[Avis] Les compagnons de la Cigogne, tome 1, le lac des damnés par Sophie Humann

★Synopsis:★
Strasbourg, 1825. Gaspard s’ennuie au Collège royal, et n’aime que le dessin. Il rêve de devenir sculpteur comme son père, et de veiller à son tour sur la cathédrale… même si l’on raconte qu’un lac mystérieux se cache sous ses fondations et que des morts y seraient condamnés à ramer pour l’éternité ! Afin de susciter l’admiration de son père, et des élèves du collège qui l’ignorent, Gaspard décide de partir à la recherche du légendaire lac des Damnés avec l’aide de son ami Basile, un jeune batelier de l’Ill. Mais un curieux personnage encapuchonné rôde dans la capitale alsacienne et semble déterminé à voir les deux garçons échouer, au point d’enlever la jolie Margot, la sœur de Basile…

★Mon avis:★
Avant de plonger dans le premier tome des aventures des Compagnons de la cigogne, je ne connaissais par Sophie Humann. Le lac des damnés pose les bases d’un trio qui risque de passionner son public. Il offre la rencontre entre trois enfants totalement différents: Gaspard, Basile et Margot. Le trio se regroupe autour d’une cigogne. Une amitié improbable née entre ses jeunes héros qui s’avèrent attachants, brillants à leur manière chacun d’une façon assez sympathique. Les caractères s’opposent et se complètent en même temps. Au contact des uns et des autres, les jeunes protagonistes évoluent, changent et grandissent.

C’est une plongées dans une enquête décrite avec fluidité. Les pages s’enchaînent sans véritable temps mors. L’action est au rendez-vous à travers les dédales des rues d’une ville de Strasbourg étonnante de 1825. Une facette romantique, mystérieuse, secrète, éblouissantes avec des cryptes souterraines, des énigmes, des fossés nauséabonds, des personnages surprenants… Un cocktail très bien dépeint qui permet de plonger dans un autre temps, un autre siècle, et de suivre dans leurs péripéties les trois héros. L’attention est maintenue tout le long de la découverte. L’envie de rester aux côtés de Gaspard, Basile et Margot grandit au fil des pages.

Les compagnons de la cigogne est une lecture agréable, fluide. L’auteur décrit à la perfection son époque. L’impression de remonter le temps s’installe rapidement. Les images énoncées sont superbement accompagnées d’illustrations sublimes. Les chapitres en montrent plusieurs qui attirent le regard. L’esprit s’évade vers d’autres lieux, un autre siècle. Gaspard, Basile et Margot se lancent dans une enquête qui captive à chaque instant. La cigogne apporte bien des rebondissements avec elle. Des bons et des moins bons.

Le lac des Damnés est au final, un premier tome sympathique, divertissant, vivant, qui donne vie à un récit palpitant et à la rencontre d’un trio attachant.

★ Merci aux éditions Gulf Stream pour cette découverte ★

les-compagnons-de-la-cigogne-tome-1-le-lac-des-damnes-par-sophie-humann★Ma note:★
★ 9/10 ★

★Informations:★
Auteur: Sophie Humann,
Illustrations : Raphael Beuchot
Les Compagnons de la Cigogne, Tome 1 : Le Lac des Damnés,
Editions Gulf Stream,
224 pages,
Prix: 12,90 €

Sophie Humann est née en 1966 et elle vit à Paris. Journaliste dans la presse écrite, elle collabore au Figaro Histoire et aux hors-séries du Figaro. Elle a écrit une vingtaine de récits et romans historiques pour les enfants. Chez Gulf stream éditeur, elle a collaboré à la collection « L’Histoire en Images » et « L’Histoire d’un port ». Elle intervient aussi en milieu scolaire, où elle construit des projets d’écriture avec les enseignants.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *