[Avis] Winnie l’Ourson: Winnie et ses amis reviennent dans une magie digne de Disney

Synopsis : Un nouveau jour se lève dans la Forêt des rêves bleus. Comme à l’habitude, Winnie l’ourson se réveille avec une faim de loup et s’aperçoit qu’il n’a plus de miel. Il part en chercher, mais cela va s’avérer plus compliqué que prévu. Il commence par être interrompu en cours de route par un concours pour trouver une nouvelle queue à Bourriquet. Poursuivant son chemin, Winnie trouve ensuite un mot de Jean-Christophe où il est écrit : « Je suis sorti. Des choses à faire. Je reviens bientôt ». Mais Maître Hibou interprète mal le message et raconte à tous que le jeune garçon a été enlevé par une créature mystérieuse. Winnie et ses amis se lancent alors dans une folle équipée pour le sortir des griffes d’un ravisseur imaginaire. Pour le petit ours qui ne rêvait que d’un peu de miel, cette journée va se révéler pleine de surprises.

Winnie l’Ourson est l’ourson le plus connu de tous, avec son t-shirt rouge, son petit air simple, adorable d’amateur de miel parfois un peu trop glouton que son ventre rond comme un ballon démontre assez bien. Winnie est le préféré de plusieurs générations, il a plus de 80 ans et a toujours le don de séduire les petits comme les grands.

L’aventure nous propulse chez Winnie, l’ourson philosophe. Avec des airs plus modernes, des gags, des situations plus à la portée des enfants des années 2000, l’Ourson revient dans un merveilleux volet, digne des plus grands Disney. Deux histoires se mêlent, l’une mettant en scène Bourriquet légèrement dépressif par la perte de sa queue et la disparition de Jean-Christophe. Winnie cherche à aider ses amis tout en ayant une envie irrésistible de miel. Le pauvre n’en a plus une goutte chez lui. Les péripéties de Coco lapin, Bourriquet, Maitre hibou, Porcinet Tigrou, Petit Gourou et Winnie sont captivantes, délicieuses comme un pot de sucrerie.

Le film séduira les enfants dès 3 ans, un diplôme sera remis aux petits pour immortaliser la séance, leur premier dessin animé de grand. Les Moopys ont validé les aventures de Winnie et ses amis sur grand écran. Un vrai régal pour l’apprentissage de la lecture- même si petit bémol les mots sont en anglais en VF ou en VO- la promenade des personnages sur les lettres d’un livre, rappellent leur lien avec l’imaginaire. Les héros sont attendrissants, magiques, bouleversants. Winnie l’Ourson réussit à ne jamais prendre le jeune public pour des imbéciles, ni trop bébé ni trop grand. Il les touche avec le savant mélange dont Disney sait si bien utiliser et instaurer dans ses oeuvres. Les valeurs chères aux parents sont là, l’amitié, la confiance, la persévérance… Visuellement, les dessins sont à la fois modernes et anciens, un « je ne sais quoi » d’intemporel irrésistible qui donne envie de se rouler avec Winnie dans un pot de miel géant. L’Ourson au bidon tout rond sait se montrer futé au delà de son intelligence, il a un coeur gros comme la lune qui fait fondre les soucis. Une pensée peut tout changer, pense pense pense.

Mon petit coeur de Moop a eu une pointe de tristesse en n’entendant pas Roger Carel derrière Winnie l’Ourson. Pour moi, il reste l’incarnation même de la peluche bedonnante comme Jean Rochefort qui narrait les aventures pendant mon enfance. Je ne verserai pas ma petit larme, j’ai juste une irrésistible envie de retrouver un épisode de Winnie et de me lover avec lui. Le doublage a néanmoins un peps, une force incroyable qui nous transporte aux côtés de Winnie, Bourriquet, Porcinet et tous les amis de la forêt des rêves-bleus. Winnie l’Ourson passe rapidement, la balade de Nessie qui le précéde à un air d’Elliot le Dragon en plus sage, moins monstrueux.

3 moop raisons de voir Winnie l’Ourson:
L’Ourson le plus célèbre du monde ravira petits et grands
Le plaisir de voir Winnie, Tigrou, Porcinet, Coco Lapin, Bourriquet et les autres sur grand écran
Le plaisir de se détendre en famille avec un monde de douceur au pays des rêves bleus

3 moop raisons de fuir Winnie l’Ourson:
L’Ourson en peluche au coeur tendre un peu niais ne vous a jamais séduit, passez votre tour.
Votre part d’enfance ne s’exprime plus
Vous n’aimez pas les dessins animés tout mignon.

En vrai, j’ai pas de raisons valables pour vous dire de ne pas aller voir Winnie l’Ourson, une peluche à la philosophie de vie toute simple, avec un soupçon de bêtise, un caractère sans chichis dans un univers doux et merveilleux. Un monde enfantin loin des aspects stressant et de la morosité quotidienne à voir en famille, entre amis ou tout seul juste pour avoir le plaisir de retourner dans un coin mielleux dans la forêt des rêves bleus. Du dessin à l’histoire, Winnie offre un très beau moment d’animation pour petits et grands.

Note: 10/10

Date de sortie cinéma : 13 avril 2011

Réalisé par Stephen J. Anderson, Don Hall
Avec Jim Cummings, Tom Kenny, Bud Luckey

Titre original : Winnie The Pooh
Film pour enfants à partir de 3 ans

Long-métrage américain . Genre : Animation , Famille
Durée : 01h03min Année de production : 2011
Distributeur : The Walt Disney Company France

copyright photos: Disney

5 commentaires sur “[Avis] Winnie l’Ourson: Winnie et ses amis reviennent dans une magie digne de Disney

  1. Personnellement, le doublage m’a laissé de marbre. Vraiment déçu que les voix aient autant changé.
    Concernant l’histoire, c’est mignon mais le voir au cinéma ne m’a pas plus emballé que ça.
    Je m’attendais aussi à voir un dessin plus fin, plus moderne et on est resté exactement sur les mêmes traits qu’auparavant. Donc oui, une petite déception concernant ce film :(

    1. Tu n’ as pas de coeur *je plaisante* j’avoue que le style reste un peu vieillot mais il fonctionne à merveilles pour ma part. C’est dans la lignée des Winnie.
      Le doublage surprend si tu as vu les autres dessins animés, sinon, les enfants n’y prêtent pas plus attention que ça. :)

  2. Dans la lignée oui mais histoire trop simple, j’ai l’impression de déjà vu du coup :(
    Oui, les vois, les enfants n’y feront pas attention, juste les vieux cxxx comme nous ^^

    1. Revu Winnie, je me rends compte que le ressenti peut varier surtout selon la compagnie que l’on a. Toy n’a pas non plus eu le gros coup de coeur. Les petits n’adhèrent pas tous ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *