[Avis] Le Marchand de Sable: L’aventure au pays des rêves de Jesper Møller et Sinem Sakaoğlu

Synopsis : Chaque nuit, comme tous les enfants du monde, Théo rejoint le Pays des Rêves grâce au sable magique dispersé par le Marchand de Sable.
Mais une nuit, le vilain Tourni-Cauchemar vole le sable magique et prend le contrôle du Pays des rêves.
Le Marchand de Sable et son fidèle mouton Philibert demandent à Théo de les aider à récupérer le précieux sable, et déjouer ainsi les plans du terrifiant Tourni-Cauchemar.
Commence alors une grande aventure, dans un univers où tout est possible…

Le marchand de sable est un charmante comédie enfantine. Elle réjouira les petits dès 3 ans. L’histoire revisite le conte du Marchand de Sable le héros de Anderson né en 1841. Plusieurs oeuvres ont donné vie au petit lutin qui endort le soir venu les petites têtes blondes, rousses ou brunes: la chanson comme Mister Sandman, le célèbre Nounours, Pimprenelle et Nicolas dans « Bonne nuit les Petits ». Le sommeil vient avec le sable que le marchand jette sur les paupières des enfants.

Le mélange savoureux de l’animation de marionnettes, la 2D, de dessin animé classique et de synthèse, d’acteurs réels offre un voyage initiatique dans les songes. Les pantins rappelleront Wallace & Gromit ou l’Etrange Noël de Monsieur Jack. . Le Marchand de Sable, Théo, les habitants des rêves, Tourni-Cauchemar prennent vie comme par magie. Les enfants découvrent sur grand écran qu’avoir peur n’est pas une tare que l’on peut la dépasser. Les terreurs des jeunes années comme le noir, la solitude, peuvent se vaincre si on croit en soi. Un petit coup de pouce suffit parfois à surmonter ses craintes. Théo le héros l’apprend grâce aux pays des rêves.

Visuellement, le film a une poésie indéniable, pleine de tendresse. Tourni-Cauchemar et sa bande ont un repaire volant un ballon dirigeable instable, mouvementé comme le méchant. Le cruel pendant du Marchand de Sable se montre tour à tour impressionnant, négligeant, ridicule, imparfait. Son caractère dédramatise la situation et désamorce les peurs. La musique accompagne les changements à la perfection. Le jeune public s’identifiera à Théo, à ses doutes, à ses joies, à ses peines. Les Moopys ont raffolé du conte moderne, ils sont en plein dans la tranche concernée ce qui doit aider.

Le Marchand de Sable sera parfait pour distraire la famille pendant les vacances loin de la 3D avec des personnages comme Théo, le mouton Philibert ou l’endormeur doux, tendres ou Tourni-cauchemar méchant à souhaits. Un joli conte raconté d’une manière simple et accrocheuse pour des enfants de 3 à 8 ans. Les personnages, les décors sont poétiques et esthétiquement superbes. Les thèmes abordés: la peur, la dépassement de soi sont des sujets qui parlent aux petits. Le marchand de sable les traite d’une manière agréable et captivante. Mon seul bémol est le jeu de acteurs dans le live action et la fin un peu bâclée dans le monde des humains. Un film doux et tendre comme il devrait en avoir plus qui laisse une part belle aux rêves et à l’imagination.

3 moop raisons de fuir le Marchand de Sable:

  1. Le père humain semble un peu anesthésié
  2. la fin rapide
  3. le côté conte enfantin

3 moop raisons de voir le Marchand de Sable:

  1. le côté nostalgique de notre enfance, une plongée dans l’univers des contes d’Anderson
  2. les personnages dignes de Wallace ou de l’étrange noël de monsieur Jack
  3. l’histoire tendre d’un enfant courageux

Note: 8/10

Un kit de coloriage pour les enfants est disponible par ici.

Date de sortie cinéma : 9 février 2011

Réalisé par Jesper Møller, Sinem Sakaoğlu
Avec Bruno Renne, Volker Lechtenbrink, Ilja Richter

Public: 3 à 8 ans

Titre original : Das Sandmännchen – Abenteuer im Traumland
Long-métrage allemand , danois . Genre : Animation
Durée : 01h24min Année de production : 2010
Distributeur : Bac Films

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *