[Avis Livre] PhonePlay de Morgane Bicail

Synopsis:
Un soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange :  » Devine qui je suis et je serai à toi. « 

L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques.

Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?

phoneplay de Morgane Bicail

Mon avis:

Alyssa est une jeune fille de 16 ans, appréciant la solitude, trouvant sa vie fade. Elle tente de noyer son impression d’être banale dans des substituts. Lycéenne de première, elle s’ennuie dans son carcan quotidien. Rêvant de devenir journaliste, loin de la destinée souhaitée par ses parents, la jeune fille voudrait une étincelle pour illuminer sa vie. Jusqu’à un soir, où un SMS change tout. Un mystérieux inconnu lui propose un jeu : trouver son identité et lui appartenir. D’abord intriguer, un peu réticente, l’héroïne termine par accepter le défi.

Qui se cache derrière les messages ? Qui la connaît ? Qui l’admire en secret ? Peu à peu un lien étrange s’installe entre Lui et Alyssa. Les informations fusent très peu sur l’identité de l’Inconnu. Les brimes d’indices s’installent, entraînant dans un chemin. Peut-on vraiment avoir confiance en l’autre sans l’avoir vu ? Sans savoir qui est derrière les mots ? La plume s’avère addictive, plaisante, fraîche et douce. Le point de vue de Lui est détaillé avec parcimonie. Dommage que la quête tombe rapidement en second plan. Alyssa se focalisant davantage sur cet être qui la captive par ses répliques que par son nom. Elle ne cherche pas réellement à le trouver au sein de son lycée. L’interlocuteur reste dans l’ombre une très grosse partie du roman. Pourtant, l’air de rien ça fonctionne. L’affection pour ses deux héros monte crescendo.

Les échanges m’ont littéralement fascinée. Les mots, les répliques, les blagues, les taquineries sont dépeints avec un style prenant. Les SMS retiennent l’attention tout en faisant monter l’envie de savoir qui est Lui. Le jeu prend une autre tournure. L’amour met ses pièces sur l’échiquier troublant les actes des deux parties. La romance s’installe en douceur, avec une tendresse infinie pour ses héros. Même si le manque de méfiance d’Aly m’a un peu hérissé. Elle aurait pu tomber sur un pervers, un psychopathe… Rhaa, je dois trop regarder des drames.

Au fil des chapitres, l’esprit mène son enquête, cherche, énonce des hypothèses. L’identité de Lui se distille par touche, si vous prêtez attention, le lien se tisse rapidement. Les théories sont passionnantes. La bonne finit par se montrer. Un joli récit pour apprendre à aimer au-delà des apparences, par les mots, par ses attentions qui gagnent et conquièrent le cœur l’air de rien.

PhonePlay est une romance sucrée, un peu décalée, qui se lit rapidement grâce à une plume fluide, addictive et à ses deux héros attachants.

PS: En mode vieux croûton, le poids des cigarettes, de l’alcool et des fêtes est impressionnant. J’en étais arrivée à me demander si Aly fumait comme un pompier.

Ma note:
7/10

Informations:
Auteure: Morgane Bicail
348 pages
Editeur : Michel Lafon
Date de parution: 14 janvier 2016
Prix: 9,99 euros en version numérique, 15,95 euros en version papier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *