[Avis] Les terres du Dalahar par Sylvie Barret

★Synopsis:★
Fraîchement débarquée à l’université de Montréal pour fuir un passé douloureux, Éléonore voit ses nuits troublées par d’étranges visions. Une jeune femme disparue quelques mois plus tôt semble vouloir la contacter, mais dans quel but ?
Son frère, Mathias Gardner, pourrait peut-être l’éclairer si, en dehors de sa beauté, il n’était pas aussi taciturne ; à moins que Jonathan, le capitaine de l’équipe de hockey, ne soit plus au fait de cette histoire derrière son masque de séducteur ?
Le jour où elle met la main sur un mystérieux objet d’argent, Léo comprend que les forces en présence dépassent ce qu’elle a toujours connu. Pour déjouer le piège des apparences, elle devra user de toute sa perspicacité, mais surtout, écouter son cœur…

★Mon avis:★

Une romance paranormale avec une très jolie couverture, et un auteur dont j’avais déjà son précédent titre: Demandez-moi la lune, le tout m’intriguait. Je me suis lancée. J’ai dévoré très rapidement le récit sans avoir atteint le coup de coeur j’ai rencontré des héros plaisants et une aventure intéressante.

Je pensais plonger dans un récit plus fantastique, plus sombre, plus adulte, j’ai eu une petite surprise en découvrant l’âge des protagonistes. L’ensemble m’a donné une impression étrange de romance plus young adult que ce que je m’attendais… Pas désagréable, juste surprenante. Il souffle un petit vent frais, doux, mignon, assez tendre… Loin des sensations plus brutes, plus torrides que j’ai pu croiser dans d’autres titres de la collection Crépuscule… Une rencontre humaine et Elfes surprenante.

Eléonore suite à une mésaventure en France, quitte son pays pour étudier auprès de sa tante au Canada. Le destin la place sur les traces de Mathias, un jeune homme particulier, discret, mystérieux… Elle fait aussi la rencontre de Jonathan le capitaine de Hockey. Les deux garçons tournent autour de l’héroïne. Un moment j’ai cru voir un triangle amoureux. Limite les sueurs froides se pointaient chez moi… Il n’en est rien… Les deux vont côtoyer Léo. Les deux vont lui faire tourner la tête. Les deux ont des secrets…

Je suis un petit peu perturbée par les prénoms. L’incursion dans le domaine des elfes avec des appellations faës pour les femmes mais à forte consonance française pour les hommes m’a un tantinet mis de côté. Imaginez, je pensais croiser des héros avec des prénoms plus canadiennes ou plus fantasques vu leurs origines surnaturelles…

J’ai souri car j’ai pensé à Twilight à des moments… Mais je ne vous expliquerai pas pourquoi. Je vous laisse la surprise. L’intrigue se place doucement, elle s’installe à travers un drame et les ramifications entre les différents personnages. Les indices sont légers. Les ficelles se devinent. Le style de l’auteure offre un récit onirique prenant, captivant, mignon et simple à souhait à suivre. Rien de transcendant, ni de super original mais le charme agit assez pour retenir l’attention. Le lecteur est curieux. Il apprécié les héros, se prend d’affection pour eux. Cependant, les étincelles auraient pu être plus intense avec un petit peu plus de développement ou de magie. Je pensais voir plus de combats, plus de secrets, plus de féérie… Les descriptions sont sublimes, elles donnent vie à des mondes somptueux.

Le Dalahar se touche du doigt, apportant des paysages dont j’ai eu envie de fouler les terres, de rencontrer les habitants, de foncer tête baisser. L’envie d’en apprendre davantage sur les mythes de ce peuple, sur le passé des protagonistes titillent la curiosité. Il manquait de peu de chose pour avoir un coup de coeur. J’ai aimé Mathias. Il m’a fait sourire. J’ai aimé Léo. J’aurai aimé en apprendre un peu plus, les suivre plus longtemps…

Sylvie Barret possède une plume très agréable, passionnante, fluide, directe, qui offre des moments touchants, des héros charmants… La séduction agit comme une douceur sous un joli conte romantique young adult. Léo attire le regard, elle n’a aucune conscience de sa beauté aussi bien physique qu’intellectuelle. Elle est courageuse, passionnée… Mathias est son pendant plus timide, plus en retenu…

Au final, Les Terres du Dalahar s’avère une romance sympathique, parfaite pour se détendre. Prévisible, sans grande surprise, elle permet toutefois de plonger dans un univers féérique passionnant, très bien dépeint. Le petit regret est de quitter les personnages aussi vite une fois lancée.

★ Merci aux éditions J’ai lu pour ce SP ★

Les terres du Dalahar par Sylvie Barret★Ma note:★
★ 8+/10 ★

★Informations:★
Auteure: Sylvie Barret
Editions J’ai Lu Pour Elle
Collection : Crépuscule
Genre : Paranormal
Thématiques : Fantastique, Romance paranormale, Romance, Romance contemporaine
Date de parution : 24/08/2016
Nombre de pages : 448
Prix: 7,95 euros
Disponible en numérique: Oui

Achetez ce livre sur le site J’ai lu pour elle

L’actualité des Editions J’ai lu pour Elle sur la page Facebook J’ai lu pour elle
★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *