. Les hormones en folie semblent être une bonne excuse pour cacher leur sentiment mutuel sans pour autant calmer leur ardeur verbal. J’ai apprécié l’évolution de leur lien. Beverley Kendall m’a séduite en douceur, me tenant en haleine. Je n’ai quasiment pas réussi à lâcher mon livre avant la dernière page.

Mon reproche sera sur le dernier pan du roman. J’ai eu le sentiment d’un tournant trop rapide, entre le malentendu, la dispute et la réconciliation, un tantinet maladroit comme fin. J’ai perdu un peu du charme sur les dernières pages. La tension, le piquant, le peps sont retombés étrangement. J’ai pourtant passé un moment délicieux dans les bras de Lady Amélia et Thomas. Le style de l’auteure se savoure avec sa fluidité, ses mots bien écrits. Mon coup de coeur a été pour Lord Alex, vivement son tome. Il a eu le don d’attiser le feu entre son ami Thomas et Amélia avec brio. La manière de courtiser l’héroïne pour faire enrager Thomas vaut son pesant de cacahuètes. Surtout que ce dernier tombe dans le panneau plutôt deux fois qu’une.

Désir Ardent pétille, rafraîchit, enflamme. A lire pour Amélia, pour Thomas, pour les personnages secondaires, pour la séduction qui flotte dans l’air.

Note:

8,5/10

Informations:

Auteur : Beverley Kendall

Editions : Milady

Collection: Pemberley

Pages : 528

Tome : 2

Prix : 8,20€

Traducteur:  Emmanuelle GHEZ

Date de sortie : 21 février 2014

Public : Adulte

Je remercie les éditions Milady Romance pour cette découverte et plus particulièrement Aurélia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *