[Avis] Les demoiselles de Beckington, Tome 2 : Dans le lit du comte de Julia London

Grace m’intriguait dans le tome 1. Julia London a su dépasser mes espérances. Que vous dire? J’ai adoré Dans le lit du comte.
Les demoiselles de Beckington, tome 2 - Dans le lit du comte

Synopsis:
Angleterre, 1810
Pour assurer l’avenir de sa famille après la mort de son beau-père, lady Grace est prête à forcer le destin. Sa beauté, louée par le tout-Londres, lui a permis de conquérir le cœur de nombreux gentlemen, et elle compte bien en profiter. Jetant son dévolu sur le galant lord Amherst, Grace imagine un plan audacieux : se faire surprendre dans les bras du lord, pour l’obliger à demander sa main. Un plan qui fonctionne à merveille, à un détail près… c’est dans les bras de l’ombrageux comte de Merryton, le frère aîné d’Amherst, qu’elle se fait surprendre. A présent, c’est cet homme froid, intimidant et entouré de mystères, qu’elle devra suivre à Blackwood Hall, manoir isolé dans la campagne anglaise, en qualité d’épouse…

Mon avis:
Grace doit trouver un mari, un bon parti de préférence pour pallier aux affres malheureux de sa famille. Sa mère est souffrante, pour cacher ce fait, elle part tenter de conquérir maladroitement et par audace un jeune lord. Son plan ne se déroule pas comme prévu, là voilà obligée de se marier avec lord Merryton.

L’héroïne opportuniste prête à coincer un homme dans le mariage pour éviter à sa famille de connaître la disgrace, s’avère étonnante. Sous son audace, son désir de mariage, un caractère se dévoile, loyale, intelligente, optimiste. Grâce a su montrer preuve de ce petit je ne sais quoi qui rend fou amoureux. De cette étincelle qui frappe, capture le coeur et donne envie d’aimer un être passionnément. Grâce est troublée par Lord Merryton.

Le héros Lord Merryton cache sous ses allures froides, taciturnes, dures, intimidantes un être blessé au coeur tendre. Je vous le dis tout de suite, j’ai craqué pour lui. Il est parfait. Julia Landon le décrit à merveille. La glace fondra peu à peu au contact de Grâce. Petit à petit, elle fera céder les barrières. Sa jovialité, son expressivité, son feu intérieur compensent avec la réserve de son époux.

Leur romance est superbe. Le récit s’installe en très grosse partie dans un huit clos qui permet de toucher du doigt l’évolution des sentiments. Ce cocon offre la possibilité aux deux mariés par la force des choses de s’apprivoiser, d’apprendre à se connaître, de s’aimer. Les étincelles fusent. L’attirance se ressent à travers de très jolies descriptions. La sensualité des échanges marquent la peau et le coeur. Leurs échanges sont splendides, un mélange surprenant de joutes, de gestes, de regards, parfois touchants, parfois énervants, parfois troublants…

Les deux personnages principaux sont divinement dépeints. Jeffrey se métamorphose, semble prendre son envol au fil des pages face à Grâce. Et elle, c’est juste une petit bonheur en barre. Les deux réunis se savourent, s’observent et poussent à chavirer. Deux héros qui doivent faire face aux convenances, vivre ensemble et trouver le moyen de cohabiter. Le tout ne se déroulera pas sans flamme, sans un désir croissant de découvrir l’autre.

Dans le lit du comte de Julia London est un coup de coeur. Le charme a en très grosse parti pris par ses personnages, par ses rebondissements, par le style fluide, agréable à souhaits, les descriptions, la belle romance, le tout savamment mis en scène. Julia London n’oublie pas d’accorder un moment à chaque personnage, avec amour, tendresse, comme John le bad boy frère de Jeffrey, Lady Honor ou de faire d’un manoir un être à part entière important Blackwood.

★ Merci aux éditions Harlequin et à NetGalley pour ce SP ★

Ma note:
★ 9/10 ★
Coup de coeur

Informations:

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *