[Avis] Max de Stéphanie Murat

Max a 6 ans. Elle vit avec son père Toni, un petit voyou au grand cœur. Pour Noël, Max décide de lui offrir Rose, une fille de joie rencontrée dans la rue et qu’elle a prise en affection. Malgré la situation compliquée, Toni va avoir du mal à refuser le « cadeau » de sa fille et devoir cohabiter avec Rose.

Dans Polisse, JoyeStarr m’a séduite, il a su me toucher. Dans Max, l’acteur est encore une fois différent. J’étais curieuse de découvrir le duo formé avec Mathilde Seigner, l’histoire d’amour, j’ai été surprise. J’ai encore des petits papillons sur certains côtés du film et sur d’autres, c’est un flan. Peut-être parce que j’ai vu une histoire d’amour mais pas une dans le sens comédie romantique à vous en faire vibrer le palpitant et finir en pâmoison devant les deux héros. J’ai vu une splendide histoire d’amour entre un père et sa fille. Une petite puce jouée par Shana Castera en perte de repère, un peu larguée avec des airs doux, mignons, même si pas forcément séduisants et réalistes à chaque instant. Le plus agréable a été de voir Jean-Pierre Marrielle en vieux papie gâteux . 

Je suis partagée encore aujourd’hui. Partagée par des petits détails, tout bêtes comme l’entrée du zoo, la fête du sapin, la coupe de cheveux, le cartable pendant les vacances scolaires. Des petits détails de mon oeil de maman, des petits points qui m’ont titillée, désarçonnée. Les anachronismes temporels, les longueurs et la rapidité de la trame m’ont déconcertée tout en me charmant. A côté de ça, Toni et Rose sont tous les deux atypiques. Lui un petit malfrat, elle une prostituée, le point de départ décalé qui pousse à des quipropos. Ce sont deux écorchés, deux solitaires sur leurs gardes. Ils apprennent à se connaître, à s’aimer. J’ai eu plusieurs fois en tête Pretty Woman, le parallèle s’arrête juste là, rien ne les rapproche Max et ce dernier. J’ai surtout aimé l’histoire d’amour autour de l’enfant, cette petite tête qui bouleverse tout, qui montre que les petits ne sont pas tendres, que l’important c’est d’âtre aimé.

Avertissement: En raison du langage un peu cru des protagonistes, le film est à réserver aux plus de 10 ans, c’est une comédie douce, drôle, attachante avec ses défauts. J’ai voyagé en dents de scie, la fin est trop abrupte pour mon petit coeur, même si mon côté guimauve était tout fondant.

Note: 7/10

3 Moops raison de voir Max:

  • Le quatuor brillant:   Mathilde Seigner, Joey Starr, Jean-Pierre Marielle, Shana Castera
  • le côté doux
  • l’amour entre une fille et son père

Sortie: 23 janvier 2013/ Distributeur:  Warner Bros / Genre:  Comédie 

Casting: Mathilde Seigner, Joey Starr, Jean-Pierre Marielle, Shana Castera, Jean-Louis Barcelona

Autres avis:

Ciné-toile

Les Bridgets

Buzzmygeek

Plus d’informations: (source Allociné)

Et de deux !

Max est le deuxième long-métrage de Stéphanie Murat. Auparavant, celle-ci avait réalisé Victoire en 2004. Avant la mise en scène, Stéphanie avait effectué ses premiers pas dans le monde du septième art en tant que comédienne. On a en effet pu l’apercevoir dans LOL ou encore Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

Ardisson producteur

Pour la première fois, l’animateur de télévision Thierry Ardisson se lance dans le cinéma, en devenant coproducteur du film Max.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *