[Avis] The Place Beyond the Pines de Derek Cianfrance

Histoire:

Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

« L’endroit qui se trouve au-delà des pins ».
« L’endroit qui se trouve au-delà des pins ».

Mon avis:

Il existe des longs métrages qui vous laissent un goût étrange sur la langue, des petits picotements sur les yeux, The Place Beyond the Pines en fait partie. J’ai eu mélange d’émotions devant, un peu comme une montagne russe des sentiments.Blue Valentine m’avait laissé un bon souvenir. Le nouveau bébé de . Je suis loin d’avoir une fixette sur Ryan Gosling (qui était déjà une des têtes d’affiches du précédent travail du réalisteur), j’étais curieuse de le voir dans une prestation de braqueur. Je choisis souvent mes visionnages sur une lancée parfois totalement nouille comme un thème ici le lien familial me séduisait. L’histoire de deux pères et la réalité de leurs enfants, les implications des choix sur la progéniture est sans surprise.

Pourquoi j'ai pensé à Happiness Therapy? Faute au jogging de Bradley Cooper
Pourquoi j’ai pensé à Happiness Therapy? Faute au jogging de Bradley Cooper

J’ai aimé l’histoire des deux hommes interprétés par Ryan Gosling et Bradley Cooper. Vingt ans d’aventures, vingt ans et quatre visions différentes, quatre facettes d’une destinée liée suite à un événement tragique. Les 4 ou deux selon les points de vue les pères et les fils sont inégales, trop à mon sens. La première partie présente Ryan Gosling, son envie d’offrir une meilleure vie à cet enfant dont il apprend l’existence comme un cheveu sur la soupe. Touchant le revirement du héros cascadeur, tout en ayant une approche du personnage digne de Drive, peu bavard, tout en action. J’ai peut-être eu un détachement à cause de cet ressemblance. L’acteur semble perdu face à ses sentiments comme Eva Mendes. J’ai eu du mal à apprécier totalement leur relation, à voir la souffrance, les non-dits et leurs fêlures. Sur sa route, un jeune flic bardé de diplôme joué par Bradley Cooper va modifier son avenir. Rapidement, tout s’enchaîne, dévoilant une part de la corruption qui ronge la police.

PLACE BEYOND THE PINES
Ryan Gosling dur à cuire tatoué

Bradley Cooper m’a remis en mémoire happiness therapy lors de ses séances chez le psychiatre. Sa partie offre une part sur son âme, sur les émotions qui naissent suite à son acte. Vient ensuite la vie des enfants, de chacun des fils, ils se rencontrent par hasard. J’ai été captivé par la prestation de  (Les hommes sans loi, Chronicle). Par contre, des longueurs m’ont littéralement mis à côté du récit. J’ai eu l’impression de me détacher de plus en plus, de perdre le charme. Le scénario a rompu l’attrait qu’il a avait au fil des images. La photographie est magnifique, certains plans sont à couper le souffle. Seulement, des pectoraux ne font pas tout, oui, Ryan Gosling est séduisant, mais ça ne rend pas meilleur l’ensemble. Dans le même panier, je me permets de rajouter que les têtons de Mendes ne sont pas le plus chaud des spectacles possibles. Les seins ne sont pas un gage d’attention, surtout mis en valeur aussi bizarrement, enfin c’est mon avis. Les événements se voient venir à 3kilomètres.J’ai été touchée par les deux pères, nettement moins par leurs fils, j’ai un petit côté monstre je crois.

J’aurai aimé accroché davantage. Ressentir plus d’affections pour les personnages. Si un jour, on m’aurait dit que j’aurai souri devant un film avec Ryan Gosling en pensant à deux titres: les Goonies et Star Wars, j’aurai cru à une blague, et pourtant, The Place Beyond the Pines a réussi le pari. Le côté lourd secret de famille est pesant, attrayant sur le fond, le rendu l’est moins.

Ma note: 6/10

Sortie: 20 mars 2013 / Distributeur: StudioCanal / Genre: Thriller, Drame

Plus d’informations: (source Allocine)

Casting: 

Derek et Ryan, 2ème !

The Place Beyond the Pines marque la seconde collaboration entre l’acteur Ryan Gosling et le cinéaste Derek Cianfrance après Blue Valentine en 2010.

L’important, c’est la Rose

Secret de tournage sur The Place Beyond the Pines

Mary Elizabeth Winstead et Ginnifer Goodwin ont auditionné pour le rôle finalement échu à Rose Byrne. A noter que Greta Gerwig a été engagée à l’origine mais a finalement dû renoncer pour des problèmes d’emploi du temps.

Film vu avec le club 300 allociné

1 commentaire sur “[Avis] The Place Beyond the Pines de Derek Cianfrance

  1. J’ai vu plusieurs fois la BA qui ne me donnait pas envie mais la présence de Bradley Cooper m’aurait fait franchir le cap quoiqu’il arrive!En tout cas tes explications et ta critique m’éclairent un peu plus sur le film parce que je n’avais pas du tout compris le sujet réel à la simple vue de la bande annonce!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *