[Avis] Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar par Joachim Rønning, Espen Sandberg

☙Synopsis:☙
Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

☙Mon avis:☙
Les films de pirates c’est comme des bonbons pour moi. Et la saga Pirates des Caraïbes est un petit bonheur régressif. J’ai enfin vu le dernier de la série. Et si visuellement la découverte a été une belle surprise. Au niveau du scénario, le rendez-vous a été un petit peu loupé.

« PIRATES OF THE CARIBBEAN: DEAD MEN TELL NO TALES »..The villainous Captain Salazar (Javier Bardem) pursues Jack Sparrow (Johnny Depp) as he searches for the trident used by Poseidon..Pictured: Javier Bardem (Captain Salazar)..Film Frame..© Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

Tout d’abord, je regrette d’avoir vu le film en 3D, les couleurs sombres, superbes pour l’univers, le côté légende, je signe mais alors avec les lunettes, je suis sortie de ma séance avec une migraine carabinée. Les effets spéciaux transportent dans un univers où les corsaires et les créatures magiques se côtoient dans un ballet fascinant. Les images des navires, des batailles, des maudits espagnols méritent de s’arrêter et de les admirer. Même si la beauté est inégale. L’équipage du Capitaine Salazar offre un spectacle impressionnant. (D’ailleurs je le déconseille aux miniatures, c’est vraiment fort en café niveau émotions dans une salle de cinéma). Les amateurs d’aventures seront aux anges. Les méchants sont vraiment somptueux à regarder. Dommage que le traitement psychologiques soient d’une autre facture. Car le machiavélisme aurait pu être plus profond. D’accord, d’accord, plus violent, nous aurions pas été dans un label Disney. Je suis restée sur ma faim. J’ai voyagé visuellement, les paysages, les personnages… Mais niveau émotion, je n’ai pas eu les étincelles.

Le spectacle divertit en restant en surface. Les réalisateurs Joachim Rønning et Espen Sandberg signent un long métrage qui se savoure avec quelques bonnes idées. Seulement, le récit n’apporte pas vraiment de nouveau vent de fraîcheur à la saga. J’ai vu ce que je redoutais. Les ficelles se dessinaient dès les premiers actes. Certains twists m’ont fait lever les sourcils au ciel. Il y a certains points qui doivent être en vogue par cycle c’est pas possible… Les sensations n’ont pas été aussi prononcées que je l’aurai souhaité.

Les nouveaux interprétés Henry Turner, interprété par Brenton Thwaites, et Carina Smyth, jouée par Kaya Scodelario, sont mignons, mais alors, ils ont pas ce feu qui attire le regard et captive.  Je les ai trouvé décaler, étrangement tout adorable pour le récit. Un peu comme s’ils s’étaient perdus en route. Et leur personnages se noient dans la masse des informations. Et surtout dans la surexposition de Johnny Depp. Trop c’est trop. Jack Sparrow a des côtés délicieux, loufoques, mais là, il est limite anxiogène et étouffant. Il prive les autres de la lumière. La mythologie du héros en souffre et abîme les promesses des nouvelles pistes. Que dire de Javier Bardem? J’attendais avec impatience de le découvrir en Capitaine Salazar. Il ne m’a pas déçue. Inquiétant, vengeur, brillant, il est un morceau de noirceur face à Sparrow trop léger.  J’ai eu des pincements avec Geoffrey Rush qui retrouve son rôle du Capitaine Barbossa.

Au final, La Vengeance de Salazar a une pointe douce amère sur l’âme. Il a un côté magique pour les yeux, seulement le charme de l’histoire retient de craquer totalement. Le divertissement est présent. Le charme agit, pourtant, il m’a manqué du sang nouveau. De belles promesses qui se posent toutes en retenues… A voir si jamais un autre volet voit le jour si les Pirates me convaincront davantage. 

☙Vu en VOSTF 3D ☙

☙Ma note:☙
🌟7/10🌟

Movies GIF - Find & Share on GIPHY

☙Informations:☙
Titre vo:: Dead Men Tell No Tales
Date de sortie 24 mai 2017
Durée: 2h 09min
De Joachim Rønning, Espen Sandberg
Avec Johnny Depp, Javier Bardem, Brenton Thwaites, Kaya Scodelario, Orlando Bloom, Geoffrey Rush, Kevin McNally, Golshifteh Farahani, Stephen Graham.
Distributeur: The Walt Disney Company France
Genres Aventure, Fantastique, Action
Nationalité Américain
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *