[Avis Livre] Wallbanger, tome 1 : Cocktail de Alice Clayton

Wallbanger, tome 1 : Cocktail de Alice Clayton
Cocktail, Tome 1 - Wallbanger
Résumé : Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

Mon avis:
WallBanger, Cocktail tome 1 de Alice Clayton a su me sortir de mon sentiment mitigée dans lequel Furie tentatrice m’avait plongée. J’ai succombé au charme de la plume de l’auteure. Elle a réussi à donner vie à deux héros passionnants : Caroline Reynolds et Simon Parker. Sans oublier, le plus adorable, le plus frappadingue, le plus hilarant des chats : Clive. Ce dernier est un des plus craquant félin que j’ai pu découvrir.

La romance de Cocktail se dessine doucement. Elle prend son temps pour s’installer. Elle parvient à mêler un humour qui est parvenu à me faire sourire tout le long. En bien, de ceux qui viennent du cœur, qui vous réchauffent et vous donnent envie d’être heureux. J’avais des doutes en voyant Monsieur O, alias Monsieur Orgasme. J’avais peur de tomber dans une histoire sans peps, un ramassis de clichés érotiques. Avouez que la couverture pourrait accentuer cette impression.

Loin de là, Caroline emmène dans l’appartement de ses rêves. Du moins jusqu’à la découverte des activités nocturnes de son voisin le Cogneur de Mur. Assez bruyant dans ses ébats, il l’empêche d’oublier que son propre plaisir s’est fait la valise suite à une rencontre avec Monsieur Mitraillette. L’abstinence devient de plus en plus difficile à supporter avec les étalages de joies et de boum boum dans le mur mitoyen. Les sons varient selon la compagne du voisin, entre la Fessée, la Dinde, la Minouchka (qui ravit le chat Clive) les ondes d’orgasmes inondent les oreilles de notre Caroline. Le voisin continue ses ébats avec son harem. Notre héroïne poussait à bout part sonner à sa porte en nuisette rose pour se plaindre des nuits écourtées et du manque de sommeil. A la fois en colère, frustrée, toute l’accumulation cède d’un coup face à un Simon torse nu couvert d’une serviette.

Les deux héros ont une imagination débordante. Surtout notre Caroline, elle a le don de trouver des surnoms à mourir de rire, très bien trouvé et qui tapent dans le mille. J’ai complètement craqué pour cette héroïne presque traumatisée par sa nuit, enfin ses quelques minutes de coucheries qui l’ont privé de son Monsieur O. Adieu les orgasmes, adieu le plaisir, rien n’y fait. Elle possède des réparties, réflexions, des attitudes qui m’ont petit à petit rendu captivée par son personnage.
Simon, adorable, craquant, il succombe dès le premier jour, il séduit en douceur, avance ses pions et devine à la perfection les sentiments de l’héroïne. Le duo de voisins est attachant. J’ai aimé voir leur histoire se construire pas à pas, par des soirées, des échanges, des SMS… Rien ne se presse, les sentiments montent crescendo. Le début rempli d’étincelles ne promettait pas les meilleurs auspices pour les relations entre Caroline et Simon.
Puis Clive, ah Clive, le chat majestueux, roi de son domaine, qui adore sa Nourrice. Il m’a valu de nombreux fous rires.

Le destin met son grain de sel dans la vie de nos deux héros. De Jillian et Benjamin, des meilleurs amis Mimi, Sophie, Ryan et Neil, tout le petit monde se mêle de la vie des autres. Les tensions sexuelles se devinent. La complicité de Caroline et Simon gagne en profondeur au fil des chapitres. Leur lien se décline en amitié, teintée d’une attirance forte. Les événements les poussent dans les bras l’un de l’autre. La résistance est mise à dure épreuve. L’humour apporte un plus dans les dialogues entre les deux personnages. Il ne ruine jamais les émotions, au contraire, il offre une version qui les met en avant. Les descriptions de Caroline et Simon les dépeignent comme des séducteurs en herbe, l’eau à la bouche coule rapidement quand nous les lisons. L’auteure Alice Clayton les rend alléchant à chaque point de vue. Elle en fait oublier le harem de Simon. Qui d’ailleurs, se détache l’air de rien de ce dernier, suite à une rencontre, je vous laisse deviner laquelle.

Caroline a une libido en berne. Sa rencontre avec Simon remonte les papillons sur le pont sans parvenir à atteindre la jouissance. Elle se remet en cause, doute de son pouvoir d’attraction, s’interroge sur ses futurs ébats. La première partie est délicieuse. La deuxième un peu plus longue, se décline dans un schéma plus classique de romance. Mais, le charme opère. Le ton frais, drôle, pimenté de sensualité apporte au final un joli récit d’amour. C’est comme une bouffée de bonheur, de sourires, de bons moments, parfaits pour chasser la morosité, pour croquer la vie et rebooster ses forces.

Wallbanger, Coktail tome 1 s’avère une romance originale, savoureuse, remplie de tension sexuelle, d’échanges et de pensées fraîches, incroyablement hilarantes, du meilleur Clive possible, de deux héros Caroline et Simon à tomber.

Ma note:

9/10

*coup de coeur*

Informations:
446 pages
Editeur : J’ai Lu
Collection: J’ai lu pour Elle.
Date de sortie: 6 janvier 2016
Prix: 9,99 euros en numérique, 13,90 euros en version papier.
Thèmes: Sexe, Romance, Relation entre voisins, Humour, Frustration Sexuelle, Orgasme.

3 commentaires sur “[Avis Livre] Wallbanger, tome 1 : Cocktail de Alice Clayton

  1. Il me le faut !
    Je le voulais, mais là après avoir lu ton avis, c’est plus que nécessaire.

    Mon porte-monnaie va finir par te détester :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *