[Avis Lecture] Lucky Harbor, Tome 6 : Aveuglement de Jill Shalvis

Lucky Harbor est une de mes sagas coups de coeur. Une de mes lectures remonte moral. Jill Shalvis me manquait. Il y aura fallu de longs mois avant de voir ce sixième tome paraître en version française. J’espère que les prochains ne seront pas aussi tardif à arriver. J’ai tenté de résister. J’ai tenté de ne pas craquer. J’ai voulu avancer dans ma pile à lire avant de me plonger dans la romance entre Grace et Josh. Ca n’a pas duré longtemps.

Synopsis:
Après avoir tout perdu, Grace se retrouve dans la ville de Lucky Harbor, à travailler comme promeneuse de chien pour un médecin urgentiste débordé, Josh Scott. Mais le jour où la nounou ne se présente pas, Grace se charge également de ses enfants pleins d’énergie. Et voilà que Grace joue à la famille heureuse avec le père célibataire sexy… Josh et Grace ignorent si les étincelles entre eux peuvent se transformer en une relation durable mais, dans une ville comme Lucky Harbor, l’amour éternel commence par une seule journée.

Lucky Harbor - Tome 6 - Aveuglément de Jill Shalvis
Mon avis:
Ouvrir un tome de Lucky Harbor c’est comme retrouver des vieux copains. Le club des accros au chocolat après Mallory et Amy laissent place à l’histoire de la petite dernière Grace. L’héroïne a fait fondre mon coeur, fille adoptive de deux scientifiques, elle n’a pas vraiment connu l’affection dans sa jeunesse, ses parents souhaitent la voir mener une carrière hors paire dans le milieu bancaire sans se soucier de ses propres désirs. Ayant fuit sa vie, elle a posé ses valises à Lucky Harbor sans se doutait que cette décision chamboulerait son existence sur divers plans.

Grace devient une pro des petits boulots, elle cumule plusieurs postes de modèle d’art (nue enfin, vous verrez, le nue version Grace est particulier, voir décalé), livreuse, promeneuse de chien et baby-sitter. Pour les deux derniers postes, la jeune femme a répondu à l’appel d’un séduisant docteur: Josh Scott. Il est père célibataire d’un petit garçon attendrissant et a hérité suite à un événement tragique de sa jeune soeur Anna de 21 ans. Difficile d’être à la fois dans son cabinet, aux urgences et dans sa famille, il désire engager une personne pour s’occuper de son chien. Du moins, c’était son idée au départ, puis le destin s’emmêle. La première rencontre entre Grace, Josh et le chien Tank est une catastrophe délicieuse. Le fou rire était proche. Le sourire s’installe pour ne plus partir. Les papillons se pointent. Les prémices d’une belle histoire se dévoile petit à petit. Grace accumule les maladresses, ravissante elle cache un coeur en or sous ses peurs, son désir de bien faire pour ses parents, de réaliser tout ce qu’il faut pour être enfin reconnu comme une personne digne de confiance. Josh se voit contraint par un hasard de circonstances de l’engager pour jouer la nounou auprès de son fils. Le bout de chou est fan de Star Wars, c’est un vrai bonheur en barre de suivre ses bêtises, ses idées. Toby est un petit rayon de soleil. Il bouleverse le quotidien rangé de Grace, y fiche le bazar comme toute la tribu Scott. Au fil des pages, Grace devient à la fois nounou, maman, amie, amante. Le tout s’enflamme de moments intenses. L’alchimie entre elle et Josh grimpe doucement mais sûrement. Les deux voudraient n’avoir qu’une simple relation physique sans attaches. Seulement, le charme agit au-delà des apparences et des ébats. Ce que les deux parties tentent d’ignorer, leur attirance, leur sentiment, les habitants de Lucky Harbor vont se donner un malin plaisir à y coller leur grain de sel. Le tout dans un savoureux, délicieux, enchaînement de situations parfois cocasses.

Lucky Harbor est une fois de plus un moment d’évasion, doux, tendre, passionné, sensuel, mignon. C’est un bonbon sucré captivant qui possède des dizaines de qualités. Entre ses personnages attachants à souhaits Amy, Mallory, Matt, Ty, Grace ou Josh pour citer les acteurs de cette seconde trilogie, ses situations, son humour, ses étincelles, le tout forme un magnifique récit teintée de romance à coller des papillons. Jill Shalvis dépeint une ville où l’on a envie de se poser, envie de connaître ses habitants, envie de vibrer pour chacun de ses héros. Grace s’avère drôle, parfaite pour soutenir les autres, un coeur gros comme la lune, et Josh, sexy à souhait, surbooké, passionné, il se refuse à baisser les bras. Les deux s’apportent ce qu’ils manquent à l’autre. Et si parfois il fallait se perdre pour mieux se trouver? Et si le bonheur était là à porter de main?

Jill Shalvis donne naissance à un couple charmant, tendre, chaud comme la braise. Les étincelles s’installent pour ne plus partir. J’ai souri, j’ai vibré, j’ai rigolé, j’ai adoré. J’ai aimé le ton parfois sérieux (par exemple pour le passé des héros), plus léger comme les battements d’un oiseau, laissent toujours cette accroche sympathique dans le coeur. L’amitié, l’amour, un bon bain de tendresse, de passion, de bons sentiments, voilà les effets d’un passage à Lucky Harbor. Aveuglément n’y déroge pas. Une guimauve à dévorer sans crainte. Foncez!!!

Je remercie les éditions Milady Romance pour cette découverte.

Ma note:
9/10

Informations:
Titre : Aveuglément (Lucky Harbor #6)
Auteur : Jill Shalvis
Éditeur : Milady Romance
Date de parution : 29 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *