[Crok’] Bad, Tome 3, Amour coupable par Jay Crownover

Synopsis:

Troisième volet de la série BAD, nouvelle série de Romance New Adult

« Des bad boys, des vrais… »

Elle est la seule femme qu’il ne devait pas aimer…

Pour Titus King, la vie est en noir et blanc. D’un côté, le bien, de l’autre, le mal. Et Reeve Black, celle que tout The Point déteste, appartient définitivement au côté du mal. Un mal sublime, insidieux, tentateur. Un mal auquel il a déjà été soumis et qu’il a tenu éloigné pour se préserver, bien conscient de son irrésistible attirance. Mais la beauté vénéneuse est de retour en ville. Témoin clé dans l’enquête qui doit permettre d’arrêter le cinglé qui sème des cadavres dans les ruelles, elle est menacée de toutes parts. Alors, Titus va devoir la protéger. Une protection rapprochée qui pourrait bien brouiller la frontière entre la lumière et les ténèbres…

bad,-tome-3-better-when-he-s-brave-jay-crownover
Mon avis:

Titus titillait ma curiosité depuis ma rencontre avec son personnage dans le tome réservé à Bax. Il avait cette aura attirante qui me séduisait. J’avais hâte de découvrir enfin son histoire. Rien que pour lui, j’ai plongé une fois de plus dans The Point avec passion. Titus King est une pépite .Il a réussi à gagner ses galons, à s’installer au côté de Bax. Oui, vous lisez bien, moi qui est totalement fondu pour le héros de Amour Interdit, j’ai eu un coup de coeur pour le « hot cop » de service. Pas un seul moment je n’ai regretté mon voyage dans la noirceur, dans les méandres des rues de cette zone de non-droit qu’est le monde de Bad. Pas un seul. Sous ses airs calme, Titus cache bien son jeu. Il risque de faire fondre votre coeur mais pas que… (si les culottes deviennent moites, vous vous en prendrez à Jay Crownover, vous êtes prévenues…). La bête qui couve sous la surface s’étale, se dévoile et capture non seulement sa belle Reeve mais aussi son lectorat. Préparez-vous à une découverte troublante.

Amour coupable plonge dans le glauque, le sombre, le brut. L’intrigue des tomes précédents se lève définitivement. L’identité du méchant qui a mis à mal The Point. Une fois de plus, Jay Crownover signe un récit captivant. J’ai été prise au dépourvue. J’ai adoré. Les émotions étaient au rendez-vous. Devenant l’ombre de Titus, nous le suivons dans les bas-fonds, intègre, loyal, dur à cuire, il vit dans un monde triste, horrible et cruel. Lui qui est du bon côté tombe amoureux de la seule personne qui n’est pas la plus apte à l’aimer. Qui a oublié que Reeve avait trahi Dovie? Comment pardonner son acte? Le côté interdit, coupable tenaille Titus. Cet aspect laisse une facette émouvante, une romance qui surpasse presque celle que j’ai eu plaisir à suivre dans les autres Bad ou Marked Men.

via GIPHY

Deux facettes, deux êtres différents attirés l’un par l’autre résistant tant bien que mal à l’attraction qui les pousse l’un vers l’autre. Titus et Reeve offrent moins de brutalité que Bax et Dovie ou Race et Bry. Néanmoins, leur romance possède ces étincelles, ces émotions propres qui transpercent le coeur. Tous les deux savent dans quel pétrin ils vivent. En dépit de leur oppositions, les héros se complètent. Ils s’avèrent magnifiques, somptueux. Titus est la très très bonne surprise que j’attendais. Il a su être au-delà de mes idées. L’auteure a donné vie à un être remarquable, complexe, intense, un cocktail dangereux d’un saint retenant sa brutalité. Car oui, le héros a un côté bestial, savamment exposé par sa créatrice. Mais il réussit à faire preuve d’une telle douceur, que c’est difficile de lui résister. Difficile de ne pas fondre et courir dans ses bras. C’est étonnant de voir ce flic occupé à tout gérer, tout prendre sur lui, s’inquiéter pour les habitants de the Point devenir un autre homme face à celle qui fait battre son coeur. Reeve lui ouvre une porte lumineuse, un exhutoire, un amour inconditionnel prête à tout pour lui. Ajoutez à ça que pour une fois, les héros ont tous les deux un peu plus de bouteilles en âge que les précédents, ils semblent avoir une maturité différente, plus exacerbé, plus palpable qui a terminé par m’achever (dans le bon sens).

Des trois premiers opus de Bad, si je devais en retenir un, j’aurai du mal, je mettrais Amour interdit et amour coupable côté à côté. Chacun pour des raisons particulières. Chacun a su remuer mon âme, me toucher, me rendre toute chose. Titus m’a offert une romance étonnante, somptueuse, un peu moins dans l’action. Jay Crownover n’épargne pas ses héros. Elle les secoue, les pousse dans leurs retranchements. Bad est brutal, violent mais addictif. Et je dois vous avouer que Nassir continue à m’intriguer, puis Booker, non mais Booker… Comment vous voulez que je dise aurevoir à The Point moi? Ce n’est pas possible.

Bad tome 3, Amour coupable clot la série avec brio. Jay Crownover dessine un des meilleurs policiers chauds de la romance. Un des plus torrides, sombres, passionnants, un qui marque et retient l’attention même dans les moments les moins impressionnants.

★ Merci aux éditions Harlequin et à NetGalley pour ce SP ★

PS: je ne dénoncerai personne mais j’ai un fou rire maintenant en pensant au prénom Titus j’ai le héros de la série Unbreakable Kimmy Schmidt qui sautille dans ma tête.

via GIPHY

Ma note:
★ 9/10 ★

Informations:
384 pages
Editions Harlequin
Collection : &H
Date de parution: 4 mai 2016
Thèmes: Romance, Romance Contemporaine, Erotisme, New Adult, Mystère, Suspense

A propos de l’auteur :
Tout comme les personnages de ses romans, Jay Crownover est une grande amatrice (et collectionneuse !) de tatouages. Lorsqu’elle a pris conscience qu’elle ne deviendrait pas la rock star qu’elle rêvait d’être depuis ses huit ans, elle a décidé d’embrasser son autre passion : l’écriture. Très vite remarquée et couronnée par les lecteurs et les critiques, elle fait aujourd’hui partie du top des ventes du New York Times et du USA Today.Jay Crownover est également l’auteur de la série « Marked Men ».

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *