[Avis Film ] Félix et Meira de Maxime Giroux

Félix et Meira de Maxime Giroux m’avait attiré par ses images diffusées lors du Showeb. L’amour impossible me séduisait. L’amour est bien au rendez-vous. Fort. Intense. Puissant.
Synopsis:
Tout oppose Félix et Meira. Lui mène une vie sans responsabilité ni attache. Son seul souci, dilapider l’héritage familial. Elle est une jeune femme juive hassidique, mariée et mère d’un enfant, s’ennuyant dans sa communauté. Rien ne les destinait à se rencontrer, encore moins à tomber amoureux.

FELIXETMEIRA_120X160DEF_PRINT.indd
Mon avis:
La romance prend une part importante dans le récit. La confrontation de deux univers se jouent par les mots et les regards. L’amour naissant de Meira et Félix touche. Il est tout en douceur. Il semble apporter à l’autre un quelque chose qui leur manquait cruellement pour exister: une raison d’être. Meira respire la joie de vivre en vivant dans sa communauté orthodoxe. Elle subit les contraintes de sa religion, a une liberté restreinte. Malgré tout, chacune de ses apparitions s’avèrent lumineuse. L’héroïne rayonne, captivant le spectateur. La scène du ping pong dépasse le simple échange de jeu pour se concentrer sur ses yeux, sur ses réponses et les émotions que transmettent son corps. Hadas Yaron incarne à la perfection cette femme perdue, belle, fragile, qui étouffe dans le carcan de son foyer. Face à elle, Martin Dubreuil profite de ses libertés en toute insouciance, et pourtant il est terne, triste, renfermé. Son seul souhait: profiter de l’héritage de son père. Deux mentalités opposés, deux visions, deux destins qui se croisent et bouleversent à jamais leur chemin.

Le chassé-croisé autour de Meira et Félix se pare d’une photographie neigeuse. Les étincelles se fanent. C’est étrange. Triste. La beauté de leur relation se teinte d’un voile terne qui accentue le drame. Apportant une charge émotionnelle importante aux choix des deux amoureux. Meira sort de son carcan, elle prend son envol, non sans heurter son entourage. Surtout son mari, entrevoir l’homme trompé, brisé, fou de sa femme, tout en retenu, restant fidèle à ce que sa religion lui a appris. Le coeur se sert, se brise face à ce triangle amoureux. Félix apporte dans son sillage des questions, des réponses. La magie n’a pas totalement opéré. La flamme de la passion n’a pas fonctionné autant que je le souhaitais. Je pensais voir moins de drame, plus de romance, un petit point plus léger. L’amour entre Meira et Félix est peut-être doux comme un flocon, mais il n’est pas sans conséquences.

Ma note:
7/10

Informations:

  • Date de sortie: 4 février 2015
  • Durée: 1h45min
  • Distributeur: Urban Distribution
  • Réalisateur: Maxime Giroux
  • Casting: Martin Dubreuil, Hadas Yaron, Luzer Twersky
  • Genre: Drame
  • Nationalité: Canadien

Festivals
Toronto IFF – Contemporary World Cinema  – Canada Goose Award for Best Canadian Feature Film
Festival du Nouveau Cinéma 2014 – Montréal – Compétition – Best Film Award (Louve d’Or)
Festival d’Amiens – Compétition officielle – Prix d’interprétation féminine pour Hadas Yaron et Prix d’interprétation masculine pour Luzer Twersky
Haifa IFF 2014 – Between Judaism and Israelism Competition – Best Film Award (The Tobias Szpancer Award)
FICFA de Moncton – Meilleur Film Canadien
Festival Arte Mare de Bastia – Prix du Public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *