[Avis] Rebelle de Disney: une princesse Mérida très conte écossais

Mon côté fan de Disney.Pixar  attendait Rebelle avec impatience. J’ai vu le film en 3D en VO et en VF. Le court-métrage diffusé avant les aventures de la princesse Mérida s’avère savoureux, mignon comme tout et tendre: La Luna. J’ai toujours l’impression d’avoir 5 ans devant un Disney.Pixar, la nouvelle mouture m’a surprise. Déjà j’ai eu quelques péripéties n’ayant pas eu d’indications d’âge, j’ai vu la VF en famille avec un public assez jeune. Ma Tite Der fan de princesse était partie pour découvrir une Raiponce version rousse, quelle erreur. Dès les premières scènes, les plus petits sont projetés dans l’action d’une façon rappelant les contes de Grimm et autres écrits de l’enfance sans la pointe douce. L’histoire touche une part qui épouvante pour les moins de 6 ans, la plupart des enfants à peine âgé de 4 ans ont eu des difficultés à ne pas pleurer. La 3D a accentué leur sentiment de peur. Mérida est loin de la jeune princesse comme Cendrillon, Blanche-Neige, Tiana…

A partir de 6 ans

Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

Rebelle, Brave en version originale se présente comme un ravissant pan des légendes écossaises, des liens parents-enfants et plus particulièrement mère-fille assez rare chez Disney. Sans parler des traditions ancestrales qui sont transposées et chamboulées. Un petit coup de pied dans la fourmilière. Mérida l’héroïne à la chevelure flamboyante va plus loin que Raiponce, toutes les deux sont des princesses modernes. Mais là où s’arrête la blonde/brune, la rousse défie sa mère plus ouvertement.Les deux connaissent une histoire d’amour, seulement l’amour revêt de multiples visages. Je vous laisse la surprise. Elle tire à l’arc, a un fort caractère bien trempé.

Les personnages sont attachants, Mérida en tête, les triplés suivent de prêts, le Roi et la Reine sont tous les deux adorables chacun dans leur style. Les protagonistes secondaires comme les divers clans sont charmants tout en étant nuancés. Rebelle narre le récit d’une jeune fille qui part au delà des conventions, décide de lutter contre son avenir et découvre au détour de ses aventures un bien étrange cadeau de la vie. Mérida est indomptable, vive comme le feu, séduisante et possède un côté craquant. Comme souvent, plusieurs degrés de lecture et de discussions sont possibles. J’ai beaucoup apprécié la part rebelle du personnage principal. Une jeune fille perdue entre son statut adolescente et sa future vie d’adulte. Le voyage initiatique comporte cependant des longueurs qui m’ont fait par moments décroché.

La destinée de Mérida tient en haleine. Le visuel l’appuie d’une très jolie manière. Les dessins sont merveilleux du début à la fin. Une immersion totale dans l’univers écossais se plante sous nos yeux. Je trouve juste dommage d’avoir eu Frères des ours ou des images du Château ambulant en tête. Néanmoins, j’ai craqué pour Rebelle. J’ai été très agréablement étonnée de la tournure du film. En vf, les chansons ne m’ont pas gênées comme pour Raiponce la première fois. Par contre, point d’accent, en français, la version originale permet de le découvrir et d’en profiter. Pour ne rien gâcher, je suis tombée sous le charme de la BO notamment le générique sympathique et celtique « Touch the Sky » by Julie Fowlis.Par contre, ne quittez pas la salle avant la fin, après le générique vous avez une surprise. Les fans d’Apple apprécieront la dédicace à Steve Jobs, les autres profiteront des images.

Avertissement: Rebelle est un magnifique film d’animation Disney Pixar mais il possède plusieurs morceaux assez rudes pour les moins de 6 ans. Les Moopys ont vu la version française. Mon 7 à 3 ans étaient impressionnés par les scènes. Ils s’attendaient à un film moins contes pour adultes.

C’est les vacances, si vous voulez occuper vos minis, le Le cahier d’activités/jeux Rebelle à télécharger est très sympathique.

Note: 8/10

3 Moop raisons de voir Rebelle:

Pour le traitement de la relation mère-fille

Pour les somptueux paysages écossais qui donnent envie de voyager

Pour Mérida jeune princesse au caractère bien trempée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *