[Avis Lecture] Oniria, Tome 2 : Le Disparu d’Oza-Gora de B.F. Parry

B.F Parry m’avait conquise avec son premier tome d’Oniria: Le Royaume des Rêves. La proposition de découvrir la suite des aventures d’Eliott était tentante, je n’ai pas su résister. Et je ne le regrette pas du tout. La séduction a continué.

Synopsis:
Pour sauver son père, Eliott doit retrouver son double dans le monde fantastique d’Oniria. Eliott est parvenu à rencontrer le Marchand de Sable, dans son Palais de verre enchanteur et futuriste. Mais cette rencontre ne tient pas toutes ses promesses : le Marchand de Sable, aussi bienveillant et ingénieux soit-il, se révèle impuissant à aider Eliott. Il lance néanmoins le jeune Créateur et ses amis sur la piste d’un certain Jabus qui a choisi de mettre ses talents au service du mal. Jabus a disparu quelques mois auparavant, emportant avec lui de quoi faire des expériences terrifiantes… Il semble bien que le père d’Eliott soit celui sur lequel il s’acharne ! Mais où les trouver Jabus dans l’immensité d’Oniria ? Comme si cela ne suffisait pas, Eliott a une autre préoccupation en tête… Libérer Aanor, prisonnière de La Bête, qui veut l’épouser ! Toute l’équipe des rebelles le supplie de ne rien tenter : Eliott doit rester caché, c’est une question de vie ou de mort. Mais Eliott est trop têtu pour renoncer, et ne peut abandonner Aanor à son triste sort…

Oniria, Tome 2 - Le Disparu d'Oza-Gora- B.F. Parry
Mon avis:
Ici, place à Aanor, sa captivité est aux première loges. La jeune fille a retenu toute mon attention. Presque autant que le jeune Eliott. Les deux s’avèrent très attachants. Pas exempt de défauts, mais ils s’oublient rapidement.

L’univers de Parry me fait de plus en plus penser à celui de Michael Ende dans l’Histoire sans fin. Il possède cet attrait indéniable, superbe qui touche un large public. Les enfants dès 11 ans trouveront un charme différent que les adultes. Néanmoins, les deux lectorats devraient y puiser de quoi rêver. La plume détaillée (sans toutefois noyer le lecteur de longues descriptions… et lui laissant une belle part pour former dans son esprit les traits des événements) donne vie à un monde merveilleux, drôle, émouvant, fantastique, parfois effrayant. Mille sentiments naissent au fil de la quête. Suivre Eliott s’avère un vrai plaisir. L’imagination posée offre une large gamme de créatures, de personnages. Tous plus captivants les uns que les autres.

Oniria se pose comme un excellent roman jeunesse ouvrant une porte sur un monde parallèle fantastique peuplé de protagonistes intéressants. Le voile de mystère se lève peu à peu. Chaque page réserve son lot de surprises. Certaines ont vraiment su m’étonner. La fin par exemple, je ne m’attendais pas à ça. Je n’en dis pas plus… je vous laisse la découvrir.

Je ressors de ma lecture avec un coup de coeur. Je remercie les éditions Hachette et Hildegarde pour la superbe découverte. B.F Parry a une plume talentueuse. Merci à elle pour ce voyage magnifique dans des contrées imaginaires. Vivement la conclusion de la quête d’Eliott. (qui j’espère finira bien).

Ma note:
*coup de coeur*
9/10

Informations:
Broché: 336 pages
Date de parution: 8 avril 2015
Editeur : Hachette Romans
Collection : Aventure
Prix: 16,50 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *