[Avis Livre] La petite brune dans la prairie par Eve Borelli

J’hésitais à lire Toi, moi, les éléphants et Dark Vador de Eve Borelli, je me suis retrouvée à dévorer La petite brune dans la prairie. Sur fond d’amour dans le pré, ou presque, le clin d’oeil à l’émission présentée par Karine Le Marchand est gros comme une maison. Ca m’a fait sourire. Et d’emblée c’est un petit plus. (Non que je sois une inconditionnelle de la télé réalité, mais ça détend parfois…)

Synopsis:

Participer à une émission de télé-réalité pour trouver l’amour auprès d’un charmant homme des campagnes ? Même pas en rêve. Sauf que ma mère a un penchant naturel pour s’immiscer dans ma vie. Et une irrépressible envie de me caser, histoire d’avoir des petits enfants à pouponner. Résultat, me voilà inscrite pour tenter de séduire Romuald, grand brun ténébreux et très sympathique vigneron-œnologue au regard qui sent bon le fût de chêne. Bon, j’avoue : c’est plus la perspective de faire un peu de pub à mon entreprise de colliers pour chiens Ouaf-ouaf que celle de rencontrer l’homme de ma vie qui m’a convaincue d’effectuer la grande transhumance jusqu’à Issy-l’Évêque. Mais on ne sait jamais, il paraît que l’amour pousse parfois dans les champs !

Mon avis:
Anna est une héroïne comme je les aime, drôle, maladroite. Elle m’a séduite. Sa mère est une catastrophe ambulante qui refuse de la voir célibataire, souhaitant la caser, sans rien demander à sa fille, elle transmet une candidature à un jeu télévisé. Le point de départ a son petit côté culot savamment dosé qui m’a plu. Comme son personnage principal. Une Pierre Richard version fille. Aussi douée qu’un panda, avec tout son potentiel de mignonitude pour attraper dans ses filets l’objet de ses désirs.

la-petite-brune-dans-la-prairie-eve-borelliRomuald l’a choisi pour être l’une de ses prétendantes face à Jenny (la vipère de service, qui flanque les chocottes et vous donne envie d’aller vous cacher dans la grange). Anne part en Bourgogne découvrir le viticulteur. Un petit coup de pub à sa société Ouaf Ouaf de colliers pour chien ne lui fera pas de mal. Sa meilleure amie enceinte jusqu’aux dents façon Zézette dans le Père Noël est une ordure la pousse à tenter sa chance pour décrocher l’amour. De là, les aventures partent dans un amoncellement de répliques remplies d’humour. Seulement, le coup de foudre n’est pas toujours là où on l’attend. Et parfois les apparences sont trompeuses.

Anna est d’une maladresse désarmante, désopilante, à la langue bien pendue, parfois cinglante, parfois délicieusement attendrissante. Le gros atout de « La petite brune dans la prairie » c’est elle. Quand on croit que tout va bien se passer, une bourde arrive. J’ai aimé ce personnage ravissant, inconscient de ses charmes. Un petit mélange savoureux en femme de Gaston Lagaffe et Pierre Richard. Sans parler de docteur Mamour, alias Charles, le voisin de Romuald- mais je ne vous en dévoile pas plus. Les tentatives de séduction de la demoiselle prêtent à sourire. (Décidément en ce moment, dans toutes mes lectures, Grey’s Anatomy est présent). Sous ses airs bougons, un peu sec, le garçon s’avère étonnant. Chut, chut, lisez le roman pour le découvrir.

Son caractère, son physique, loin des taille 34/36 me parlent davantage que les bimbos sortis d’un James Bond (même si Ursula je t’aime fort… ou toi Sophie Marceau… pardon je m’égare…). Romuald, ah lui, j’avais compris avant notre héroïne son secret. Des héros imparfaits, séduisants à souhaits, voilà ce que l’auteure offre.

Au final, Eve Borelli a su me conquérir avec sa plume efficace, drôle, un peu folle, ses situations cocasses, improbables, ses images et ses personnages. Je me suis laissée porter par le récit avec un grand sourire. Anna a réussi à marquer des points encore et encore. Une lecture rafraîchissante, légère, sans prise de tête, parfaite pour se détendre et chasser les nuages. Une romance douce, sucrée, azimutée à découvrir, à glisser dans son sac, à garder pour rigoler, n’hésitez pas à vous penchez sur La petite brune dans la prairie.

Ma note:

9/10

*coup de coeur*

Informations:
Auteure: Eve Borelli
Editions: HQN
Prix: 4,99 euros en epub
Date de parution: 5 juin 2015
Pages: 212
Thèmes: Romance, Chick-lit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *