[Avis] Le Loi de Murphy de David McCallum

★Synopsis:★

Acteur de seconde zone, Harry Murphy attend depuis des années que sa carrière au cinéma décolle. Il a déjà fait une apparition dans un film avec Tom Cruise, mais pas dans la même scène que la star. Alors, quand il a la possibilité de devenir un héros dans la vraie vie, Murphy n’hésite pas une seconde. Il a appris par hasard qu’une bande de malfrats projette un assassinat et il décide de sauver la future victime. C’est à partir de là que tout part en vrille. Avec une valise pleine de billets qu’il n’est pas censé posséder et des mafieux à ses trousses, Murphy va pouvoir vérifier la justesse de la loi qui porte son nom : l’emmerdement est forcément toujours maximal ! L’apprenti héros n’aura pas trop de sa bonne mine et de ses talents d’acteur pour réussir à se sortir des embrouilles les plus compliquées…

★Mon avis:★
Pour moi, David Mc Callum c’est un des acteurs de la série NCIS ou Les Agents très spécieux. Une de ces figure qui retient l’attention avec un je ne sais quoi d’attachant. J’étais curieuse de lire son roman La Loi de Murphy. Suivre Harry a été un plaisir, malgré le manque de liens que j’ai pu ressentir avec cet acteur. Je regrette presque de ne pas avoir eu des étincelles d’affection pour ce héros atypique.

Harry Murphy est au centre du récit. Acteur enchaînant les petits rôles, il tombe un jour sur une conversation dont il n’aurait jamais du entendre le moindre mot. Seulement, le destin s’en mêle l’embarquant dans un milieu loin du strass, bienvenue dans celui de la mafia et des malfrats. Envie de bousculer son quotidien, le héros part à l’aventure et met son grain de sel dans l’histoire. Il part en quête d’un dénommé Villiers à Londres.

Pourquoi j’ai aimé? Pour son titre, pour la loi des ennuis maximums pleinement mis en action. L’auteur parvient à merveille à donner vie à un enchainement de situations les plus tordues les unes que les autres, enfonçant son personnage principal dans un bourbier total. J’ai adoré cette atmosphère mafieuse loufoque. Les complications se savourent tranquillement. A chaque page, une nouvelle surprise risque d’arriver. Harry a le don de se coller les deux pieds dans le plat de sauce d’emmerdes. Le hic, entre un film et la vie il y a un pas de géant, les balles ne sont pas des fausses, les coups ne sont pas imités.
La loi de Murphy de David McCallum

La Loi de Murphy possède une trame complète mêlant suspense, humour, personnages singuliers (peut-être trop nombreux pour accrocher totalement à une des seules personnalités) et une écriture particulière. Parfois déroutante, cette dernière pousse les portes d’un monde sans temps morts, une suite de rebondissements, de rencontres improbables et d’ennuis pour Harry qui se déguste pleinement. Le soucis à mes yeux repose sur Harry, je n’ai pas eu d’attachement pour ce personnage. J’ai littéralement préféré le méchant du récit: Max Bruschetti. Il m’a donné l’impression de plonger dans un Parrain plus moderne, plus décalé. Tous les protagonistes ont un charme, même ceux du mauvais côté de la loi.

Au final, La Loi de Murphy propose un thriller un peu déjanté, un peu hors des sentiers, qui possède une horde de personnages haut en couleur, distillant un humour cinglant, azimuté qui accentue le décalage entre les situations. David McCallum réussit à offrir une lecture quasiment parfaite pour les amateurs d’enquêtes, de mafia et de ficelles peu communes.

★ Merci aux éditions City pour ce SP ★

★Ma note:★
★ 8+/10 ★

★Informations:★
Auteur: David McCallum,
Traduction: Christophe Cuq
398 pages
Date de sortie: 15 juin 2016
Editions City
Prix: 19,90 euros
Disponible en numérique: Oui
★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

1 commentaire sur “[Avis] Le Loi de Murphy de David McCallum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *