[Avis] Y’a comme un lézard de Kathy Dorl

★Synopsis:★

Mila, jeune femme surdouée et dotée de compétences hors du commun, travaille pour l’Agence Spatiale Européenne. Ses passions : la protection animale et la défense de l’environnement. Sa faiblesse : son isolement social provoquant sa perte de contrôle sur les événements. Mila, Faustine, « Boss », Hadrian et Maxime sont les attachants héros de « Y’a comme un lézard », le sixième livre de Kathy Dorl – avec la participation de Marc Escayrol –, qui brasse de nombreux sujets chauds bouillants sans se donner de grands airs. Entre secrets, trahisons, obstacles, une épreuve, plus terrible encore, s’annonce. Des rires aux larmes, « Y’a comme un lézard » est un roman où notre monde est présenté avec humour, une pointe de fantastique, mais surtout beaucoup de tendresse… pour la joie de lire.

★Mon avis:★
Avant d’avoir une présentation du roman, je ne connaissais pas du tout l’auteure Kathy Dorl. J’ai été intriguée par la couverture originale et le titre. Je me suis laissée porter par l’envie d’en savoir davantage. Lancée dans ma lecture, j’ai suivi Mila l’héroïne avec intérêt, surdouée, elle embarque dans un univers un peu particulier. J’avoue que les tournures, les notions scientifiques et le vocabulaire employé à jouer sur mon ressenti. Rapidement, la jeune femme emporte dans sa passion, défendre les animaux et l’environnement. Le soucis, j’ai eu l’impression de me perdre, de ne pas toujours saisir parfaitement et aisément où voulait m’emmener Dorl.

– Le fait que l’étoile de mer ait survécu 650 millions d’années alors qu’elle n’a pas de cerveau est une bonne nouvelle pour les cons ! rumine une dernière fois Mila avant de s’enfoncer dans un profond sommeil.

Les chapitres se présentent sous une forme un peu longue, un peu remplie d’informations, d’une masse qui a tendance à noyer. Je trouve dommage ce facette limite ennuyeuse, car les personnages posés sont intéressants, (même l’énervante Faustine) les sujets abordés aussi. Le traitement m’a laissé sur la route. Tout en me donnant une sensation étrange de passer à côté d’une belle histoire. Les implications, les dédales sont trop sinueux. J’ai eu parfois du mal à avancer, à d’autres, j’ai été portée, littéralement, j’ai dévoré certains passages. C’est étrange de ressortir mitigée d’une lecture.

L’auteure Kathy Dorl démontre une planète qui va mal, qui souffre. Elle soulève une problématique passionnante, en n’hésitant pas à pointer du doigt ce que les politiques promettent tout en oeuvrant pour le contraire. Le roman est inégal à mes yeux. Je regrette de ne pas avoir accroché. Des très bonnes idées s’installent, se lancent, s’entrechoquent. Et les pointes d’humour sont délicieuses. Peut-être que Y a comme un lézard vous séduira davantage. Pour ma part, j’ai savouré les petites phrases d’accroches pleines de jeux de mots des entêtes de chapitres.

★ Merci aux éditions Hélène Jacob pour cette découverte ★
ya-comme-un-lezard-de-kathy-dorl
★Ma note:★
★ 6+/10 ★

★Informations:★
Auteure: Kathy Dorl
212 pages
Éditions Hélène Jacob
Date de parution: 2 juin 2016
Prix: 14,45 euros
Disponible en numérique: Oui
★ ★ ★ ★ ★ ★

Un commentaire sur “[Avis] Y’a comme un lézard de Kathy Dorl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *