[Avis] Le Stratège (Moneyball) de Bennett Miller

Synopsis et détails

Voici l’histoire vraie de Billy Beane, un ancien joueur de baseball prometteur qui, à défaut d’avoir réussi sur le terrain, décida de tenter sa chance en dirigeant une équipe comme personne ne l’avait fait auparavant…

Alors que la saison 2002 se profile, Billy Beane, le manager général des Oakland Athletics, est confronté à une situation difficile : sa petite équipe a encore perdu ses meilleurs joueurs, attirés par les grands clubs et leurs gros salaires. Bien décidé à gagner malgré tout, il cherche des solutions qui ne coûtent rien et auxquelles personne n’aurait pensé avant… Il va s’appuyer sur des théories statistiques et engager Peter Brand, un économiste amateur de chiffres issu de Yale. Ensemble, contre tous les principes, ils reconsidèrent la valeur de chaque joueur sur la base des statistiques et réunissent une brochette de laissés-pour-compte oubliés par l’establishment du baseball. Trop bizarres, trop vieux, blessés ou posant trop de problèmes, tous ces joueurs ont en commun des capacités sous-évaluées. Avec leurs méthodes et leur équipe de bras cassés, Beane et Brand s’attirent les moqueries et l’hostilité de la vieille garde, des médias et des fans, jusqu’à ce que les premiers résultats tombent… Sans le savoir, Beane est en train de révolutionner toute la pratique d’un des sports les plus populaires du monde.

Le Base-ball est un des sports que j’aime le plus. Je suis tombée sous le charme avec des films comme les Indians, Jusqu’au bout du rêve, Le Fan ou une équipe hors du commun. Bennett Miller propose un tournant plus psychologique, l’action se situe pas seulement sur le terrain. Les neurones s’entrechoquent. Les statistiques pourront en perdre. J’ai trouvé pour ma part, que le néophyte arrivait à s’immerger dans l’ambiance du sport. Le terme frappeur, lanceur, receveur ne vous dit rien? Pas de soucis, vous n’aurez pas une migraine à comprendre les postes des joueurs. Le fond se trouve au delà du terrain et de ses joueurs. Les émotions sont remisées au placard et laisse place à des chiffres. Le rendu est étonnant. Le sport vu sous un aspect mathématiques surprend. Le succès du film tient dans ses protagonistes: Brad Pitt est magistral. Il campe un Billy Keane réaliste. Jonah Hill n’est pas en reste. Les deux acteurs forment une équipe passionnante. Le charme du Stratège leur doit beaucoup. Leur jeu est impeccable. Ils arrivent à plonger le public dans les méandres des enjeux sportifs. La présentation des réalités financières détonne. Les manipulations, le bluff qui se jouent dans l’ombre pour réussir à composer l’équipe de rêve sont chroniqués avec talent. Les échanges de joueurs montrent un monde loin d’être toujours plaisant.

L’échec s’aperçoit et se vit à travers Billy Beane. La fin le rend étrangement plus humain. Le sport, la vie d’un joueur devenu entraîneur, les rêves brisés et l’avancée, une aventure un peu loin de l’optimisme américain. Des silences qui en disent longs, des dialogues forts, des tensions créent une atmosphère classique et accrocheuse. Le manque d’action apporte une touche un peu surprenante pour une film sportif mais le rendu est loin d’être désagréable.

3 Moop raisons de voir Le Stratège:

  • Le bluff de Brad Pitt pour composer son équipe de rêve vaut à lui seul de voir le Stratège
  • Brad Pitt et Jonah Hill forment un duo brillant et complémentaire
  • Les coulisses d’un sport comme le Base ball avec ses enjeux et ses échecs

:XO: Note: 8/10 :XO:

BONUS VIDÉO
  • Scènes coupées
  • Bêtisier
  • Le vrai Billy Beane
  • Coulisses du tournage

DVD disponible depuis le 21 mars 2012.

5 commentaires sur “[Avis] Le Stratège (Moneyball) de Bennett Miller

  1. Dans le genre je sais pas si tu as vu « Rêve de Champion » avec Dennis Quaid, si c’est pas le cas je ne peux que te le recommander, il vaut le coup d’oeil ;)

    1. @Tred tu peux m’en citer plusieurs, je suis toujours curieuse de nouvelles découvertes ;) Puis venant de toi, je râlerai pas sur les titres :D J’ai pris le Meilleur avec Redford. J’ajoute Rêve de champion, qui me dit quelque chose. J’ai eu ma période Dennis Quai (il restera ma perle dans l’Aventure intérieure). Pour le thème Baseball, on a pas fini de lister les oeuvres en parlant.

  2. Haha, j’ai moi aussi eu ma période Dennis Quaid figure-toi. A une époque j’achetais tous ses fims en DVD, j’en ai une belle collection dans ma DVDthèque^^. Rêve de Champion est sorti en plein dans cette période Quaid, j’avais été le voir 3 fois pendant sa courte période d’exploitation en salles. Si tu es sensible à Quaid, ça va te plaire je pense ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *