[Avis] Un Monstre à Paris de Eric Bergeron

La genèse

Nouveau film d’animation (en 3D grrr) produit par EuropaCorp, qui sort le 12 Octobre
réalisé par Eric Bergeron. Ce monsieur a déjà un CV bien fourni puisqu’il est le
réalisateur du « Gang de Requins » en 2004 et du très réussi (avis perso) « La Route
d’Eldorado »
en 2000 produit par Dreamworks où le ce jeune prodige c’était expatrié.
Oui en France on aime l’animation mais par contre on en produit peu, ce qui fait que
tous les types doués d’un minimum de talents sont tenter de continuer l’aventure aux
états unis. Eric Bergeron n’est pas de cela, il revient dès 2005 en France, avec la ferme
intention de produire réaliser et écrire son film en France. Après tout, même s’il s’est
fait une solide réputation à Hollywood, notre « Bibo » (c’est son surnom dans le milieu)
est français, Il fonde son propre studio d’animation à Nice en 2006, le « Bibo Studio »
avec l’ambition de produire de grands films d’animations francophones (entre 15 et
20 millions de budget) et de s’installer professionnellement à un niveau européen. Le
1er film produit sera « Un Monstre à Paris » (une histoire originale) pour une sortie
prévue fin 2008, puis avril 2009 ou fin 2009, puis 2010. Le projet disparaît durant une
période, plus de distributeur j’ai cru comprendre que le financement du film a connu
de sacrés problèmes puisqu’il est passé d’un budget initial de 22 millions à 35 millions
(plus aucune trace du studio ouvert sur Nice). Le film n’est pas annulé et ceci grâce à un
investissement supplémentaire d’EuropaCorp et la volonté de Luc Besson (comme quoi)
pour que ce projet aboutisse.

Dernière ligne droite, un temps annoncé avec Eric & Ramzy au casting accompagné de
Vanessa Paradis et M pour la musique, il aura paumé les 2 premiers en court de route
(c’est pas un mal) et aura finalement un ajout de choix avec Gad Elmaleh, enfin le film
devra sortir fin 2011.

Le Film

Synopsis :
Paris, 1910. Une terrifiante créature sème la panique dans la capitale. Emile, un timide
projectionniste de cinéma, et Raoul, un inventeur exubérant, se retrouvent propulsés
dans la chasse au monstre. Une épopée virevoltante qui mettra sur leur route une
chanteuse de cabaret au grand cœur, un savant excentrique secondé par un singe, un
inspecteur aux dents longues… et une étrange créature peut-être pas si effrayante que
ça. Et si, au fond, derrière ces apparences trompeuses, le véritable monstre n’est pas
celui que l’on croit ?

Le gros point fort du film, allons-y franchement, c’est le « Character-Design » des
personnages qui est très réussi, (un léger bémol pour la créature peut-être) avec une
inspiration « Pixar » niveau du visage, des « Indestructibles » ou même « Là Haut ».
L’animation qui n’a pas fait le choix (je crois) de la motion capture, comme chez Pixar,
tient la route et se permet quelques virtuosités pour les mouvements de la créatures. La
mise en scène reste très classique mais elle a le mérite d’être complètement cohérente
avec le récit.

Le réalisateur si connaît en productions d’animations hollywoodiennes et il a su
malgré un budget bien inférieur nous servir une production efficace mais un peu trop
gentille à mon goût. Oui je sais que le film s’adresse à un public jeune, mais où est passé
la noirceur annoncé ? Je ne veux pas spoiler mais bon le coup de la fable pour accepter
la différence c’est un peu simplet. Certains personnages sont trop caricaturaux, (je sais
qu’on est dans un film d’animation c’est bon !) à l’image du maire de Paris ou encore
du serveur jaloux de Lucille (Vanessa Paradis). Reste que la musique est plutôt réussie
(bien que complètement anachronique avec l’époque mais c’est pas grave) mais assez
peu présente finalement. Le duo (presque trio avec le singe) Raoul (Gad Elmaleh) et
Emile est dans la pure tradition des « buddy » avec un vantard au grand cœur et un
timide projectionniste (rêveur, amoureux, tout moi quoi ^^) embarqués dans une
chasse au monstre. En résumé, ce film ne révolutionne rien mais ce n’est pas ce qu’on
lui demande, il est plutôt (j’ai oublié de parler des décors qui sont miams et c’est cool
on reconnaît plein d’endroits Parisiens) joli et agréable à suivre, en plus y a même une
histoire d’amour, que demander de plus ? (Une suite ? :wink:)

Atteraki

Mon avis de Moop: Un Monstre à Paris a un air de nostalgie, des images sublimes. J’ai eu envie d’emmener le monstre chez moi, j’ai pensé à l’appartement de Joe pour le héros, je vous laisse le voir pour deviner pourquoi. L’histoire d’amour et d’amitié touche en plein coeur. Les petits comme les grands passent un très bon moment devant le duo Vanessa Paradis et M. Les chansons accentuent le charme de l’animation. A voir en famille ou seul pour retomber en enfance. Un délice à savourer sans hésitation.

Note: 9/10

2 commentaires sur “[Avis] Un Monstre à Paris de Eric Bergeron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *