[Avis Lecture] Sexy, barbu et écossais par Elizabeth Crest

Sexy, barbu et écossais de Elizabeth Crest dans la collection HQN chez Harlequin me séduisait pour un mot écossais. Mon esprit était parti dans les beaux paysages écossais avec des Highlanders. La tentation était grande de découvrir le roman. C’est chose faite.

 

Synopsis:
Livré avec ou sans kilt ?

Dans la vie, il y a des jours où, quoi qu’on fasse, on est condamné à passer une journée affreuse. Aujourd’hui, c’est typiquement un de ces jours pour Annette O’Keefe. Car elle devait se rendre à Édimbourg pour un shooting photo avec le plus grand acteur hollywoodien du moment,
Mac Lennox. Ça, c’était la théorie. Dans la pratique, Annette a été retardée par un désagréable contretemps à quatre pattes – alors qu’elle déteste les chiens –, aimablement refourgué par sa voisine partie en vacances. Du coup, elle est arrivée en retard. Un retard inqualifiable, inexcusable, injustifiable selon Mac Lennox. Naturellement, il a été odieux avec elle. Forcément, Annette ne s’est pas laissé faire – merci les gènes irlandais. Immanquablement, la « conversation » a viré à la grosse, très grosse dispute… et, inéluctablement, c’est Annette qui risque de se faire virer. Tout ça à cause d’un chien, donc. Et d’un acteur sexy, têtu et écossais. Un acteur qui pourrait bien lui réserver quelques surprises…

Mon avis:sexy,-barbu-et-ecossais-elizabeth crest

Vite lu, Sexy, barbu et écossais m’a offert un joli voyage en Ecosse. Son atout charme en très grosse partie sur son héros Mac Lennox, alias Lenny pour ses amis. Dès la première rencontre, il craque pour Annette (et là j’ai souri très fort en pensant à Premiers baisers, vous m’excuserez… rajoutez que la jeune femme est blonde, j’ai pris un fou rire bêtement au départ) la photographe pétillante, impertinente, à la langue acérée, séduisante à souhait, mais loin de ses critères habituels. Elle le titille, le pique au vif et l’attire dès leur échange professionnel un peu mouvementé. Tout le mystère repose sur cette héroïne catholique, très croyante. Un être complexe, contradictoire, captivant et énervant. Un mélange détonnant face à cet acteur de quarante quatre ans qui ne s’attendait pas à trouver l’amour au coin d’un rendez-vous pour un journal.

Je n’ai pas accroché à Annetta, Annette. Elle m’a donné envie de crier à de nombreuses reprises. Entre son coeur indécis, son attirance, ses idées, sa contradiction. Sa vie privée est étrange d’un certain côté. Elle n’est pas libre, pas mariée, seulement, pas sans attaches complètes. Lennox bouleverse son monde. Il percute ses croyances. Je n’ai pas saisi cette dualité entre son envie de profiter de Mac, des moments sensuels avec lui et son « je suis dans le pêché ». Je ne peux pas trop en dévoiler. Je n’ai pas saisi. J’ai eu l’impression que ce point m’a bloquée. Je n’ai pas pu me prendre d’affection pour ce personnage. Ce sentiment de malaise, étrange, il faut lire le roman pour le saisir totalement, je pense… Après c’est peut-être que mon ressenti.

Mac Lennox. Soupirs. Mac est un amour, il est la pépite du livre. Il souhaite conquérir Annette, il la pousse dans ses retranchements. C’est une crème ave l’héroïne. Charmant, adorable, sexy en diable, sûr de lui. Pour une fois, un homme de plus de quarante ans, il est un fantasme sur pieds. La femme en face de lui ne se laisse pas séduire facilement. Il regrette sa situation. En souffre même. J’ai eu mal pour lui. Il n’arrive pas à s’ôter de la tête sa belle Annetta. Le héros cherche sans le savoir le grand amour, il pense l’avoir trouvé et fera tout pour le garder.

Dans cette romance, je me suis retrouvée à sourire, à apprécier certains moments. Tout se déroule assez rapidement, moins d’un mois, si je ne me trompe pas. Les temps morts n’existent pas. Mac m’a conquise. Annette moins, j’ai des réticences, néanmoins leur romance a de quoi retenir l’attention.

Sexy, barbu et écossais de Elizabeth Crest offre un moment plaisant de lecture. Assez divertissant. Mais je n’ai pas eu les étincelles que j’espérais. Peut-être que mon coeur a été mis de côté quand il a découvert que l’héroïne avait un petit ami et le lien avec l’acteur… L’infidélité a été un point rédhibitoire…

Merci aux éditions Harlequin et à NetGalley pour leur confiance.

Ma note:
7/10

A propos de l’auteur :
Elizabeth Crest habite le sud de la France. Depuis qu’elle a découvert les joies de l’écriture, elle se plonge avec délice dans les histoires qui peuplent son imaginaire. Intrigues amoureuses, situations rocambolesques et humour bien senti se conjuguent à des décors d’une beauté brute pour offrir au lecteur une dose d’évasion bienvenue !

Informations:
Édition: Harlequin,
collection HQN
Date de sortie: 10 février 2016
Prix: 5.99 euros
Nombre de page: 275 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *