[Critique Film] Adaptation: Tale of Tales -Il Racconto dei Racconti- de Matteo Garrone

Tale of Tales est un coup de coeur. Mon âme dévoreur de contes en tout genre a adoré. Elle est restée captivée, happée, émerveillée par l’univers posé sous ses yeux. J’ai eu l’impression de voir mille étoiles s’installées pour narrer des aventures merveilleuses sorties des livres que j’ai dévoré depuis des années. Pas les douceurs de Perrault, que les parents soufflent aux oreilles de leurs enfants pour le rituel du soir, non les versions plus sombres, plus brutes, plus frissonnantes…

Je suis une fan de contes. J’ai succombé à la série Grimm, One Upon a time (avec une préférence pour la première…), j’ai du lire je ne sais combien de recueils avec diverses visions du même conte. Autant vous prévenir, que Tale of Tales me plaisait pour son sujet. J’en attendais cependant pas vraiment beaucoup de choses. J’ai réussi à passer à travers toutes les images et vidéos. Je suis allée à la projection les yeux tout curieux, et j’ai rencontré l’une des plus belles surprises depuis le début de l’année.

Tale of Tales de Matteo Garrone Affiche

Synopsis:
Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

Tale of Tales m’a scotchée. Littéralement. Matteo Garrone a réussi à poser un monde magique, étonnant, osé et cru. Oubliez, les versions tendres des contes, exit la princesse qui a une romance avec son prince. La réalité est nettement plus macabre, violente, envoutante. Des dragons, rituels sanglants, des créatures, des monstres, des ogres, des meurtres, des viols… l’envers des contes est loin d’être rose bonbon…

Aux premiers abords, Tale of Tales déroute. Le film pose tellement de personnages et de lieux d’entrée de jeux, que le cerveau s’interroge sur la portée et les conséquences. Pourtant, le charme agit, même si certains événements sont totalement digne du plus improbables des scénarios, en même temps, n’est-ce pas le propre des contes? Les acteurs sont dans la lignée de la photographie, talentueux.

Tale of Tales possède un univers fantastique, fantasmogorique qui a fait mouche pour moi. Direct en plein coeur. Entre les teintes de palettes couleurs, les tenues, les personnages, les récits, la pincée de folie, de noirceur, et pourtant d’espoir… a su m’émerveiller du début à la fin. La pointe de folie posée sur pellicule ravit ou dégoûte. J’avoue il faut accrocher surtout si vous êtes à la limite hermétiques aux histoires narrées dans les contes. De plus, Matteo Garrone dispose énormément de protagonistes. Les éléments sont multiples, peut-être trop. Trois récits se détachent et s’entremêlent. Pour ma part, j’ai fondu. Etrangement, j’ai craqué. Avec le recul, j’ai même profondément apprécié ce petit bijou.

Visuellement, les paysages, les actes, les personnages forment un ensemble poétique, magique, idéal pour le monde des contes. A la fois extravagant, original, un peu loufoque, surprenant, bluffant, captivant, l’esthétisme des images m’a conquise.

Au final, Tales Of Tales m’a surprise, dans le bon sens, le film s’avère complexe, fantastique, intéressant, il montre une facette plus brute de décoffrage des contes, moins édulcorées que la majorité des histoires connues. Je suis ressortie de la salle avec un grand sourire et des étoiles dans les yeux. (ET une grosse envie de découvrir les écrits de Giambattista Basile )

Ma note:
9/10

Informations:
Date de sortie: 1 juillet 2015
Durée: 2h13min
Distributeur: Le Pacte
Titre vo: Il Racconto dei Racconti
Réalisateur: Matteo Garrone
Avec Salma Hayek, Vincent Cassel, Toby Jones, Bebe Cave, Christian Lees, Hayley Carmichael, John C. Reilly, Shirley Henderson, Stacy Martin
Genre Fantastique
Nationalité Italien , français , britannique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *