[Avis] Love & Friendship de Whit Stillman

★Synopsis:★

Angleterre, fin du XVIIIe siècle : Lady Susan Vernon est une jeune veuve dont la beauté et le pouvoir de séduction font frémir la haute société. Sa réputation et sa situation financière se dégradant, elle se met en quête de riches époux, pour elle et sa fille adolescente.
Épaulée dans ses intrigues par sa meilleure amie Alicia, une Américaine en exil, Lady Susan Vernon devra déployer des trésors d’ingéniosité et de duplicité pour parvenir à ses fins, en ménageant deux prétendants : le charmant Reginald et Sir James Martin, un aristocrate fortuné mais prodigieusement stupide…

Librement adapté de « Lady Susan », de Jane Austen.

Love & Friendship - Affiche

★Mon avis:★
Kate Beckinsale incarne à la perfection Lady Susan Vernon, la mère veuve qui semble tenailler entre chercher un mari à sa fille et son propre bonheur. Love &Frienship pose un panel de personnages impressionnant. Au début, chacun est affublé d’une présentation qui donne le sourire. Nous voyons les protagonistes, leur nom et la voix off explique leur particularité. Cette touche dénote d’entrée de jeu, la malice qui sera omniprésente tout le long du film. J’avoue ne pas avoir lu Lady Susan de Jane Austen. Je n’ai pas de comparaison possible entre les deux oeuvres. Je retiens simplement le plaisir infini que j’ai ressenti à suivre tout ce beau monde dans la réalisation orchestrée par Whit Stillman.
Love & Friendship - Photo Chloë Sevigny, Kate Beckinsale

Le spectateur accompagne l’élégante Lady Susan. Sa route nous emporte de Londres à Churchill, un petit coin de campagne dans la maison du est frère de son défunt mari, Charles (Justin Edwards). Elle a la ferme intention d’y rester avec sa compagne Mme Cross (Kelly Campbell), veuve elle aussi et pauvre, cette dernière lui servira de femme de chambre et dame de compagnie pour pas un sou. Le personnage de Lady Susan détonne, il se démarque et interpèle retenant l’attention. L’héroïne se repose beaucoup sur la bonté de ses parents non sans se permettre d’émettre son avis sur tout et tout le monde. Personne ne semble vraiment digne de sa considération véritable. Un mari est nécessaire pour parvenir à la stabilité ainsi que la position, pour ne pas mentionner une source fiable de revenu pour Lady Susan, mais aussi pour sa progéniture Frederica Susanna Vernon interprétée par Morffyd Clark. La jeune fille en âge de trouver un conjoint fait de l’ombre à sa mère. Du coup, elle est mis de côté au début dans un obscur établissement scolaire.

Love & Friendship - Photo Emma Greenwell, Xavier Samuel

Les performances de chaque acteur se déguste, se décline à merveille, et capte l’attention. Tous sont superbement mis en scènes. Peut-être certains plus que d’autres. Il n’empêche que le charme de leur performance agit. Irrémédiablement, le spectacle emporte dans son sillage un vent de fraîcheur rempli de bonne humeur, de sourires, de remarques et de modernité. Le fou rire, l’incroyable attrait vient de Sir James, Tom Bennett l’incarne avec un talent qui magnifie son côté stupide, limite crétin et totalement à côté de la plaque. Un oasis de bonheur, de décalage, de je ne sais quoi de complètement hors du temps arrive avec ce personnage. Sir James est une pépite.

A côté de Lady Susan, nous avons son pendant dans ses manigances, ses manipulations, ses idées Chloë Sevigny, confidente des déboires et aventures amoureuses, elle est là en renfort. Malgré les menaces d’être envoyé en Amérique, elle reste au côté de son amie. Son mari M. Johnson (Stephen Fry) n’approuve pas cette amitié avec une femme aux moeurs légères. Il soutient sa nièce contre son époux Lord Manwaring (Lochlainn O’Mearain) dont elle soupçonne fortement (et à raison)d’avoir une liaison avec Lady Susan.

Lady Susan commande l’attention de tous ceux qui l’ entourent, elle attire nos yeux et nos oreilles en tout temps avec une performance parfaite alliant équilibre et précision. Elle est lumineuse. L’envie de connaître tous ses plans, tous ses désirs, tous ses souhaits entraînent dans un dédale étonnant de liens. La veuve séduit son entourage par ses discours, ses toilettes, sa prestance. Son charme met dans une drôle de position le jeune DeCourcy le frère de sa belle soeur. L’intrigue est fascinante. Pour ne rien gâcher, les costumes s’avèrent somptueux. Tout comme la photographie de Richard Van Oosterhout, les yeux accrochent aux couleurs, aux paysages, et voyagent sans bouger.

Love&Friendship est un savoureux mélange de protagonistes porté par un casting sublime, des images toute en beauté, des costumes qui donnent l’impression d’avoir fait un bond dans le temps. Et pour couronner le tout, un savant cocktail de dialogues loufoques, modernes, acerbes et pourtant séduisants à souhaits. Foncez si vous aimez l’univers de Austen et Stillman, vous devriez aimer ce film. Pour ma part, je suis ressortie de la salle avec des étoiles dans les yeux.

★Ma note:★
★ 9/10 ★
Coup de coeur

★Informations:★
Date de sortie: 22 juin 2016
Durée: 1h 32min
De Whit Stillman
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Avec Kate Beckinsale, Chloë Sevigny, Tom Bennett
Genres Romance, Comédie, Drame
Nationalités Irlandais, Français, Néerlandais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *