[Crok’] Le tombeau d’acier de Bear Grylls

Synopsis:
Une femme et son fils enlevés dans les montagnes galloises.

Un homme torturé et exécuté sur la lande écossaise.

Un avion perdu et sa mystérieuse cargaison découverts au coeur de la jungle amazonienne.

Une conspiration terrifiante héritée des heures les plus sombres de l’Allemagne nazie.

Une même histoire les unit.

Un seul homme peut éviter le pire.

Will Jaeger.

Le chasseur.

Le Tombeau d’acier de Bear Grylls

Mon avis:
Le Tombeau d’acier de Bear Grylls a été une excellente surprise. Dès le début, le ton est donné. Les mots vous attrapent, vous emportent, vous poussent à trembler, à vibrer, à chercher, à retenir son souffle. Le style permet de devenir l’ombre de Will. Le héros se retrouve dans des situations difficiles. Il est en mauvaise posture puis il en sort, mais la nouvelle situation est-elle meilleure que la précédente? Black Beach la prison de l’enfer retourne l’estomac, place dans une position en suspens, le coeur se sert. Si vous n’aimez pas les scènes détaillées, les blattes, les douleurs physiques, oubliez. Le chemin est tortueux. Douloureux pour le corps et l’âme du héros.

Will Jaeger se livre aux lecteurs par morceaux. Les bribes se dévoilent par indices. Sa vie privée est en fond. Le personnage inspire le respect, une attention accrue, une certaine affection aussi. Etrangement, le côté soldat, dur à cuire, titille la curiosité sur ses motivations, ses raisons d’agir, sur ses choix. Le héros s’avère fascinant. Troublant. Etonnant. Torturé par la disparition de sa femme et de son fils, il offre un mélange délicieux à suivre, entre intense et percutant.

Autour de Will, gravitent plusieurs personnages, ils possèdent tous une étincelle. J’ai eu un coup de coeur pour le meilleur ami Raff, un guerrier maori. J’avoue que l’héroïne Irina Narov m’intrigue. Un je ne sais quoi me bloque à son niveau. Je me méfie. Elle me trouble, son appartenance aux forces spéciales russes doit jouer sur mon opinion, mes doutes… Je me méfie. Elle semble trop alterner entre je t’aime je te déteste. Elle me déstabilise. Comme si Bear Grylls voulait entraîner dans des mauvaises pistes. Le jeu entre Jaeger et elle est assez prenant pour ne jamais lâcher prise.

L’auteur installe plusieurs histoires dans un seul récit. Il place plusieurs points, plusieurs trames entre la mission en Amazonie, les Nazis, les inspirations tirées de la vie du grand père, tout s’imbrique quasiment à la perfection. La progression montre une avancée qui colle aux événements, captivante. Je regrette juste que par moments, le trop plein brouille les sensations tellement, que l’atmosphère étouffante nuit un peu. Paradoxalement, cette sensation permet d’entrer totalement dans le tombeau. Bear Grylls maîtrise très bien son sujet et le démontre. Il donne moultes détails, peut-être trop. Le coeur tiraille. Pourtant, j’ai eu un coup de coeur. Je ne m’y attendais pas. J’en ai presque oublié les frustrations de certains passages. La plume a un tel pouvoir, une telle beauté, un telle puissance que le réalisme donne des frissons. J’ai eu plusieurs fois la chair de poule, comme si j’étais à côté de Jaeger dans la tourmente.

Bear Grylls installe tous les ingrédients pour captiver son lectorat. Le tombeau d’acier est une pépite pour ceux qui aiment les thrillers. Impressionnant dans sa mise en scène, il tient brillamment dans ses mains le coeur des lecteurs. J’avoue que j’ai refermé le tome avec des interrogations plein la tête. Je suis curieuse de découvrir la suite.

★ Merci aux éditions Hugo Roman pour ce SP ★

Ma note:
★ 9 /10 ★

Informations:
Auteur: Bear Grylls
533 pages
Editions Hugo Thriller
Date de parution: 4 mai 2016

Tome 2 prévu en octobre 2016
Tome 3 pour le printemps 2017

★ ★ ★ ★ ★ ★

1 commentaire sur “[Crok’] Le tombeau d’acier de Bear Grylls”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *